AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Blood's Fished Invité ! Tu es à la recherche d'un forum très sérieux (aa) où passer du bon temps ? N'attends plus & rejoins-nous car tu es à la bonne adresse. ♥️

Partagez | 
 

 Ciné, baiser ... Rêver [Milie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Mar 17 Aoû - 0:55

< Ciné, un baiser ... Rêver >
ft Milie BLACK & Jesse ATEARA

    On était dans une salle sombre, comme la logique le voulait pour une tel représentation. A côté de nous, personne, devant nous, personne, derrière nous, personne non plus. On était seul. J'étais à côté de la femme que j'aimais et je ne demandais rien de mieux. Ça m'arrangeait même qu'il n'y ai personne, de toute façon, j'étais dans ma bulle, même s'il y avait eu du monde ça n'aurait rien changé. Elle était absorbée par le film Moi j'étais absorbé par sa beauté. Je ferma les yeux un instant et les rouvrit lorsque je sentis quelqu'un se poser sur mes genoux et une main se poser sur mon visage. Elle était là, rayonnante, comme toujours. Elle était assise à califourchon sur mes genoux, sa main était posée sur ma joue et elle me regardait intensément, elle s'en mordit la lèvre. Elle était irrésistible lorsqu'elle faisait cela et elle le savait. Je l'aimais pour ça aussi. Elle s'approcha de moi, ses lèvres heurtèrent les miennes pour leur offrir un baiser doux puis de plus en plus passionné. Mes mains avaient trouvées leur place sur ses hanches. Les siennes étaient logées dans ma nuque. Lorsque le baiser s'arrêta, trop rapidement à mon goût, elle me souri et ôta son haut. Je la regarda un peu interloqué et lui demanda si elle souhaitait vraiment faire cela ici. Du moins, c'est ce que je voulais faire, mais aucun mot audible ne sortit de ma bouche, mais comme si elle avait tout de même comprit le sens de ma phrase elle me retira mon haut aussi. Une façon de dire oui sans le dire. Je la porta pour la poser sur le siège et me retrouver face à elle, sans quitter ses lèvres. La chaleur montait doucement, le bouton de mon jeans partit tout seul comme celui de son pantalon. Je déposa un baiser dans son cou et ... « TUTUTUT. »

    Gné ? Il me fallu un certain temps pour comprendre. Je m'étais assoupi sur mon lit et le réveil sur ma table de chevet venait de sonner. Il était vingt heure vingt. Ce soir … QUOI ?! Comment ça il était vingt heure vingt ?! Arrrrrrgh ! J'étais toujours pas prêt moi, j'étais même tout sauf cela ! Rah, maudit réveil, il aurait pu sonner plus tôt ! Comment ça c'était moi qui avait réglé l'alarme à cette heure là ? Euh oui, enfin quand même quoi. Bref. Pas le temps de réfléchir tout le monde sous la douche. Je fila et en ressortit cinq minutes après. Bah oui, j'étais pas une fille moi, je mettais pas trois quarts d'heure à prendre ma douche. Je sortis de la salle de bain simplement vêtu d'une serviette autour de la taille. Qu'est-ce que je mets ? « Merde qu'est ce que je mets ?! » « Un Pantalon par exemple. » Hein ?! Ah oui pas bête, merci Will. C'était la voix amusée de mon frère, posé sur le pas de ma porte, qui était parvenu à mes oreilles. J'étais entrain de mettre un souk fou dans ma chambre et lui regardait la scène amusé. Finalement il me dit de quand même me dépêcher si je ne voulais pas être en retard pour aller chercher Milie et partit plus loin. Merci du conseil, mais je m'en serais douté … Bon Chemise ou T-shirt ? Chemise. Euh non T-shirt, sinon elle va croire que je me suis bien habillé exprès, ouais mais dans le rêve c'était un T-shirt que j'avais … Oui, bon chemise allez.
    Ni une, ni deux et me voilà habillé d'un jean et d'une chemise à manches courtes noire. Un petit coup dans la salle de bain pour le recoiffage express, ne manquait plus que les chaussures et j'étais fin prêt. Je fila dans ma voiture. Oui, ça faisait pas si longtemps que ça, mais j'avais une voiture maintenant, c'est on ne peut plus pratique. Il était vingt heure trente-cinq, je devais être chez Milie à vingt heure quarante-cinq. J'avais dix minutes, c'est partit et on traîne pas.

    J'avais croisé Milie quelques fois depuis la dernière fois, mais sans vraiment avoir le temps de discuter avec elle. Il y a trois jours, Milie avait failli m'embrasser si je ne l'en avais pas empêché. Pendant le jour et demi suivant je m'étais traité de con, triple-andouille, et autre qualificatif peu honorable, mais il y avait de quoi. J'avais laissé partir Milie alors qu'elle me montrait clairement que son cœur avait encore des sentiments forts à mon égard. Finalement, le jour et demi suivant, je m'efforçais de sauver l'honneur en même disant que j'avais eu raison de faire ça, si je l'avais laissé aller au bout elle s'en aurait voulu après. Ca faisait trois jours que j'y pensais, mais là, je ne pensais plus à rien. J'avais fait le vide pour éviter d'infliger cela à Milie ce soir. Je venais d'arriver devant chez elle, en finissant par un joli dérapage. Pile à l'heure, elle sortait tout juste de la maison. Le timing était parfait. Je ne savais même plus le titre du film qu'on allait voir. J'avais laisser choisir Milie, pour moi l'important était de passer la soirée avec elle. Je sortis de la voiture pour la saluer et ouvrir sa portière. Elle était jolie, comme d'habitude, mais ça ne m'empêcha pas de la complimenter sur sa tenue. Lorsqu'elle fut dans la voiture, je ferma la portière et retourna à ma place. Mon arrêt avait été de courte durée, cette fois, la direction était le cinéma de Fort Smith et ce à une vitesse plus réglementaire que celle à laquelle j'avais fais le trajet chez moi → chez les Cullen. Je roulais, le silence planait.

    JESSE « Tu as passé une bonne journée ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Mar 17 Aoû - 3:14


    J’ignorais comment j’en étais arrivée là… Je portais cette robe blanche comme dans chacun de mes rêves et pourtant j’étais allongée dans l’herbe sous un arbre. Allongée simplement ? Non pas vraiment… Un homme était au dessus de moi en train de m’embrasser la nuque. Je frissonnais complètement de désir. C’est comme si un feu venait de s’allumer en moi. Ses lèvres remontèrent doucement le long de mon cou pour arriver à mon menton et m’embrasser enfin d’une fougue que je ne pourrais qualifier. Tout était si intense. Il passa sa main le long de ma cuisse pour relever le tissu et attendre mes hanches et mes petites fesses. Je me laissais complètement faire sans remord. C’est comme si en fait je ne pouvais plus me contrôler. Comme si un rayon de soleil venait de toucher mon cœur bien plus profondément que je ne peux le supposer. J’étais complètement soumise à lui. Je lui donnais peu à peu tout ce que j’avais. Mon cœur y était passé et mon corps aller suivre ainsi que mon âme… C’était comme si par cette fusion je lui offrais au passage mon âme sur un plateau. Comme si le cadeau de mon corps était la porte pour devenir sa femme à jamais… Je voulais juste l’aimer… Simplement être à lui et rien d’autre. Ces trois petits mots alors m’échappèrent malgré moi. « Je t’aime » fut mes seuls mots avant que je finisse par renverser la balance, être au dessus de lui et déposer un baiser dans son cou. Il était tout prêt de ne faire plus qu’un avec moi. C’était étrange pourtant… Comme si je ne voyais pas son visage encore… Il me retourna pour que je finisse finalement sur le dos. Pourquoi je ne voyais pas son visage ? Pourquoi je l’aimais aveuglément sans savoir qui il était. Ça en devenait vite une obsession. Je voulais savoir qui il était. Je ne pouvais pas aller jusqu’au bout sans ignorer l’identité de celui à qui j’offre mon cœur, mon corps et mon âme. Je posais ma main sur sa joue… Son reflet était flou… Il s’éclaircissait alors doucement et je vis le visage de Jesse. Ça m’arrêta net. Je prononçais son prénom surprise. Il me demanda si ça allait. Non ça n’allait pas ! Je ne comprenais plus rien ! Qu’es-ce qui m’arrivait. Je le repoussais voulant m’en aller. Il me laissa et je finis par fuir. Alors la même comédie depuis trois jours commença… Je fuyais pour finir vers cette falaise alors que Jesse me suivait. Arrivée au bord comme dans chacun de mes rêves alors me voilà hésitante. Sauter et oublier ? Ou revenir vers Jesse. Il me tendit la main me demandant de ne pas faire ça. Je reculais encore d’un pas. J’allais tomber mais il me rattrapa le bras et m’attira à lui. Il me demanda d’arrêter de fuir. D’assumer mon choix. Mais mon choix était Chris… Et je tentais au mieux justement de le respecter. Mais il ne m’aidait pas… Je lui demandais de me lâcher. Il n’avait pas à m’obliger de quoi que ce soit ! Malgré sans lui je devais partir. Le vent de ma vie soufflait ailleurs… Moins de ses yeux… Loin de son cœur… Mais c’était malheureusement un départ avec douleur… Et je finis par lâcher sa main et reculer pour tomber. Je n’étais pas prête à accepter cette destinée…


    Et je me réveillais comme d’habitude en sursaut… je finis par me lever. Pourquoi ce rêve encore et encore comme le reflet d’une réalité bien trop pesante. Je finis par aller me préparer. La journée allait être longue. Je laissais alors cette journée coulée soucieuse. Ce soir j’allais au cinéma avec Jesse. Chris aurait tant aimé m’accompagner. Il n’avait pas confiance en Jesse. Mais je lui disais qu’il pouvait me faire confiance. Il ne voulait pas me blesser mais il avait peur que je ne sache pas résister à cette imprégnation et que je craque comme j’avais craqué pour lui. Il me laissa pourtant partir ce soir. Avait-il vraiment le choix ? Jesse arriva pile à temps. La voiture se gara devant la maison au moment où je sortais. Il me laissa alors monter avant de prendre le volant. Je n’engageais pas la discussion et doucement un silence s’installa. Il ne mit pas longtemps à le rompre…

    JESSE « Tu as passé une bonne journée ? »

    MILIE « ça allait… et toi ? »

    JESSE « Elle n’était pas mauvaise… »

    MILIE « Oh… »

    JESSE « Oh ? »

    MILIE « Euh non rien. »

    JESSE « T’es sûre ? »

    MILIE « Oui… »

    JESSE « Oh… »

    On ne mit alors pas très longtemps à arriver au cinéma. Je le regardais se regarder. Il éteignit les feux (ben oui il fait nuit !). Bon et bien on avait plus qu’à y aller ! Je soupirais. Bon ben on y va ? Je ne bougeais toujours pas le regardant. Il fit de même. Je regardais l’heure. On avait un peu d’avance.

    MILIE « Euh… On y va ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Mar 17 Aoû - 4:22

    MILIE « Euh… On y va ? »

    JESSE « C'est toi qui décide ma puce. »

    MILIE « Puisque c'est moi qui décide ... »

    Milie se détacha pour se retourner vers moi. Le levier de vitesse était la seule barrière qu'il y avait entre nous deux. Une barrière qu'elle ne tarda pas à franchir bien rapidement. Elle s'aventura à ma place, ses mains se perdirent dans mes cheveux alors que ses lèvres trouvèrent bientôt les miennes pour guide. Mes mains avaient retrouvées leur place sur ses hanches. *On pourrait peut être allez sur la banquette arrière, y'a plus de place.* …


    MILIE « … Jesse ? »

    JESSE « Mmmh … oui ? »

    MILIE « Bah, on y va ou pas ? »

    JESSE « … C'est toi qui décide … »

    Voilà que je faisais même des rêves éveillés maintenant. Ah croire qu'on ne pouvait pas être ami avec son ex sans que notre se cerveau se ligue contre nous pour nous hurler de passer à autre chose.
    On avait un peu d'avance, mais finalement, ce n'était peut être pas plus mal d'y aller maintenant. Au moins on aurait le temps de choisir nos places … et puis ça m'évitera de penser à … l'inauguration de ma banquette arrière -.-' Je n'aimais pourtant pas cette perspective de la banquette arrière, non, si je devais le faire avec Milie ce ne serait pas ici, mais bel et bien dans un bon lit bien douillet. C'était un moment qui se devait d'être parfait … enfin, ça c'était si je le faisais un jour avec elle … Elle sortit de la voiture, je la suivis peu de temps après, sans oublier de fermer mon véhicule: manquerait plus que je me le face piquer tiens … non non, ne parlons pas de malheur, ça suffit comme ça. Bref, on quitta le parking pour avancer en direction du ciné. Arriver la bas les panneaux indiquaient une salle presque vide pour le film que Milie avait choisit. * C'est ça qu'on va voir … Ah ben ça promet … * OUTCH ! Ça m'apprendra à penser trop fort. J'avais reçu un joli coup de coude manifestant le mécontentement d'une certaine demoiselle. * Désolé *.

    JESSE « Bon, bah, on y va ? »

    On se dirigea vers la salle en question. Elle était vraiment, vraiment, pas pleine de monde et c'était le moins qu'on puisse dire … Ah je vous jure, qu'est ce qu'on irait pas voir pour les beaux yeux d'une belle demoiselle … M'enfin y'avait peut être pas beaucoup de monde parce que ça faisait longtemps que le film était sortit … ou tout simplement parce qu'il est naze … Bon, bah on verra bien hein, de toute façon je ne pouvais plus faire marche arrière.
    On descendit l'allée pour aller se poser si trop prêt, ni trop loin. Après avoir choisit la place parfaite on se décida à se poser. Bon et maintenant ? Bah, on avait cinq minutes minimum à tuer en attendant le début du film, sans compter les pubs qu'on va devoir se coltiner …
    Je lançais des regards discrets, ou pas, à Milie, qui elle regardait droit devant elle. Bon, on va tout de même pas rester comme ça pendant cinq minutes, si ? Ce serait malheureux tout de même. Y'a plus qu'à tenter de lancer la discussion, allez Jesse, montre que t'es intelligent et que tu peux trouver quelque chose à dire.

    JESSE « Dit au fait, c'est quoi l'histoire du film ? … »

    On ne rigole pas ! Fallait trouver quelque chose, j'ai trouvé. Ce n'était pas terrible mais au moins elle allait devoir me répondre … ou pas. « Euh ... » Ah oui, c'est un bon début mais si je pouvais avoir la suite ce serait pas mal non plus.

    MILIE « … En fait j'ai choisi au pif ... »

    JESSE « O.O … Nan tu déconne là ... »

    MEME n°1 « Chttttt ! »

    MILIE « Euh … Non. [...] Tu voulais qu'on aille au ciné ! Je savais pas ce que je voulais voir et tu m'as pas trop aidé, alors j'ai fermé les yeux et j'ai pointé le doigt au hasard ! Mais si ça te dérange tu peux aussi me ramener chez moi... »

    MEME n°2 « Mais … Chtttt ! »

    Bon ben c'est officiel on va se taper un film pourri, et en plus les mémés derrière nous étaient des râleuses X'D La ramener chez elle ? Plutôt mourir ! De toute façon je ne m'attendais pas à un super film, l'important c'est qu'elle soit là. Elle regarda de nouveau devant elle, je regardai alors devant moi.

    JESSE « Dit … tu voudras te poser au clair de lune après ? » dis-je un peu moins fort des fois que les trois mémés de derrière me gueulent encore dessus.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Mar 17 Aoû - 5:04


    Et alors ça faisait quoi si j’avais choisi le film au pif ? Moi je n’avais pas su quoi choisir… Jesse ne voulait-il pas profiter du cinéma pour passer un instant avec moi ? Alors peu importe le film non ? Il était étonné mais bon il me laissa tranquille avec ce choix pourri. Il n’y avait pas grand monde c’est vrai. Je me demandais si ce film n’était pas vraiment naze. Hum se concentrer sur l’écran risquait d’être dur. Peut-être aurais-je du faire attention à ça. Je regardais ainsi les pubs qui passaient. Mouais… Je ne faisais pas trop attention à Jesse même si je répondais à ses questions tout en ignorant ces mémés. Et puis s’il n’était pas content il pouvait toujours me ramener ! Mais je sentais qu’il n’en avais pas envi… Il finit alors par me proposer de se poser au clair de lune après. Je quittais l’écran pour la première fois depuis qu’on était installée pour lui adresser un regard surpris.

    MILIE « Dans le parc ? »

    Je ne savais pas trop si c’était une bonne idée mais Jesse touchait un point sensible. Il savait que j’adorais me poser allonger dans l’herbe et regarder les étoiles simplement… On l’avait déjà fait plus d’une fois. Oh bien sûr on n’avait pas longtemps regardé les étoiles. Je me souvenais finir dans ses bras à l’embrasser… Je n’aimais pas ce souvenir. Je savais que Jesse y repenserais aussi. Si je pouvais l’éviter je le ferais.

    JESSE « Oui, où ailleurs, comme tu veux… »

    Je baissais les yeux. Je ne sentais pas cette idée franchement. J’avais peur même si je faisais confiance à Jesse. C’était en moi que je n’avais pas confiance. Et après j’osais demander à Chris de me faire confiance… Je voulais éviter une bêtise et ça comprenait d’éviter tout ce qui pourrait penser au passé. Je savais que ça pouvait très vite me jouer en traitre. Je finis par dire :

    MILIE « C’est une mauvaise idée… »

    JESSE « Ce n’est pas parce qu’on a passé de si bon moment dans le parc que c’est une mauvaise idée d’y retourner Milie… Si on évitait tous les endroits où on a passé de bons moments on n’irait nulle part… »

    MILIE « Alors allons nulle part… »

    Il se mit à soupirer. Il trouvait ça ridicule mais c’était un besoin vital pour moi. Je ne pouvais pas. M’efforcer de le garder dans ma vie était déjà un gros effort. J’avais besoin de temps pour arrêter de penser à fuir et avoir un peu plus confiance en moi. Cette peur me rongeait un peu trop pour le moment. Je ne savais pas trop comment me comporter et j’avais du mal. Les remords de lui faire ça parfois me rongeaient encore trop… Les pubs finies, je regardais alors la salle se plonger dans le noir et le film commencer. Je posais ma tête contre le siège… Jesse se concentra dessus tout comme moi mais aucun des deux ne suivaient vraiment. Au fur et à mesure Jesse posa son regard de temps en temps sur moi. Je regardais le film sans oser faire de même. J’en venais à poser mes mains sur mes genoux restant un peu trop crispé. Je ne me sentais pas à l’aise du tout. Mes mains étaient complètement fermées sur mes jambes nues. Nues ? J’avais mis une jupe noire. Quoi ce n’était pas mon genre ? Mais je n’étais plus moi depuis que j’étais avec Chris. Je changeais doucement… Bref je tentais de suivre ce film qui était un film plutôt dramatique. Génial… Jesse sentait mon état. Il me disait de me détendre mais j’en étais incapable…

    MILIE * Je ne peux pas…*

    JESSE * T’es tendue à cause de moi ? *

    MILIE * Tu aimerais bien…*

    JESSE * *

    MILIE * Je t’ai cloué le bec ? *

    JESSE * Tu aimerais bien… *

    Je me mis à sourire et il suivit de peu… Bon ce film était vraiment naze, je ne comprenais rien à l’histoire et franchement je m’en foutais. Je regardais Jesse qui avait exactement la même pensée que moi. Je finis ainsi par prendre sa main sans prévenir et l’entrainer vers la sortie… Une fois en dehors de la salle je me tournais vers lui :

    MILIE « Désolée… la prochaine fois je choisirais mieux… »

    Je lâchais sa main…
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Mar 17 Aoû - 5:58

    Mes yeux se posèrent sur ses mains. Elle était stressée, je le sentais. Je lui demanda alors de se détendre. Ca ne servait à rien de stresser, on était sensé être là pour passer un bon moment c'est tout.

    MILIE * Je ne peux pas…*

    JESSE * T’es tendue à cause de moi ? *

    MILIE * Tu aimerais bien…*

    JESSE *  * 

    MILIE * Je t’ai cloué le bec ? *

    JESSE * Tu aimerais bien… *

    Elle sourit, je sourit. J'aimais la voir sourire. Elle était tellement plus belle comme ça. J'étais content d'avoir réussis à la faire sourire au moins une fois dans la soirée. Sans que je n'ai eu le temps de comprendre quoi que ce soit, je sentis une main attraper la mienne pour m'attirer vers la sortie à une vitesse folle. On était arrivé hors de la salle lorsqu'elle se tourna vers moi.

    MILIE « Désolée… la prochaine fois je choisirais mieux… »

    JESSE « Je n'en doute pas. »

    Je n'avais pas particulièrement apprécié le film, c'est le moins qu'on puisse dire, mais je restais dans la salle pour elle, maintenant, si elle non plus ne l'appréciait pas, autant ne pas rester dans la salle et je lui étais reconnaissant de m'avoir sauver de ce désastre cinématographique. Bon et bien, le programme de la soirée venait de tomber à l'eau. Ce n'était pas plus mal, mais du coup il fallait que je trouve autre chose. Je n'avais pas du tout l'intention de la ramener chez les Cullen maintenant. On passait notre première soirée ensemble depuis notre rupture, et j'avais bien l'intention qu'elle en garde un bon souvenir.

    JESSE « Toujours hostile à l'idée de regarder les étoiles ? »

    Qui ne tente rien n'a rien. Et puis, maintenant qu'on avait plus rien à faire, peut être se résignerait-elle à accepter et ainsi je pourrais lui montrer qu'on pouvait faire ce qu'on faisait avant comme deux amis et non comme deux amants qui se repassent les scènes passées.

    MILIE « Et si je dis non que ferions-nous ? »

    JESSE « On peut toujours regarder un film chez moi ... »

    MILIE « Je ne sais pas si c'est bien... »

    JESSE « Toujours mieux que rester devant le film pourri qu'on avait … »

    MILIE « Tu le promets ? »

    JESSE « Bien sûr. »

    MILIE « D'accord. »

    Une minute, le film ou les étoiles ? x) Je crois qu'elle n'avait pas marqué une préférence pour l'un des deux … Le choix me revenait donc. Chez moi il devait y avoir mon père, Ethan … Will … Ok, on va regarder les étoiles. On regagna rapidement la voiture et filons de ce parking. Direction ? Le parc. Milie n'avait pas approuvé ce choix la première fois, mais c'était le meilleur endroit pour regarder les étoiles et elle le savait autant que moi. Je mis l'autoradio, histoire d'avoir un peu de musique. Le trajet ne dura pas bien longtemps et j'arrêtai bientôt de nouveau la voiture. Le parc était inaccessible aux voitures, bien dommage, mais fort utile pour préserver la tranquillité du lieu. Après avoir aidé Milie a sortir je pris ma veste dans le coffre et autre chose. Le temps se rafraichissait à la nuit tombée, valait mieux être prévenant. On quitta la voiture à la recherche d'une place adéquat pour observer le ciel. Il avait beaucoup d'étoiles cette nuit, c'était idéal pour l'observation. On entra sur un bout de pelouse dégagé, sans arbre pour gâcher la vue. Par terre, je déposa une couverture et m'assis à côté, sur l'herbe. Je regarda Milie, toujours debout.

    JESSE « Vas-y, la couverture est pour toi. »

    On aurait pu se serrer à deux sur cette couverture, mais je préférais garder mes distances. Vous aurez bien sûr comprit aussi que la veste était plus pour elle que pour moi, j'avais rarement froid. Elle finit par s'installer. Je m'allongea, les mains derrière la tête, le regard perdu dans les cieux. C'était un spectacle magnifique. Une forme me sauta aux yeux. Elle me paraissait étrangement net, on aurait dit un loup hurlant.

    JESSE « Regarde, on dirait … Un petit ange. »

    Je préférais garder le loup pour moi et montrer un autre amas de points lumineux un peu plus loin.


Dernière édition par Jesse Ateara le Mer 18 Aoû - 1:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Mar 17 Aoû - 15:34


    Jesse venait d’installer une couverture au sol pour finir par se poser à côté. Il était si mignon de respecter cette distance de sécurité mais quand même ! Il n’allait pas rester sur l’herbe même et moi sur la couverture telle une petite princesse capricieuse ! Je m’installais cherchant une façon de lui dire qu’il pouvait se rapprocher sans que ça ne tourne à autre chose. C’est vrai que la couverture était petite. Je serais obligée d’être presque contre lui. Je réfléchissais à un moyen xD ! Il s’allongea les mains derrière la tête pour regarder les étoiles. Moi je restais assise et pensive.

    JESSE « Regarde, on dirait … Un petit ange. »

    Je levais les yeux pour trouver le petit ange mais tout ce que je vis c’est un loup hurlant. Hum… ça c’est fait. Je finis par baisser le regard. Je préférais encore trouver une solution pour qu’il vienne s’installer près de moi que de regarder ce loup comme hurlant à l’agonie qui me faisait trop culpabiliser. Il suffisait juste d’être civilisé non ? C’était possible ça avec un loup ? non je reformule ma question… C’était possible avec moi et Jesse ? XD Ouais déjà c’était mieux… Bref je finis par me décaler pour faire de la place et lui dire :

    MILIE « Tu sais on peut tenir à deux sur la couverture… Tu n’es pas obligé d’être dans l’herbe… »

    C’est vrai quoi ! Je ne suis pas grosse en plus je pouvais me pousser un peu ! Et puis j’étais grande non ? non ? Comment ça non ? xD ! Hé oh j’ai 4 ans quand même ! C’est déjà très grand ! Non ? Ah bon xD ? Oh ben zut alors… Bref ne me fait pas cette tête Jesse… Je devinais déjà ce qu’il allait me dire. Sécurité avant tout… Rah mais quel est le couillon qui a trouvé cette idée quand même ?! Moi xD ? Possible x) !

    JESSE « Je respecte les distances… »

    MILIE « Et moi je trouve ça idiot que tu sois sur l’herbe et moi sur une couverture. Viens… »

    JESSE « D’accord. »

    MILIE « T’aura pas dit non longtemps… » dis-je avec un sourire en coin.

    JESSE « Bah j’aurais été bête de ne pas accepter. C’était si gentiment proposé. »

    Je me décalais ainsi pour lui laisser de la place. Il s’installa à côté de moi. Ma cuisse touchait presque la sienne. C’était pourtant pas moi qui prenait le plus de place :p Enfin Jesse n’était pas non plus énorme, juste un peu musclé et carré mais bon ça on pouvait pas lui reprocher étant un loup c’était normal. Bref j’étais à raz la couverture pour être le plus loin de lui. Je finis par m’allonger et enfin regarder les étoiles…

    MILIE « C’est vrai qu’on est serré… T’avais pas plus petit ? »

    JESSE « Excuse-moi, mais je n’avais pas prévu pour ce genre de soirée… »

    MILIE « C’est pas grave… »

    JESSE « Mais je peux toujours retourner sur l’herbe… »

    MILIE « Non non t’inquiète ça va tu sais ! »

    Je lui arrachais un sourire. Pour réponse je lui tirais la langue… Je savais ce qu’il était en train de se dire avant même de l’entendre. J’avais répondu un peu trop rapidement. Alors pour l’embêter je posais ma main sur son bras et le poussait. C’était ma petite vengeance personnelle ! Non mais oh et puis quoi encore ! Il continuait à sourire >.> !

    MILIE « Arrêteuh ! Tu te moques de moi ! »

    JESSE « Moi ??? » air choqué « Mais non j’oserais pas voyons ! »

    >.< !!!! Je le poussais violemment hors de la couverture. Bon il était plus fort que moi et je dus donc mettre tout ma force et mon corps pour arriver à le mettre sur l’herbe. Sous la pression de cette force alors je finis par glisser mon ventre en horizontal sur son ventre en vertical. J’avais l’air fine tiens comme ça –‘ … Et lui ça le faisait rire. Ben oui monsieur voyait qu’il était fort vu que j’avais peiné. Rien de tel pour son égo. Pour me vanger alors je lui donnais une tape sur le haut du torse avec mon petit regard noir.

    MILIE « Je te déteste ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Mer 18 Aoû - 1:17

    Milie m'avait proposé de venir sur la couverture parce qu'elle trouvait ça débile que je sois sur l'herbe, en même temps, c'est pas moi qui l'ai faite cette règle de la distance de sécurité … Bon bah puisque c'est proposé si gentiment, on va pas refuser hein. Me voilà donc sur la couverture et voilà que mademoiselle trouvait qu'on était finalement un peu serrer. C'était la couverture pour pas salir mon coffre de voiture, elle était pas prévu pour regarder les étoiles à cause d'un film pourri namého.

    JESSE « Mais je peux toujours retourner sur l’herbe… »

    MILIE « Non non t’inquiète ça va tu sais ! »

    Oh ben ça alors, vous m'en direz tant. Serait-ce que finalement elle préférait que je ne sois pas trop loin d'elle ? Je ne pus m'empêcher de sourire alors que elle, me tira la langue pour simple réponse. Je n'avais pas eu besoin de parler, elle savait très bien ce que je me disais dans ma petite tête. Je la regarda alors poser sa main sur mon bras et me pousser. Je ne pus m'empêcher de sourire à nouveau, c'était tellement mignon mais si … inefficace. X'D Je n'avais pas bouger d'un centimètre.

    MILIE « Arrêteuh ! Tu te moques de moi ! »

    JESSE « Moi ??? » dis-je d'un air choqué. « Mais non j’oserais pas voyons ! »

    Comment ça, ça paraissait pas réaliste. Mais, si, je vous jure. Non ? Toujours pas ? Tant pis. Milie essaya de me pousser de nouveau, mais elle avait bien du mal. Elle réussit à me pousser hors de la couverture en y mettant toute sa force, mais elle finit sur mon ventre, en travers. Et moi ? Ben je souriais, encore. Je tentais de réprimer un rire, mais finalement, la situation était vraiment trop drôle. J'étais si fort et elle si … faible. Ca n'avait pas l'air de plaire à Milie qui me donna une tape suivit de son magnifique regard noir. Ah ce regard noir … je l'avais eu quelques fois, mais il ne m'avait jamais vraiment impressionné. Je la trouve tellement mimi quand elle essaie d'être impressionnante et incroyablement sexy aussi.

    MILIE « Je te déteste ! »

    JESSE « Sois pas mauvaise joueuse, un peu de muscu et tu deviendras aussi forte que moi … ou pas. »

    Je rigolais à ma blague pas drôle. En même temps, je n'avais pas tort. Même avec de la musculation elle ne sera pas aussi forte que moi. Ca n'avait pas l'air de lui plaire et elle me tapa pour aller bouder sur le coin de la couverture. Roooh. Ce qu'elle peut être susceptible ! Les filles j'vous jure …

    JESSE « Oh allez boude pas, je blaguais … »

    Mademoiselle ne réagit pas. Si elle me cherche, elle va me trouver …

    JESSE « Milie, tu sais que j'aime pas que tu boude et quand tu boude tu sais ce que je fais … T'es sûre que tu le veux ? Bon très bien … A L'ASSAUT ! » dis-je en me rapprochant d'elle a une vitesse fulgurante pour la chatouiller.

    Rien de mieux pour empêcher Milie de bouder. J'empiète ? Je m'en fou royalement, j'allais pas la laisser bouder quand même … Elle était allongé par terre et moi je la chatouillais. Elle gigotait dans tout les sens et j'avais bien du mal à la tenir en place. Elle me hurlait d'arrêter et moi je continuais ma torture. Jamais elle n'aurait du boudé, ça l'apprendra tiens.
    Je la laissa enfin respiré, à genoux aux dessus de son ventre (j'allais pas m'assoir dessus, je l'aurais écrasée.) Je la regardais reprendre son souffle en souriant.

    JESSE « Ca t'apprendra à bouder. »

    Je finis par rouler pour finir allongé sur la couverture en souriant.

    JESSE « Je t'ai encore battu … »

    Ca avait une odeur de défis ? Hmm ouais pas loin. Reste à voir si elle accepte la défaite ou non. Et telle que je connaissais Milie …
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Mer 18 Aoû - 2:19


    Je boudais… Ma fierté de demi louve en pris un coup. Quoi ?! Oui oui moi aussi j’avais un côté dominateur dans les veines. Après tout j’étais la fille du chef et si j’avais été modificateur j’aurais pu faire concurrence à mon frère. Mais valait mieux pour moi n’être pas une chef de loups. Mon dieu trop de garçons me feraient tourner la tête. Enfin pas dans le sens que vous pensez hein mais je connaissais les mecs déjà alors imaginez si j’étais la femelle dominatrice du clan. Ça jaserait pas mal ! Mais parait-il que la tradition veut qu’il ne puisse y avoir qu’un mal pour dominer. Foutaise ! C’est surtout que les loups étaient principalement mecs même s’il y avait des exceptions ! En tout cas Matthew était prédestiné à devenir le chef de la meute si jamais papa disparaissait ce que j’espérais jamais même si j’étais en froid avec mon père en ce moment. Je l’aimais au fond de mon cœur et je préférais garder mon père pour l’éternité même s’il ne me facilite pas tous les jours la vie. Alors de quoi étais-je prédestinée ? Etre la femme d’un loup ? d’un vampire ? ça ne paraissait pas toujours très clair et je savais pourquoi. Contrairement à Matthew je n’étais pas capable de rester sur le chemin qui m’était tracé. Je ne pouvais que suivre ma propre route, celle de mon cœur qui était plus instable malheureusement. J’avais vraiment hérité de grand-mère. Papa m’en faisait souvent la remarque avec une pointe d’agacement. Je sais ce que mamie lui a fait vivre avant qu’il ne trouve maman… Je comprenais aussi ce rapport. J’avais parfois l’impression qu’il avait raison d’ailleurs. Enfin bref là n’était pas la question. Je boudais, point ! Mais Jesse n’était pas de cet avis… Il me chatouilla pour me faire changer d’avis ! Je le supplier d’arrêter ! il continua un bon moment avant d’arrêter enfin. Ça m’avait semblait complètement interminable ! Je le fusillais du regard reprenant au passage mon souffle. Il dit alors la seule chose qu’il n’aurait fallu…

    JESSE « Je t'ai encore battu … »

    Je n’étais pas de nature à me laisser faire. Jesse avait peut-être eu souvent le dessus avec moi mais je ne le laissais pas souvent faire pour autant. J’étais une demi-louve même si ce côté ne coulait pas beaucoup dans mon sang en tant que modificateur. Je dirais peut-être plus dans ma personnalité… Bref je n’étais pas d’accord avec lui et il allait vite le comprendre. C’était moi qui gagnerais !

    MILIE « Je crois pas non… »

    Sans attendre je passais sur lui pour lui tenir les bras fermement sans vraiment réfléchir. J’étais à califourchon sur lui d’une innocence qui dépassait l’entendement. Ses poignets au dessus de sa tête dans mes mains je me penchais pour lui chuchoter à l’oreille avec détermination :

    MILIE « Et c’est qui le loup maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Mer 18 Aoû - 3:00

    Milie avait un tempérament dominateur, je le savais et je n'avais pas lancer ce défis au hasard. Non, je savais qu'il ne tomberait pas dans l'oreille d'une sourde et qu'elle essayerait aussitôt de prouver le contraire. Finalement heureusement qu'elle avait plus de sang vampire que de sang modificateur, j'aurais pas voulu voir ce que ça donnait avec Milie dans la meute. Pauvre nous, on en aurait bavé. On en avait déjà assez avec Leah, pas besoin d'une autre. Enfin, toujours est-il que même si elle n'avait pas une majorité de sang modificateur, ça se sentait tout de même dans son caractère, finalement, je crois même que c'est ce que j'aime chez elle … Cette lutte sans cesse à savoir qui dominerait qui, car moi aussi j'étais bien têtu.

    MILIE « Je crois pas non… »

    Pas le temps de dire un mot qu'elle était déjà passé sur moi et me tenait les poignets fermement contre le sol au dessus de ma tête. J'avais toujours ce sourire suspendu à mes lèvres. Je venais de me faire battre, mais ce n'était que provisoire. Je lui laissais encore un peu l'illusion qu'elle pouvait me battre et elle s'y croyait presque en plus ! Elle se pencha pour me chuchoter à l'oreille ces paroles.

    MILIE « Et c’est qui le loup maintenant ? »

    JESSE « C'est toujours moi. »

    Bon faut pas pousser non plus, hop finit de jouer. Je déposa un bisou sur sa joue et rapidement, avec force autant que délicatesse - je voulais pas lui faire mal non plus - je la fis basculer sur le côté pour me placer en position de dominance. Cette fois c'était elle qui avait les poignets plaqués contre le sol de chaque côté de sa tête, et moi j'étais à califourchon sur son ventre. A mon tour, je me pencha pour lui chuchoter à l'oreille.

    JESSE « Toi, tu n'es qu'un louveteau … »

    MILIE « Le louveteau il te zut ! »

    Ok, ça c'est fait. Merci petit louveteau. Moi j'étais en position de dominance et je comptais bien en profiter namého, et ce même si ça lui faisait pas plaisir … encore plus si ça lui faisait pas plaisir d'ailleurs ! C'était d'autant plus drôle.

    JESSE « Oh mais elle serait presque grossière cette petite … C'est pas gentil ça. »

    Elle me tira la langue. Hanw la méchante.

    JESSE « Arrête ou je te la coupe. » dis-je en tirant la langue à mon tour.

    Mais c'est qu'elle était têtue en plus ! Elle vas-y qu'elle continue de la tirer sa langue, a croire qu'elle faisait exprès de me narguer. Ouh la vilaine. Je continua de tirer la langue aussi. On avait l'air de deux gamins mais j'en avais strictement rien à faire, ça faisait du bien de retrouver cette insouciance. Ca m'avait manqué.

    JESSE « La mienne elle est plus belle que la tienne, nananèreuh. »

    Comment ça je poussais un peu beaucoup ? Mais non, paaaas du tout. Je rigola de ma bêtise et baissa ma garde. Erreur fatale, encore fallait-il que Milie la voit et ose en profiter. Elle osera pas hein …
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Mer 18 Aoû - 3:30


    J’étais loin d’être un louveteau et je le zutais d’abord ! Non mais oh ici c’était moi qui décidais ! xD La preuve si je voulais qu’il vienne il pouvait sinon non. La couverture il y avait le droit à mon bon loisir. Bref c’est moi qui commandais. J’avais tout de même l’étoffe d’un chef et surtout le tempérament. Heureusement pour ces loups que je n’étais pas la futur reine mais une simple princesse avec une autre destinée que régner. Il me disait que je pouvais presque être grossière. Je lui tirais la langue. Il me demandait d’arrêter. Je continuais… Il me tira la langue. Je recommençais. Il continuait. Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il dise :

    JESSE « La mienne elle est plus belle que la tienne, nananèreuh. »

    MILIE « Ouais mais la mienne est plus désirable que la tienne… »

    JESSE « ça ça reste à prouver. »

    MILIE « Ah ouais ? Et si je te demande de m’embrasser t’y résisterais ? »

    JESSE « Et si je te retourne la question y résisteras-tu aussi ? »

    MILIE « Oui. »

    JESSE « Je n’en suis pas sûr. »

    MILIE « Moi je le suis… »

    Je lui tirais ainsi la langue déterminée. Je prenais ça plus pour un jeu que des avances. En fait j’étais loin de ça. Je commençais doucement à regagner cette amitié comme si la nature ne pouvait pas nous séparer. Comme si se bouder longtemps était en fin de compte impossible. On était destiné à s’entendre… Il me tira la langue. D’un sourire en coin je la choppais avec mes dents pour la mordre. Je la lâchais alors aussitôt. Oups j’avais été un peu rapide et inconsciente là O.O ! Oups de oups ! Jesse me regardait avec surprise…

    MILIE « Désolée… »

    JESSE « J’ai rêvé où tu m’as mordu ? »

    Je sentais mes joues malgré moi se peindre bien rouge alors que je me mordais les lèvres en reculant mon visage le plus loin pour toucher le sol. Je sentais en Jesse l’envie de m’embrasser monter. Du moment qu’il ne me la communique pas… Je n’aimais pas ça. Sentir les émotions des autres… Quand elles étaient trop fortes c’est comme s’ils influençaient les miennes… je me remordais les lèvres essayant de me focaliser sur autre chose que ses pensées. Mon regard se posa sur ses lèvres >.> Je devenais encore plus rouge. Oui oui c’était possible. Je sentais mon cœur s’accélérer. C’est les envies de Jesse… pas les miennes… Rah il était en train de nous torturer…
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Mer 18 Aoû - 4:22

    Elle venait de me mordre O.O. Nan je vous jure, je déconne pas. J'ai tiré la langue et elle me la mordu. Je la regardais surpris par ce qu'elle venait de faire. Elle s'excusa, mais moi j'étais toujours surpris. Ses joues rougissaient. Elle était tellement mignonne quand elle rougissait. Elle recula son visage. Trop tard. Je sentais une envie que je n'avais pas sentie depuis un petit moment, monter en moi. Je réprimais cette envie, conscient qu'elle n'était pas bonne, mais jusqu'à quand. Jusqu'à quand est-ce que je pourrais me contenir et continuer ce jeux. Je gardais tout cela pour moi, du moi j'essayais, mais je savais que je doutais et que je risquais de plier bientôt. Elle se mordit les lèvres. Par tout les saints qu'elle arrête ! Elle ne se rendait pas compte à quel point elle était irrésistible lorsqu'elle faisait cela. Je sentis son regard se posé sur mes lèvres, le mien n'avait jamais quitté les siennes. Elles étaient si désirables, si attirantes, c'était dur d'y résister, mais je devais le faire: pour Milie, pour moi et pour nous, surtout pour nous. Je m'approchais d'elle dangereusement. Je n'étais pas loin de son visage et elle ne bougeait pas. Je ne savais pas ce qui se passait dans sa tête, et honnêtement je ne voulais pas le savoir, mais par pitié qu'elle bouge. Pourquoi c'était toujours à moi de me contrôler ? De faire attention à tout et de prendre sur moi? C'était une vision falsifiée de la chose, mais mon cerveau était embrouillé par une envie masculine.
    Je me rapprochais toujours d'elle, je n'étais qu'à quelques centimètres du but … mais je posa la tête par terre et roula pour m'allonger sur la couverture. Mes yeux étaient fermés, mes mains dans mes cheveux menaçaient d'en arracher quelques uns, tellement elles étaient crispées. J'inspirai de grandes bouffées d'air par le nez pour me calmer, je devais penser à autre chose.
    Je sentis Milie hésité à s'approcher. Je souris. Ce sourire avait presque un air carnassier, ça faisait peur … Je me releva d'un coup et me tourna vers Milie en souriant.

    JESSE « Tu ne pensais tout de même pas que j'allais craquer hein ? » dis-je en lui tirant la langue

    Ok Jesse, fait pas trop le malin non plus, t'étais pas loin de craquer cette fois. Rester amis n'était pas si simple que ça, mais j'avais une volonté de fer. De toute façon, je ne pourrais livre loin d'elle alors autant que souffrir pour être son ami, rien que son ami, si toute fois c'était bien cela qu'elle voulait. J'arrêtai de regarder Milie un instant pour observer les étoiles. Pourquoi la première image qui me sautait aux yeux était un cœur ? -.-' A croire qu'il n'y avait pas que moi qui espérait que je me remette avec Milie. Le seul problème était que la principale intéressée ne le souhaitait, du moins c'est ce qu'elle se butait à penser.
    Je baissais les yeux pour regarder le lac un peu plus bas, du moins, je le devinais. Le lac en question était caché derrière une rangée d'arbres. On était quand même dans un très joli coin du parc. On avait passé de bons moments sur ce lac. Je souris.

    JESSE « Tu crois que quelqu'un m'en voudrais si je te jetais à l'eau ? »

    Je me leva d'un bond sans lui laisser le temps de répondre et la prit dans mes bras. Je couru jusqu'au lac sans m'arrêter malgré les protestations de Milie. Moi je faisais comme si j'entendais rien. On arriva au lac et sans aucun regret je la jeta dedans ... Ou du moins, je fis mine de le faire pour finalement la poser sur la rive en rigolant parce qu'elle avait hurlé au moment où j'avais fais mine de la balancer. Bah quoi ? Bon d'accord, l'eau était peut être un peu fraîche, mais c'était sympa un bain de nuit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Mer 18 Aoû - 15:21


    Je m’excusais alors que mes joues ne pouvaient s’empêcher de devenir bien rouge. Mon dieu j’ai osé faire ça… ça avait des plus naturel. Trop naturel. Je n‘avais même pas réfléchi comme si pour moi ça avait été une évidence. Hors on ne mord pas son ami si ? On pouvait mordiller son chéri mais son ami ? C’était proscrit. Je me sentais très mal à l’aise et je finis par poser ma tête sur le sol le plus loin de lui qui se trouvait toujours au dessus de moi. Je me rendais doucement compte que notre position était peu amicale. Encore une fois je n’avais pas pensé à ça… Qu’es-ce que j’étais en train de faire ?! Jesse avait doucement cet envi irrésistible de m’embrasser qui chatouillait peu à peu les miennes. Jesse arrête de penser à ça >.> !!! Je n’allais pas y arriver seule ça c’est sûre ! Ses envies s’emparaient des miennes mais je restais loin. Je sentais pourtant mon cœur s’emballer. Je n’aimais pas ce stresse… cet adrénaline qui montait en moi quand Jesse commençait à se rapprocher. Je voulais lui hurler « non » à la figure. Je voulais lui demander de reculer mais plus il avançait et plus je perdais la voix. Je me mordis les lèvres pour seule réponse. Mes yeux se posèrent sur ses lèvres un instant avant que je ne dévie le regard. Pas ça… Encore une pointe d’accélération dans mon cœur… Il se rapprochait encore. Je voulais poser mes mains sur sa bouche mais c’est comme si je n’avais plus le contrôle de mon cœur. Si seulement mon cœur pouvait s’arrêter un instant. Plus que quelques centimètres et je me retrouvais prise au piège de mes sentiments passés. L’envie de lui attraper le visage et le rapprocher vivement du mien me prit instantanément. Je me maudissais rien que pour cette pensée. Jesse posa alors sa tête par terre. Mon cœur s’accéléra un peu plus. Il roula sur le côté pour s’allonger sur la couverture. Je ne bougeais pas d’un poil comme si me remettre de ce qui venait de se passer était impossible. Je détestais la façon dont il avait de me transmettre toutes ses envies. J’en étais si faible… Je ne le regardais plus. Mon cœur ne voulait pas s’arrêter… J’inspirais mais impossible de ralentir l’allure. Rien que de vouloir me tourner vers lui je savais que ça n’arrangerait rien. C’était limite flippant. Il se retourna vers moi en souriant… Je ne le regardais pas préférant fermer les yeux. Mon dieu pourquoi faisait-il battre mon cœur comme ça ?!

    JESSE « Tu ne pensais tout de même pas que j'allais craquer hein ? »

    Jesse tait-toi ce n’est vraiment pas le moment ! Je ne vis pas son tirement de langue mais je le voyais très bien à travers ses pensées. Il cessa de me regarder. Pourquoi il ne voulait pas s’arrêter ? je sentais mes mains légèrement trembler. Jesse avait l’air de si bien se contrôler. Moi je n’avais qu’une envie, qu’il revienne. Je détestais les émotions de mon corps qui pouvaient me faire n’importe quoi !

    JESSE « Tu crois que quelqu'un m'en voudrais si je te jetais à l'eau ? »

    Il se leva alors d’un bond et me prit dans ses bras. Mon cœur eut un raté… Il courut jusqu’au lac et je finit par comprendre ses intentions pour lui hurler dessus qu’il n’avait même pas intérêt à le faire ! Tout le long je protestais et il finit par me poser à terre une fois à côté du lac. Mon cœur n’avait pas cessé mais maintenant du à l’action de l’événement. Il fit mine de me jeter. Je hurlais. Il me posa. Non mais oh !!!!

    MILIE « Non ce n’est pas sympa un bain de minuit !!!! Je te rappelle que je suis en jupe ! »

    Je lui donnais une tape sur le torse en guise de protestation ce qui le fit rigoler. Au moins son action a finit par gagner sur moi. Je me sentais moins… bizarre. Je le fusillais du regard. Décidément aujourd’hui je lui en aurais jeté des regards noirs ! Un sourire alors en coin apparut sur mon visage. Sans prévenir je le poussais violemment à l’eau. Il ne me vit pas venir et tomber direct dans le lac. Ce que je n’avais pas prévu par contre c’est qu’au passage il choppe ma main et que je le suive sans vraiment avoir le choix >.< !!! Je plongeais dans l’eau pour finir par remonter à la surface en prenant un bon bol d’air. Oh la la c’était froid !!! Heureusement que mon côté vampire m’en sauvegardait ! Je m’habituais très vite… Jesse n’était pas loin à rigoler. Nia nia nia… Je nageais alors vers le bord pour sortir mais il m’en empêcha en attrapant mon bras et m’attirant vers lui.

    MILIE « J’ai un peu froid moi ! Et non n’y pense même pas à vouloir me réchauffer… Rah et puis si je sors ça va être pire avec le vent ! »

    Ouais j’étais une douillette. Côté humain oblige. Mon côté vampire ne pouvait pas me protéger de tout malheureusement. C’était moins froid pour moi qu’un humain mais ça restait froid. C’est malin du coup je fais comment moi maintenant ?! Je voyais Jesse venir de là…
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Jeu 19 Aoû - 1:17

    Elle n'avait pas l'air d'accord avec moi sur le fait qu'un bain de minuit soit une bonne idée. Bah, si on ne tient pas compte du fait qu'elle soit en jupe, moi je ne voyais pas ce qu'il y avait de mal là dedans … Elle me donna une tape sur le torse et je ne pus m'empêcher de rigoler. Elle était tellement mignonne quand elle essayait d'être convaincante. Elle me fusilla du regard, mais malheureusement pour elle, ça n'eut pas plus d'effet. Elle afficha soudain un sourire en coin. Je n'aimais pas ça, pas ça du tout et j'avais bien raison puisqu'elle me poussa, profitant de la surprise pour me déséquilibrer et me faire tomber dans le lac. La traitre ! Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est que moi j'attraperais son bras en tombant pour l'entraîner avec moi. Après tout, je n'avais pas voulu la balancer réellement dans l'eau, mais si elle voulait jouer sur ce terrain là, elle allait en payer le prix aussi. Namého ! On me jette pas à l'eau sans en payer les conséquences. L'eau n'était pas très chaude en raison de l'heure … et puis, parce qu'on était à Fort Smith aussi, mais ça ne me faisait rien. Ma condition de loup m'empêchais d'avoir froid, et ce n'était pas négligeable. Milie, elle, avait l'air d'avoir on ne peut plus froid que moi et moi, ça me faisait rire. Bah, c'est elle qui avait cherché, fallait assumer maintenant. Elle s'habituait doucement, alors que moi j'avais déjà plongé deux ou trois fois. Elle nageait vers le bord. Ta Ta Ta ! Hors de question ! Elle avait voulu me balancer dedans, maintenant elle y restait aussi. Je nagea à une vitesse fulgurante et attrapa son bras pour l'attirer à moi.

    MILIE « J’ai un peu froid moi ! Et non n’y pense même pas à vouloir me réchauffer… » alors ça j'y avais pas du tout pensé xD « Rah et puis si je sors ça va être pire avec le vent ! »

    JESSE « Tout juste, tu es donc obligée de rester. C'est dommage hein ? »

    Je la voyais arriver avec son nia nia nia. Qu'importe, du moment qu'elle reste. Je l'attira loin du bord avant de la laisser pour nager vers le bord et sortir. Comment ça « Ouuuh le traire ! » mais non, pas du tout voyons. Je sortais juste pour retirer ma chemise et l'accrocher à une branche d'arbre. Elle sera plus utile sèche que mouillée, même si je doute qu'elle sèche beaucoup. Je retira aussi mes chaussures: inutile de les inonder aussi. Une fois fait, je couru vers le bord et fit un plongeon magistral et magnifiquement bien effectuer par un plongeur tout autant magnifique – non je n'ai pas les chevilles qui enflent - pour aller rejoindre Milie. Elle était là, nageant toute seule. Je nageais vers elle sous l'eau pour ne pas être vu. Arrivé derrière elle je tira sur son pied tel un grand gamin pour la couler. Lorsqu'elle ressortit de l'eau, j'avais un sourire pendu aux lèvres.

    JESSE « Oui, je sais tu me déteste et moi je m'aime. » dis-je en lui tirant la tête avant même qu'elle n'ai eu le temps de dire quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Jeu 19 Aoû - 2:51


    Il m’avait forcé de rester dans l’eau et je finis par bien m’y habituer. Lui sortit pour enlever sa chemise et ses chaussures et revenir par un magnifique plongeon. Il revint ainsi vers moi dans l’eau et me coula. Ma tête rentra complètement dans l’eau. Il me lâcha alors pour que je puisse revenir à la surface. Je le regardais méchamment.

    JESSE « Oui, je sais tu me détestes et moi je m'aime. »

    Il me tira la langue. Le détester ? Possible… Mais en même temps je savais que non. C’était compliqué. Malgré lui je devais m’éloigner mais le vent de ma vie soufflait-il ailleurs ? Devais-je vraiment être loin de lui ? Cette soirée prouvait qu’on ne pouvait s’ignorer longtemps. Il était sous l’emprise de l’imprégnation et moi sous sa complète emprise. S’il me demandait de l’embrasser sérieusement j’ignorais si j’y résisterais longtemps. Je finis par sourire et dire pourtant sérieusement.

    MILIE « Tu as raison… je te déteste. Je te hais. Et tu sais pourquoi ? Parce que je ne sais te résister… Tu me demandes d’arrêter de fuir et regarde où ça nous mène… Je ne peux pas aller contre ta volonté. »

    JESSE « Tu ne pourrais pas fuir toute ta vie de toute façon… »

    MILIE « Pas contre mon propre cœur… » dis-je en baissant les yeux.

    JESSE « Qu’es-ce que te dis ton cœur ? »

    MILIE « De ne pas t’éviter… »

    JESSE « Et bien ne m’évite plus… et que te dit-il d’autre ? »

    MILIE « Il… dit que je doit arrêter de te repousser. »

    JESSE « Le mien me dit de ne jamais t’abandonner… »

    MILIE « Prend-moi dans tes bras… »

    Il s’approcha alors de moi sans aucune hésitation et entoura mon corps de ses bras. Je sentais sa chaleur m’envahir. On ne faisait rien de mal. Ce n’était pas la première fois qu’il me tenait dans ses bras avant même d’être sa chérie pour la vie. Enfin était… Je fermais mes yeux me laissant complètement portée par Jesse dans l’eau. Ma jupe remontait mais peu importe. Il m’avait déjà vue en petite culotte. Enfin je crois … ah peut-être pas non xD ! Enfin en cet instant je m’en foutais. Je restais tout contre lui sans broncher parce que c’est ce dont j’avais envi en cet instant. Je m’étais fait le serment de ne pas retomber dans ce piège sans fin… Et pourtant cette nuit j’en ressentais comme un besoin vital. C’était plus fort… plus tentant que le sang. J’en avais besoin. Je sentais son cœur battre contre ma peau. Ça faisait si longtemps que je ne l’avais pas entendu celui là ! J’étais partie si loin de lui… Pourquoi ? Pourquoi avais-je fais ça ? Au fond de mon cœur j’avais toujours voulu de lui. Et pourtant le vent m’avait éloigné de lui.

    JESSE « ça me manquait… Tu m’as manqué. »

    Et si je faisais erreur ? Comment le saurais-je ? Et si me laisser aller pour voir si je faisais le bon choix m’aiderait ? Je savais que si je n’avais aucun remord alors j’aurais pris la mauvaise voix mais si j’en avais je prenais le risque de perdre Chris. Le danger de perdre Chris valait-il la peine d’être sûre de moi ? Je ne savais une fois de plus pas quoi faire… L’imprégnation n’était-elle pas une preuve absolue de mon erreur ? Rah je n’aimais pas me poser autant de questions comme ça. Ça me faisait du mal et ça en faisait aussi à Jesse. Je finis par reculer loin de ses bras et me diriger vers le bord pour sortir de l’eau après avoir dit :

    MILIE « Je ne peux pas… »

    JESSE « Et pourquoi tu ne pourrais pas ? »

    MILIE « J’ai fait mon choix Jesse ! je n’ai pas le droit de me rétracter… Tu n’oublies qu’une seule chose… Je ne suis plus tienne… »

    JESSE « ça je ne suis pas prêt de l’oublier. »

    MILIE « Alors pourquoi fais-tu tout ça ?! »

    JESSE « Parce que je t’aime comme un fou. »

    MILIE « Tu n’as pas le droit… je te l’interdis. »

    JESSE « tu ne peux pas m’interdire de t’aimer comme je ne peux pas le faire pour toi. »

    MILIE « Oublie-moi… »

    JESSE « Comment veux-tu que je t’oublie ? »

    MILIE « Ce n’est pas mon problème. »

    JESSE « Si ce n’est pas ton problème alors ne me demande pas de t’oublier. »

    MILIE « Je ne suis pas un yoyo avec qui tu peux t’amuser. Tes yeux sont comme un poignard. Tu m’as promis de ne jamais me faire souffrir mais tu le fais en continue ! Tu ne comprends pas. Tu ne peux comprendre. Je… Je… Laisse-moi ! »

    Je remontais à la surface. J’essorais ma jupe. Je tentais de le repousser. Pourquoi ? parce qu’il se rapprochais de moi. J’avais peur… peur de craquer… peur de n’être qu’une enfant qui ne sait faire un choix. Mais j’étais aussi une femme et à chacune de ses paroles il me fanait. Il me tuait à petit feu… me dire qu’il m’aimait me faisait du mal. Pourquoi ? Des regrets ? Il me suffisait alors de lui dire tout simplement que je l’aimais aussi. Mais j’étais incapable de faire dans la demi-mesure. Je cherchais à l’éloigner de mon cœur quand il s’en rapprochait.

    JESSE « C’est toi qui ne sait pas ce que tu veux, c’est toi qui a voulu te rapprocher ce soir, je n’ai fais que ce que tu m’as demandé de faire. »

    MILIE « Alors pourquoi tu ne veux pas m’oublier si jusque là tu as fait ce que je voulais ?! »

    JESSE « Parce que c’est quelque chose qui ne dépend pas de moi. »

    MILIE « je te hais… »

    JESSE « Tu me le dis si souvent… »

    MILIE « je le pense. »

    JESSE « Tu penses beaucoup de choses, tu en dis d’autres, et tu en montre d’autres encore … Auquel fait-il se fier ? »

    MILIE « Si tu me connais autant que tu le dis tu devrais le savoir… »

    Je fis volte face ainsi pour partir déterminée. Mais il n’était pas du même avis.

    JESSE « Milie, explique-moi pourquoi tu me rejette autant … j’ai parfois du mal à te suivre… »

    Je restais dos à lui hésitante. Je ne savais plus quoi faire. Je sentais les larmes monter. Je finis par me retourner une larme coulant le long de ma joue et lui lâcher sans envergure :

    MILIE « Parce que je t’aime ! »

    Une autre larme suivit la première. Et ainsi de suite. Jesse fit un pas mais je reculais. Je lui faisais non de la tête. Je ne voulais pas qu’il s’approche. Pourquoi ? pour me préserver… j’étais au bord des nerfs et déjà en larmes. Je ne supportais que mal la situation. Aimer deux hommes à la fois… Je le conseillais à personne. C’était très douloureux… Je me retournais alors. Jesse respectera-t-il mon « non » et me laissera-t-il partir ou le défiera-t-il ? ça ça lui appartient de décider…
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Jeu 19 Aoû - 4:11

    Moi qui pensait que ça s'améliorait entre nous, voilà que Milie me montrait le contraire. Elle m'avait avoué que son cœur lui disait de ne pas m'éviter et d'arrêter de me repousser en m'assurant qu'elle ne pourrait aller contre son cœur toute sa vie, et pourtant … J'y avais cru. J'avais cru qu'elle faisait doucement le choix de me retomber dans les bras et même si elle ne le faisait pas, qu'on reste en bons termes au moins, mais ça semblait impossible. Elle m'avait demandé de la prendre dans les bras. Je l'avais fait, content qu'elle accepte enfin, peut être un peu trop content d'ailleurs … C'était si bon de la sentir contre mon corps. Sa peau fraîche contre la mienne brûlante. C'était si agréable. Jamais je ne souhaiterais ne plus pouvoir avoir ce contact avec elle. Tout était beau et si paisible, mais elle avait finit par fuir, une fois encore.

    MILIE « Je ne peux pas ... »

    Jeux de questions et de réponses s'en suivirent. Je voulais lui faire comprendre qu'il fallait qu'elle laisse son cœur faire et que je ne pourrais l'oublier, ça dépassait bien le fait que je le veuille ou non, mais rien n'y faisait. Elle avait brusquement changer de côté. Un coup elle voulait que je la prenne dans mes bras, l'autre, elle me fuyait comme la peste. Parfois j'avais du mal à la suivre. Je me doutais bien que ça ne devait pas être simple et je ne doutais pas qu'elle aimait Chris, mais ce n'était pas facile pour moi non plus. Un mec normal aurait sans doute abandonné, mais je ne suis pas normal et à croire que j'aime les causes désespérées, mais je ne perds pas espoir qu'un jour je serais heureux et Milie aussi.

    MILIE « Je ne suis pas un yoyo avec qui tu peux t’amuser. Tes yeux sont comme un poignard. Tu m’as promis de ne jamais me faire souffrir mais tu le fais en continue ! Tu ne comprends pas. Tu ne peux comprendre. Je… Je… Laisse-moi ! »

    Alors ça c'était injuste et faux. Je ne m'amusais pas avec elle et je ne la prenait pas pour un yoyo. Et elle avait raison d'un côté: je lui avais promis de ne jamais la faire souffrir, mais elle se faisait souffrir toute seule. Elle sortit de l'eau. Je ne pouvais la laisser dire cela sans agir.

    JESSE « C’est toi qui ne sait pas ce que tu veux, c’est toi qui a voulu te rapprocher ce soir, je n’ai fais que ce que tu m’as demandé de faire. »

    Et c'était repartit pour une argumentation pas forcément des plus exacte. Elle me haïssait, mais elle voulait que je la serre dans mes bras. Si c'était ça haïr, alors je la haïssait aussi. Elle prétextait que je devais savoir ce qu'elle voulait vraiment et je pensais le savoir, mais à chaque fois qu'elle faisait un pas pour me montrer que j'avais raison, elle faisait tout le contraire dans les cinq minutes qui suivaient. Elle était dos à moi, déterminé à partir, alors que moi je sortais à peine de l'eau pour lui demander non pas des comptes, mais de simples explications. J'avais bien peur d'être largué et ce depuis un petit moment déjà. Elle m'accusait de jouer avec elle comme avec un yoyo, mais je pense que l'inverse est plus réaliste … Elle ne bougeait plus, je ne bougeais pas plus qu'elle. Je sentais sa douleur dans mon cœur.

    MILIE « Parce que je t’aime ! »

    Je voulais me précipiter vers elle, mais elle leva la tête pour me faire « non ». Ses joues étaient humides, les reflets de la lune faisait briller ses larmes. J'étais touché par ce qu'elle venait de dire, au plus profond de mon cœur et si je n'avais pas été un homme si fier et avec un égo démesuré, j'aurais sans doute laisser couler une larme moi aussi. Je sentis mon cœur se tordre. On venait de se blesser tout les deux. Et si elle croyait que j'allais rester loin d'elle et respecter son nom, elle se trompait royalement. Je m'approchais, doucement, elle ne fuit pas mais me supplia du regard d'arrêter. Elle se faisait mal à toujours me refouler et elle me faisait mal aussi, mais ce soir je n'étais pas décidé à céder. Elle avait besoin de moins, au moins en temps que meilleur ami, et j'étais aussi là pour ça. Je marqua un arrêt à quelques centimètres d'elle. J'étais torse nu, sans chaussures, trempé des pieds à la tête et elle l'était autant que moi. Elle voulu se retourner et fuir mais j'attrapais son poignet doucement et la fit se retourner. Elle ne voulait pas me regarder, moi je cherchais son regard. J'essuyais d'un revers de pouce ses joues humides et écarta une mèche de cheveux qui lui tombait devant les yeux. Mes mains encadrant son visage, je la regardais si intensément. Je mourrais d'envie de l'embrasser, mais je ne pouvais le faire sans en avoir son accord. Ses lèvres s'étaient entre-ouvertes. Aucun mot ne sortait. Il n'y avait pas besoin de mots. Son cerveau était embrouillé, le mien l'était tout autant. « Jesse … je ... » Cette voix me paraissait bien lointaine et si peu convaincante. Le moment était intense. J'approchai mes lèvres un peu plus, pour finalement déposer un baiser sur sa joue et la prendre dans mes bras. Je ne voulais pas profiter de sa faiblesse. En fait si, je le voulais au plus profond de moi, mais je savais que je le regretterais. Je préférais attendre. C'était peut être ça qui me différenciais de Chris, lui l'aurait embrasser quitte à se prendre pas une baffe. Moi je n'étais pas comme ça. Je la sentais trembler. Le froid, la peur ou les sentiments qui la traversait dur à dire. Je la pris dans mes bras telle une princesse et la porta jusqu'à la couverture, laissant ma chemise et mes chaussures à leur place. Arrivé là bas, je lui mis ma veste sur les épaules et je la pris sur mes genoux un instant pour la garder contre moi. Elle était si jeune, dans le corps d'une ado, certes, mais si jeune à l'intérieur. J'aurais voulu la préserver de la dureté d'un tel choix, mais elle se l'était imposée, maintenant elle en souffrait. J'avais les yeux fermés. Je ne voulais bouger d'ici, je voulais un tas de truc, mais je n'aimais pas la brusquer et la faire pleurer comme je venais de le faire, elle me paraissait si fragile. « Milie … Je … » *m'excuse*. J'étais si faible au fond. Milie avait été beaucoup de choses pour moi: une petite sœur, une amie, une meilleure amie, une petite-amie, on ne s'était jamais séparé et lorsqu'on l'avait fait ça n'avait entraîné que de la tristesse. Je ne pourrais vivre sans elle, mais je ne pourrais la forcer à quoi que ce soit non plus. Je ne crois pas au destin, mais que tout peut changer, même s'il faudra laisser faire le temps. Je serais fidèle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Jeu 19 Aoû - 16:11


    Pourquoi je faisais tout ça ? Pourquoi je souffrais ? Pourquoi je lui en voulais ? Pourquoi j’avais mal ? pourquoi tant de haine ? Pourquoi tant de douleur ? Pourquoi autant de repoussement ? Pourquoi autant de reproche ? pourquoi ces battements de mon cœur qui ne veulent pas cesser ? pourquoi ce sourire malgré moi quand je le revois ? Pourquoi ces rêves ? Pourquoi cette colère ? Pourquoi ce besoin d’éloignement ? pourquoi je ne pouvais pas ? Pourquoi, pourquoi et encore pouquoi. Tant de questions et pourtant une seule réponse. Je l’aimais… à en crever je l’aimais… à en souffrir je l’aimais… à revivre je l’aimais. A en être complètement chamboulée je l’aimais… Quand es-ce qu’il comprendra que la raison pour laquelle je refuse que l’on continue de se voir c’était tout simplement parce que je ne pouvais lui résister ? Lui céder alors ? craquer simplement ? redevenir sienne ? Je ne pouvais pas. Ce n’était pas aussi simple. J’aimais aussi Chris. C’était inscrit en moi et j’avais fait le choix d’être avec lui. Pourquoi ne voulait-il pas comprendre ça non plus ? Pourquoi ma vie à 4 ans est-elle aussi compliquée ? Pourquoi n’ais-je pas eu comme mon frère une vie sans choix ni amour. Au moins lui ne souffrait pas. Il avait toute l’éternité pour trouver l’amour de sa vie. Moi j’en avais trouvé deux en temps record. Ce n’était pas normal, inhumain… Malheureusement j’avais si peu du sang humain que je n’étais même pas étonnée. Pourquoi… ? je ne cesserais de me poser la question. Je voulais partir. Fuir loin… Ne plus revenir. Partir et ne plus ressentir ce mal qui me ronge à chaque non que je dois dire à Jesse. Mais je tiendrais bon. Il ne me fera pas craquer. Je me devais d’avoir une volonté de fer bien plus forte que la sienne encore de me récupérer. Mais malgré ça je restais faible au point de sentir des larmes couler le long de mes joues. Ça faisait mal… mais je devais partir sans lui… Le vent de ma vie soufflait ailleurs très loin de ses yeux et de son cœur. Pitié qu’il ne me donne pas tort…

    Jesse s’approcha. Je reculais d’un pas continuant mon non de la tête. C’est comme s’il s’en foutait que je sois pour ou contre et il s’approcha encore et encore jusqu’à être le plus proche de moi. Quelques centimètres de nous seulement nous séparaient. Je voulus me retourner pour fuir et partir très loin mais il me retint par le poignet avant que je n’ai le temps d’engager un pas. Il me força à rester face à lui. Je baissais les yeux. Il essuya mes larmes de son pouce pour écarter enfin une mèche de cheveux qui me tombait dans les yeux. Ses mains finirent par encadrer mon visage. Je levais mes yeux humides vers lui. Son regard était si intense… Il s’approcha… mes lèvres s’entrouvrirent mais aucun son ne sorti tout de suite. Il s’approcha encore…

    MILIE « Jesse… Je… »

    Ses lèvres s’approchaient encore des miennes. Elles allaient les frôler quand il les déposa enfin sur ma joue. Je fermais les yeux laissant couler une autre larme. Inutile de vous parler de la vitesse des battements de mon cœur. Il me prit ainsi dans ses bras. Je me laissais faire… Je tremblais un peu sous l’émotion. Il me prit complètement dans ses bras et me porta jusqu’à la couverture. Je posais ma tête contre son épaule. Mes yeux se fermèrent jusqu’à ce qu’on arrive et qu’il ne s’assit pour me poser sur ses genoux. Je restais dans la même position les yeux toujours fermés.

    JESSE « Milie … Je … » *m'excuse*.

    Je ne bougeais pas d’un poil. Mes larmes cessèrent et je finis ainsi par m’endormir tout contre lui. J’étais épuisée face à ce jeu ami/amant. Je ne sentis pas ainsi qu’il me porta une fois de plus vers la voiture et me ramena non pas chez les Cullen mais la maison Black. Il passa bien évidemment par la porte d’entrée sous le regard inquiet de Papa. Jesse le rassura en disant qu’il prenait soin de moi. Je dormais tout aussi profondément. Si j’avais pu voir à cet instant l’espoir qui illuminait le regard de mon père… Jesse me porta dans ma chambre alors que mon père lui avait donné l’autorisation de veiller sur moi. Il me posa ainsi dans mes draps. Je bougeais un peu pour tendre ma main vers Jesse et dire :

    MILIE « Reste… près de moi. »

    Ce n’était pas une demande mais bien presque un ordre x) ! Je ne voulais pas qu’il parte. Je me tournais de nouveau dans le lit et s’en était fini, je dormais complètement. Ce n’est qu’au petit matin que je me réveillais sans aucun souvenir d’après les moments dans le parc. Mon réveil fut plutôt doux. J’ouvris les yeux et sentis sous mes mains un corps non pas froid mais chaud. En ouvrant les yeux je remarquais Jesse qui était allongée dans mon lit et moi qui venait de dormir sur lui. Il dormait toujours. Je faisais attention à ne pas le réveiller et m’enlevant de lui et me levant. Il bougea un peu mais dormait si bien… Je me dirigeais vers la porte pour en sortir. Là je croisais mon père. Un échange de regard mais surtout un silence de mort…

    MILIE « Je n’ai pas trop envi d’en parler papa… »

    JACOB « Tu m’as manqué… »

    MILIE « Moi aussi… Mais je n’ai jamais dit que je changeais d’avis. »

    JACOB « Tu le changeras… Peut-être que dans quelques années mais tu finiras par ouvrir les yeux et te rendre compte que Jesse et toi êtes fait l’un pour l’autre. J’espère alors que le jour où tu ouvriras les yeux il ne sera pas trop tard… Je n’ai pas envi que mon bébé souffre… »

    Je finis par baisser les yeux et descendre. La cuisine fut ma destination. Je regardais alors dans les placards. Je finis par trouver le Nutella et la brioche. Non, non, ce n’est pas pour moi mais bien pour Jesse. Je remontais alors dans ma chambre avec un petit plateau. J’entrais dans ma chambre. Il dormait toujours. Je posais le plateau sur la table de nuit pour venir sur le lit et m’approcher de Jesse. Je faisais glisser délicatement ma main sur sa joue pour le réveiller. Je le vis grimaçais et mettre l’oreiller sur sa tête genre il ne veut pas se réveiller O.O ! Hé oh xD !!!! D’un sourire en coin je soulevais alors l’oreiller pour l’envoyer loin et recommencer. Pas moyen de le lever –‘ … Je finis par aller chercher le pot de Nutella et l’ouvrir pour le mettre sous son nez. Le sourire qu’il affichait dans son sommeil XDDD !!! Heyyyyyyyyyyy !!! Non ! C’est quoi ce rêve !? Je viens d’avoir une image de mon ventre à nu et lui qui était en train de lécher du Nutella dessus –‘ … Je mis le pot loin… très loin XD !!!!! Non mais oh je ne suis pas d’accord moi ! Bon… je le réveille comment moi… Je finis par m’allonger juste à côté de lui pour le regarder cherchant une solution. Dans son rêve il posa son bras sur moi et m’attira d’un seul coup tout contre lui. Bon ben maintenant j’étais coincée… Je fais comment moi xD !!!! Je soufflais sur son nez… Il me colla à lui O.O Mauvaise, très mauvaise idée xD !!! Sauveeeeeeeeeeeez-moiiiiiiiiiiiiiii XD !!!!

    MILIE « Jesse… Faut se réveiller… »

    Il grogna xD ! Bon c’est un loup mais quand même. Je choppais son oreille pour la mordiller. Je savais qu’il avait horrrrrrrrrrrrrrrrrr… oh la la xD Euh non là je vais pas être d’accord ! Il venait de descendre ses mains sur mes fesses –‘ Non mais dès que je fais un truc il a des gestes déplacés –‘ Ma main sur sa joue ça le réveillerait =D ?

    MILIE « Vampire ? »

    Quoi ça marche avec mon frère xD c’est instinctif faut croire. Jesse se crispa d’un seul coup me serrant un peu trop contre lui en ouvrant les yeux d’un seul coup près à bondir. Ah ben oui ça marche drôlement ça O.O =D ! Il regarda partout discrètement en faisant genre le mort inquiet. Moi je lui lançais un magnifique sourire. Il finit par très vite comprendre et me lancer un regard de reproche.

    MILIE « Désolée c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour te réveiller… »

    Il referma les yeux O.O !!!! Han non xD !!!! Je le secouais dans tous les sens en lui hurlant de se réveiller !!!! Il ronchonnait. A croire qu’il n’avait pas dormi de la nuit –‘ …

    MILIE « Si je te fais un bisou tu te réveilles ?! »

    Il ne répondit pas mais ouvrit quand même un œil l’air curieux. Je déposais un baiser sur son nez. Il referma les yeux –‘ hey !!!! J’ai fait un bisou ! Ailleurs ? Non mais oh c’est quoi ces pensées !!!! Bon… je lui fis un autre bisou sur la joue. Il râla un peu. Dites donc mais oh !!!! C’est quoi ce loup pas gentil dès le matin. Bon… Je déposais un bisou dans son cou. Il me souleva pour me poser au dessus de lui et ouvrir enfin les yeux. Oui ce n’était pas le bisou qu’il attendait mais il adorait… Tu m’étonnes ! Contente qu’il soit enfin levée je m’assis pour m’en aller mais il me retint…

    MILIE « Dites donc ! T’es déjà pas chiant dès le matin toi ! Une heure pour te réveiller et une heure pour que tu te décides à ouvrir les yeux ! Et comment ça une heure pour avoir un bisou qui vaut le coup dès le réveil xD ? Non mais oh Monsieur Ateara ! J’exige des excuses tout de suite ! Je vous ordonne de vous faire pardonner sur le champ ! » dis-je faussement fâchée retenant un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Ven 20 Aoû - 1:25

    Je sentais un poids sur mon ventre, ce poids partit quelques instant plus tard. Je sentis un geste sur ma joue. Mais qui est le chieur qui veut absolument me réveiller ? On ne peut donc pas dormir en paix. Mes mains attrapèrent l'oreiller pour le poser sur ma tête. Il n'y resta pas longtemps. Je sentis une odeur familière. Mmmh du nutella …. Mmmh une Milie au nutella, ca devait être délicieux, j'en étais persuader. Mettre du nutella sur son ventre pour le lécher ensuite. L'odeur disparue. C'est quoi ce rêve bizarre ? J'avais l'impression que quelqu'un cherchait à obtenir quelque chose de moi. Je n'aimais pas ça et m'étala on ne peut plus. Mon bras se posa sur un objet plus froid. Quel était cet objet ? Aucune idée, mais je l'attira un peu plus à moi. Je sentis un souffle sur mon nez. Je serra l'objet contre moi. C'est à moi et on me le piquera pas. Je savais très bien que ce n'était pas un objet. A vrai dire, j'avais déjà ouvert les yeux il y a quelques minutes, mais … je me suis rendormis.

    MILIE « Jesse… Faut se réveiller… »

    Aucune envie de faire cela. Plutôt mourir que de quitter ce lit douillet. Je sentis mon oreille se faire mordiller. Grrr. Je n'aimais pas ça et ma main descendit aussitôt sur quelque chose d'un peu plus rembourré. « Vampire ? » … HEIN QUOI ?! Où ça un vampire ?! Je me crispa d'un seul coup attirant mon doudou – alias Milie – à moi et me mis en position de défense. J'observai la chambre. Il n'y avait personne ici. Pas de vampire … juste moi et … Milie. Oh Milie, ok, c'est bon j'ai compris. C'était vraiment très petit comme coup ça. Elle, elle me lança un magnifique sourire. Mon regard était plus un regard de reproche qu'autre chose.

    MILIE « Désolée c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour te réveiller… »

    Je referma les yeux aussitôt. Hors de question de bouger, j'étais bien ici moi et j'étais bien décidé à le lui faire comprendre. Je ronchonnais à chaque fois que le mot « réveiller » ou un dérivé, sortait de sa bouche. Un bisou ? Hmmm oui, peut être que ça m'aiderait … J'ouvris un œil curieux et elle déposa un baiser sur mon nez. Je referma aussitôt mon œil. C'était pas ici que je le voulais mon bisou. Moi chieur ? Non, du tout. Je ne vois pas ce qui vous fait dire ça … Elle me fit un bisou sur la joue. Pouvait mieux faire … Un bisou dans le cou ? Ah ben voilà qui était bien mieux. Je la souleva pour la poser sur moi et ouvrir les yeux. J'avais adoré ce bisou. Elle voulait s'en aller, je n'étais pas de cet avis là. Namého, elle me réveille et elle crois s'en tirer comme ça ? Ta ta ta, hors de question.

    MILIE « Dites donc ! T’es déjà pas chiant dès le matin toi ! Une heure pour te réveiller et une heure pour que tu te décides à ouvrir les yeux ! » *Ouais, mais c'était de sa faute ça. Il lui avait fallu une heure pour me faire un bisou qui vaille le coup de me réveiller ...* « Et comment ça une heure pour avoir un bisou qui vaut le coup dès le réveil xD ? Non mais oh Monsieur Ateara ! J’exige des excuses tout de suite ! Je vous ordonne de vous faire pardonner sur le champ ! »

    JESSE « Mmmh … m'excuse ... »

    Dis-je avant de poser ma tête sur son épaule et de faire mine de me rendormir. Il était trop tôôôt z_z J'avais envie de dormir moi. Tout le monde n'avait pas dormit comme un loir à partir de vingt-trois heures ici. Je me souvenais très bien de ce qui s'était passer hier et j'avais du au moins veiller jusqu'à deux/trois heures du matin avant de laisser place au sommeil.

    JESSE « En même temps … c'est pas moi qui t'ai réveillé. »

    J'avais toujours les yeux fermés et j'étais pas bien décider à la lâcher de suite. Je remua le bout du nez. Quelque chose sentait particulièrement bon ici, et non, ce n'était pas Milie, enfin, elle sentait bon mais ce n'était pas à elle que je pensais. Mon ventre fis du bruit. Il n'était peut être pas si tôt que ça finalement … J'ouvris un œil, puis le deuxième, cherchant la source émettant l'odeur que je sentais. Mon regard se posa sur un plateau où se trouvait de la brioche, et du nutella. Pour moi ? Ooooh c'est trop mignon. Euh, c'était bien pour moi hein.

    JESSE « Pour moi ? […] Oooh merci Milie, c'est trop gentil. »

    Je déposa un baiser sur sa joue. Je dévorais le plateau du regard et ne tarda pas à aller le chercher pour me reposer sur le lit aux côtés de Milie. La brioche était succulente !

    JESSE « Ch'est chuper bon. » dis-je en avalant ma bouchée « Qu'est ce qui me vaut cet honneur ? » dis-je avec un grand sourire.

    Hier la soirée avait été plutôt mitigée, mais au final, elle c'était plutôt bien finie. J'avais ramené Milie chez elle, j'avais obtenu le droit de veiller sur elle par Jacob, et même elle m'avait demandé – ou plutôt ordonné – de rester. Ce matin j'avais eu le droit à un réveil en douceur, bien que trop tôt à mon goût, mais pas moins agréable. La journée commençait bien, c'était le moins qu'on puisse dire. Néanmoins, il y avait quand même de quoi se poser des questions.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Ven 20 Aoû - 2:21


    Il finit par s’excuser et je souris… Il posa sa tête sur mon épaule pour faire mine cependant de s’endormir > .> Il me cherche ? Non il n’était pas tôt !!!! je regardais mon réveil. Ah si peut-être… 7h32. Oups xD ! Bon ok il était vraiment tôt mais j’avais apporté le petit déjeuner pour me faire pardonner =D ! Il avait toujours les yeux fermés. Je le vis alors sentir l’odeur du Nutella. Ça allait doucement le tirer de son état de vapes. Je souriais en coin en le voyant faire. Je savais que Jesse était de nature gourmand. Il avait du mal à résister à pas mal de choses (dont moi huhu).

    JESSE « Pour moi ? »

    MILIE « Oui ! »

    JESSE « Oooh merci Milie, c'est trop gentil. »

    Il déposa un baiser sur ma joue. Ma main sur posa sur l’endroit où ses lèvres m’avaient touché et je souriais bêtement. Je finis par me reprendre. Il attaqua la brioche sans scrupule. Je le regardais faire, amusée. Moi tout ça ne m’attirait pas… Ah la la il avait de la chance que papa et Mathew mange normalement. Moi et maman on était un peu différentes…

    JESSE « Ch'est chuper bon. Qu'est ce qui me vaut cet honneur ? »

    MILIE « Je ne voulais pas que tu meurs de faim… Je me sens aussi un peu responsable de ta santé. »

    Je souriais légèrement en triturant la couverture. Je le laissais manger tranquillement en le regardant faire. Ça faisait si longtemps que je ne l’avais pas vu serein. Si longtemps que je n’avais pas été moi-même avec lui. Je m’occupais souvent de lui dans le passé. Parfois ce n’était qu’un petit déjeuner… Ou encore un mot mais je restais présente pour lui. C’était comme un besoin d’être là pour lui. Et je retrouvais très vite, trop vite, mes habitudes. Quoi que je fasse il fallait que je prenne soin de lui. C’était étrange comme j’avais besoin de sa présence. Il me manquait parfois malgré moi. C’est comme si je franchissais un cap dur et pénible. Comme si l’hiver se posait dans mon cœur et que je dansais avec ses tourments. Je savais que plus rien ne serait comme avant. Il avait complètement perdu la trace de mes pas autant que je m’étais senti poussait loin de lui. Mais il savait fondre la glace qui se figeait dans mon cœur. Ses yeux me montraient doucement un nouveau chemin. Assise sur mon lit à côté de lui je prenais conscience de certaines choses… Il mangeait… mangeait… mangeait et ne se préoccupait plus de moi. Au début ça ne me dérangeait pas trop mais après un quart d’heure je perdais patience. Je bougeais un peu mais il s’en foutait ! je finis par prendre sa cuillère de Nutella et m’en barbouiller le visage >.< !!!

    MILIE « Peut-être que comme ça j’arriverais à attirer plus ton attention que ce fichu pot ?! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Ven 20 Aoû - 3:09

    MILIE « Je ne voulais pas que tu meurs de faim… Je me sens aussi un peu responsable de ta santé. »

    Je ne savais vraiment quoi dire. C'était adorable, mais en même temps, elle se sentait responsable et je ne voulais pas qu'elle culpabilise … Et moi, quand je sais pas quoi dire que j'ai de la à proximité: je bouffe. XD Bah quoi ? En plus, la brioche était sacrément bonne ! Bon le nutella aussi, mais ça, ça change pas. Je mangeais, certes, mais je savourais aussi cet instant. Ca faisait longtemps qu'on avait pas eu de moment comme ça tout les deux, où on ne gueule pas dès le réveil – bon d'accord elle avait crié pour me réveiller mais ça compte pas – et même où j'avais le droit de la prendre dans mes bras, de déposer un baiser sur sa joue sans me prendre de baffe et même plus: que elle, elle me dépose un baiser sur la joue, mais surtout dans le cou.
    J'étais là, me goinfrant, ne me soucient plus de rien, du moins en apparence. Je me concentrais sur la nourriture, à tel point que je ne l'avais même pas vu bouger. Je m'aperçus qu'elle était lassée de cette attitude, seulement lorsqu'elle me piqua ma cuillère de nutella. J'étais affreux. Elle me préparait un bon petit déjeuné et moi je ne prêtais même pas attention à elle. Quelle honte. Je la regarda se barbouiller le visage de nutella, étonné.

    MILIE « Peut-être que comme ça j’arriverais à attirer plus ton attention que ce fichu pot ?! »

    Je souris et m'approcha d'elle pour la faire basculer en arrière et passer mon doigt sur un endroit où elle s'était mis du nutella pour ensuite le lécher. Je laissa échappé un « Mmmh ».

    JESSE « C'est presque aussi bon qu'une brioche au nutella … nan mais qu'est ce que je dis là ? C'est carrément meilleur ! »

    Je m'amusais à prendre mon doigt et retirer tout le nutella qu'elle s'était mit pour le lécher. Mmmmh ce que c'était bon, mais elle n'en avait pas mis assez à mon goût et j'avais finis bien trop vite … Je fis comme si je bougonnais que ce soit déjà finis et pris la cuillère de nutella pour lui en mettre sur le nez. Elle me regarda choquée, d'un air « comment as tu osé » qui ne m'impressionnait pas du tout. Oh oh, elle n'était pas censée prendre la cuillère de nutella ! Hey mais qu'est ce qu'elle fait, c'est injuste de m'attaquer avec une cuillère de nutella; surtout qu'il n'y en avait pas de deuxième. Tant pis, mes doigts feront l'affaire. Un coup de cuillère, un coup de doigt, un coup de cuillère, un coup de doigt. Au départ, ça restait civilisé, mais après …

    On était allongé sur le lit de Milie, tout les deux pleins de nutella. Je savais que Milie ne pourrais me lécher, mais elle, elle avait l'air tout à fait appétissante. Je me tourna sur le côté pour la contempler et sourire.

    JESSE « Et bah … On est mignons comme ça tiens, plein de nutella … c'est du propre ... »

    Je m'approcha d'elle, et posa mon doigt sur sa joue, retirant un peu de nutella pour le lécher, avant de lui chuchoter à l'oreille:

    JESSE « Désolé de n'avoir prété attention qu'au pot de nutella tout à l'heure … je m'excuse. » dis-je en déposant un bisou sur sa joue.

    Bon, c'est pas le tout des choux, mais toutes les bonnes plaisanteries avaient une fin. Maintenant qu'on s'était bien amusé: tout le monde à la douche ! XD Je laissa Milie y aller en premier, le temps de retrouver quelques habits que j'avais ici. Je cherchais dans l'armoire de Milie, presque vide. En effet, il me restait un boxer et un jean d'une fois où j'avais du laisser ça là pour je ne sais qu'elle raison. Problème, il n'y avait pas de chemise. Celle d'hier sentait l'eau du lac, et ce n'était pas très agréable comme odeur, au pire, je demanderais à Matt quand il sera réveillé. Lorsque Milie fut de retour, je fila à la douche, la laissant choisir ses habits. Une bonne douche chaude faisait du bien, néanmoins, je n'y resta pas tant de temps que ça, pour retrouver Milie plus vite. Je sortis de la salle de bains quelques minutes plus tard, avec pour seuls vêtements un boxer et un jeans et une serviette posée sur l'épaule. Mes cheveux dégoulinaient encore à moitié. Je retourna dans la chambre, habillé de la sorte, l'eau encore visible sur mon torse.

    JESSE « Dit, tu crois que Matthew pourra me prêter un T-shirt quand il sera réveillé ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Ven 20 Aoû - 3:35


    Je finis par filer à la douche pour m’enlever tout ça. Personnellement je n’étais pas trop Nutella. Normal je préférais largement le sang de Jesse. Voilà mon péché mignon et il le savait… Bref je m’enlevais tout ça du visage et passait le gel douche sur mon corps pour frotter un peu partout avec ma fleur de douche. Je ne mis pas très longtemps. Je finis par sortir et m’entourer d’une serviette pour laisser la place à Jesse. Je ne me souciais pas de n’être qu’en serviette devant lui il m’avait déjà vu dans cet état. Et puis je filais si vite dans ma penderie qu’il n’eut pas le loisir de vraiment me voir. Je l’entendis se diriger vers la douche à son tour alors que je cherchais quelque chose à mettre. Mon dieu je ne trouvais pas. C’est vrai que je n’avais pas laissé grand-chose ici ! Je cherchais encore et encore. Je finis par revenir dans ma chambre en râlant. J’ouvris une armoire où il devait y avoir encore des vêtements. (Ben ouais avec une grande tante comme Alice il en fallait des armoires xD !) Je continuais à fouiller sans rien trouver quand Jesse se ramena vêtu lui de son jean qu’il avait laissé ici. Au moins lui avais le mérite d’avoir trouver un truc à se mettre même si le t-shirt devait surement être d’option comme le séchage aussi. Il dégoulinait encore… Je lui avais accordé un regard avant de finalement retourner le nez dans mon armoire.

    JESSE « Dit, tu crois que Matthew pourra me prêter un T-shirt quand il sera réveillé ? »

    MILIE « Je ne pense pas que ça le dérangera tant que ça tant que c’est toi… » dis-je la tête toujours dans l’armoire.

    Ah je crois que j’ai trouvé un truc dans tout ce bazar ! Note à moi-même : penser à ranger de temps en temps. Je sortis un string devant Jesse O.O ! Haaaan non pitié xD ! la honte xD ! Je le cachais aussitôt sous sa surprise mêlé à un sourire en coin.

    MILIE « C’est pas drôle ! »

    Je continuais à chercher. Je sortais pleins d’affaires pour en mettre partout pour trouver un truc qui me convienne. Difficile faut croire ! Déjà trouver des sous-vêtements… Ah j’ai trouvé ! Un petit ensemble bleu ciel sympa avec de la dentelle bleu nuit (on dit merci à Alice xD !). Je les pris dans mes mains pour me tourner vers Jesse.

    MILIE « Tu peux te retourner s’il te plait ? »

    Il le fit… je pus ainsi faire tomber ma serviette sur le sol et mettre mes sous-vêtements. Je me retournais ainsi vers mon armoire pour trouver un truc à me mettre par-dessus. Peut-être alors aurais-je du dire à Jesse de rester retourner… J’étais si longue qu’il dut croire que j’étais habillée et se retourna enfin sans que je ne le vois faire vu que j’étais dos à lui… Je continuais à fouiner …
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Ven 20 Aoû - 4:11

    Milie faisait l'inventaire de sa lingerie fine devant mon nez et moi, ça me faisait rire, comme d'habitude. C'était original. Elle ne trouvait pas ça drôle, moi au contraire, je trouvais ça à mon goût. Elle chercha encore quoi se mettre sur le dos durant un instant. Elle était leeeeeeente ! Pourquoi mettait-elle aussi longtemps à choisir ? Avec tout ce qu'elle avait, même si la moitié était partit, il y avait largement de quoi se mettre. Elle me demanda enfin de me retourner pour s'habiller et je m'exécuta sans broncher. J'avais vu Milie en serviette, en nuisette, en sous-vêtement, il me semble aussi, mais jamais toute nue et je respectais son choix de ce côté là. C'était une certaine marque de respect, jusqu'à ce qu'elle m'autorise à tout voir. Encore une fois, elle mettait du temps … beaucoup trop de temps. Ce n'était tout de même pas si difficile que ça d'enfiler les habits qu'on s'était choisit si ? A croire qu'elle enfilait quinze couches, les unes par dessus les autres. Bon, vu le temps, elle doit sans doute avoir finit maintenant. Ou pas … oh de toute façon elle sera tout de même un minimum habillée. Je me risquais donc à me retourner. Elle était là, dos à moi, fouinant dans son armoire en sous vêtement. Finalement … elle n'avait peut être pas finis de s'habiller. Mon regard ne voulait se détaché de son corps de rêve. Je finis par m'assoir sur son lit, pas d'une façon des plus discrètes. L'ouïe fine de Milie du l'avertir et elle se tourna vers moi, et moi je faisais comme si je regardais mes pieds avant de finalement relever le regard, ne pouvant fuir trop longtemps son corps qui m'attirait. Elle me regarda. Contente, mécontente, aucun des deux ? J'avais du mal à le dire. Bref, elle s'approcha dangereusement de moi et me poussa sur le lit comme pour m'empêcher de voir. Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est que quand je suis déséquilibrée, je me raccroche à tout ce que je peux, y compris elle, même si je dois pour ça l'emmener dans ma chute. Vous aurez compris, Milie avait donc finit allongée sur moi, en sous vêtement, moi même allongé sur le lit, torse nu. La vache. Ça c'était de l'explication technique … tout ça pour dire qu'on était l'un sur l'autre. Je la regardai. Elle était belle, attirante et … en sous vêtements, mais à ce moment précis, ça ne comptait plus. Jesse, résiste, c'est mieux pour ta vie.
    Je n'aimais pas être en position dominé. Je roula sur le côté pour me retrouver au dessus, mais c'était sans compter sur le fait que Milie ai le même caractère que moi et qu'elle tourne de nouveau et … boum. Boum ? Oui, boum. On n'était pas loin du bord, on a roulé, donc boum. J'étais arrivé en dessous et Milie était venue tomber sur moi à plat ventre. Ses lèvres se posèrent, accidentellement d'accord, mais tout même, sur les miennes. Ce goût sucré si particulier me fis frissonner des pieds à la tête.

    JESSE « … Je ... »

    … suis désolé. Ou pas … « Je peux plus respirer ? » ... oui aussi, ça aurait pu être une possibilité, autant que «je t'aime » ou «je t'aime beaucoup mais tu m'écrases ... » en tout cas, je n'eus pas l'occasion de finir ma phrase.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Ven 20 Aoû - 13:46


    Je fouinais dans mon armoire à la recherche d’un vêtement qu’il me convienne quand je sentis Jesse bouger. Je me retournais pour voir ce qu’il faisait. Il regardait ses pieds… Genre xD !!! il avait regardé et je le savais bien. Il ne put d’ailleurs s’empêcher de relever le regard vers moi. D’un sourire en coin je m’approchais de lui pour le pousser sur le lit en signe de « arrête de me regarder comme ça j’ai l’impression que tu vas me bouffer sur le champ ». C’était presque gênant quand même ! Mais ce que je n’avais pas prévu c’est qu’il me chope le poignet au passage et m’attire dans sa chute. Je finis au dessus de lui avec un air surpris suivit de mes joues qui virèrent instantanément au rouge. Il me regardait moi je n’osais pas croiser son regard. Je remettais une mèche derrière mon oreille. Je voulais m’enlever mais il roula pour passer au dessus de moi. Je ne voulais pas qu’il soit sur moi ! Je roulais encore et on finit par tomber par terre. Lui le dos contre le sol et moi atterrissant violemment sur son torse. La gravité fit ainsi tomber tout mon corps contre le sien. Si elle avait pu épargner les lèvres ça m’aurait arrangé mais il avait fallu qu’elles se posent sur celles de Jesse par accident. Je le sentis autant frissonner que moi… ça partait de ma nuque pour descendre jusqu’à mes cuisses. Je n’aimais pas ces frissons pour savoir que c’était un mélange d’agréable et d’inattendu. Je sentais mon cœur battre si fort. J’eus un instant d’arrêt en laissant mon visage non pas sur le sien mais tout prêt. Nos souffles se mélangèrent. Tout ce que Jesse trouva à dire c’était :

    JESSE « … Je ... »

    Désolée ? t’aime ? peux plus respirer ? te veux ? Il y avait des multiples de possibilités à une suite à ce mot. Et moi je ne pouvais arrêter mes joues qui s’enflammaient de plus en plus. Et pourtant jamais on ne saura la suite de sa phrase. Pourquoi ? parce que je venais de poser un doigt tremblant sur ses lèvres. Je le retirais en douceur… Je ne savais plus trop quoi faire. Prise par ce jeu j’avais plusieurs possibilités qui s’offraient à moi. La première qui venait à moi c’était rapprocher mes lèvres des siennes. Ce que je fis… Elles se rapprochaient très doucement de celles de Jesse... Mes lèvres frôlaient les siennes… j’allais poser mes lèvres sur les siennes quand je me stoppai net. Pas une pensée… pas un objet… Rien ne me ramena à la réalité. Rien ne me stoppa… Rien qui me fit changer d’avis à part moi-même. Je n’avais qu’une envie… l’embrasser… Etre tout contre lui. Mais étais-ce l’envie du cœur ou du corps ? Je ne savais plus trop faire la différence avec Jesse. C’était dur de s’y retrouver. Je savais que mon corps ne savait lui résister. Je savais aussi que je l’aimais. Mais es-ce un baiser d’amour qu’on allait échanger ? Mes lèvres étaient toujours aussi proches des siennes. Il me suffisait d’un mouvement et elles étaient sur les siennes. Ça paraissait durer en continue d’une longueur presque hallucinante. Je me mordais les lèvres et finalement me rapprocher pour refrôler ses lèvres. J’avais du mal. Il savait me manipuler et me donner le goût de lui. Il savait me posséder et me manœuvrer. J’étais presque sous son emprise, complètement à sa merci. Un pas… toujours ce pas depuis plusieurs minutes… Et ça continuait encore à un point que je ne savais plus trop quoi faire. Ce n’était pourtant pas si difficile ! Faut croire que si… Bon Milie fait un choix mais arrête de « jouer » ! Je finis par poser ma lèvre inférieure sur la sienne pour… me relever sans attendre et éloigner complètement mon visage du sien. Une de mes mains se posa sans attendre sur son torse pour éviter qu’il ne se relève. Je commençais à faire non de la tête en fermant les yeux…
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Lun 23 Aoû - 19:17

    Moi même je ne savais pas vraiment ce que j'aurais dis après mon « je ... » mais de toute façon la question ne se pose pas, Milie m'a empêché de dire quoi que ce soit. Son doigt s'était posé sur mes lèvres, pour finalement s'en retirer tout en douceur. Ses lèvres se rapprochaient des miennes. Pourquoi ? Peut-être que finalement elle se décidait à laisser parler son cœur, ou alors c'était seulement parce que j'avais du mal à me contrôler et qu'elle en faisait les frais. Il y a peu j'aurais sans doute dis que ce n'était pas une bonne idée que nos lèvres entrent en contact, mais là, bonne idée ou pas, je n'en avais que faire. J'en avais envie et je ne voulais pas l'arrêter en si bon chemin … mais elle n'eut pas besoin de moi pour ça. Serait-ce encore un rapprochement raté ? Ca en avait tout l'air. Nos lèvres étaient si prêts, il n'y avait qu'un infime espace entre elles. Elles avaient frôlé les miennes, mais ne s'étaient pas posées dessus. Elle se mordit la lèvre et se rapprocha encore un peu. Nos lèvres se frôlèrent de nouveau. Les miennes ne voulaient qu'une chose en ce moment, et j'avais comme l'impression que les siennes le voulait aussi, mais il y avait toujours cet espace entre nos deux visages qui persistait. Le temps semblait s'être arrêté lorsque finalement sa lèvre inférieure toucha la mienne. Je me serais presque perdu dans l'idée d'espérer un baiser doux et romantique, mais elle se releva sans attendre plus longtemps. Elle éloigna son visage du mien. Je ne voulais pas qu'elle soit loin de moi. Mes lèvres cherchaient les siennes, comme perdues lorsqu'elles n'étaient pas contre elles. Je voulais me redresser, la prendre dans mes bras, la serrer contre moi, mais elle posa une main sur mon torse. Elle faisait non de la tête, mais je sentais en elle l'envie de se retrouver contre moi. Ses lèvres voulaient mes lèvres autant que les miennes voulaient les siennes. Comment résister face à un cœur qui nous clame de ne pas se concentrer sur sa réaction physique mais qui insiste pour continuer et ne pas s'arrêter en si bon chemin. Sa main n'eut finalement pas une grande utilité. Je me redressa tout de même et plongea mon regard dans le sien. Elle était persuadé de faire une bêtise si elle me laissait l'embrasser, mais elle était incapable de faire un choix. Je le savais, je la connaissais par cœur. Il fallait que je lui fasse comprendre que ce n'était pas une connerie pour la simple raison que son cœur voulait encore de moi et que ses lèvres ne voulaient que retrouver les miennes. Elle était assise sur mes genoux, face à moi. Mes mains avaient glissées jusqu'à ses hanches. Elle ne bougeait pas pour autant. Si je lui avais laissé le choix elle serait partie, mais mon regard captait le sien, elle avait du mal à s'en détacher. L'une de mes mains migrait peu à peu en direction de sa joue. Est ce que j'étais vraiment responsable de tout mes gestes ? J'avais un doute. Je caressais sa joue doucement. Nos visages se rapprochèrent doucement. Nos lèvres étaient de nouveau si près les unes des autres. Mon cerveau était en stand-bye, seul mon cœur agissait. Je m'approchais de plus en plus, je n'étais à quelques millimètres de ses lèvres. Je les frôlais du bout des miennes comme elle l'avait fait tout à l'heure. Mon regard n'avait pas quitté le sien. Mes mains, logées sur ses hanches avaient trouvé leur place et n'étaient pas décidées à la quitter. Finalement, je sentis ses lèvres toucher les miennes. Le baiser se voulu romantique et délicat. Je sentais ses mains dans ma nuque, je doutais que ce soit sa raison qui lui ai dit de les mettre là. Lorsque nos lèvres se séparèrent, je la regarda intensément, un sourire en coin s'afficha sur mes lèvres et attirées comme des aimants, nos lèvres se retrouvèrent de nouveau dans un baiser plus passionné cette fois ci. Doucement, je la poussa de sur mes genoux pour arriver dans une position plus probable pour la portée. Je l'emmena jusqu'au lit sans que nos lèvres se séparent pour autant. On s'allongea, si près l'un de l'autre, sur le lit bien plus confortable que le sol. Mes mains attiraient son bassin contre le mien. La chaleur commençait à monter d'une façon non négligeable. J'étais torse nu, Milie était toujours en sous-vêtements. Mes mains se baladaient doucement sur son corps, mes lèvres murmuraient des mots doux à son oreilles lorsqu'elles n'étaient pas contre les siennes ou sur son cou. Je savais qu'elle aimait ça, c'était un de mes vieux réflexes. Est-ce c'était toujours le cas ? Est-ce qu'elle les appréciait toujours ? En tout cas, elle n'y mettait aucune objection.
    J'étais occupé à déposer des baisers sur son corps de rêve, si désirable, lorsque mon pantalon vola dans la pièce. Est-ce qu'elle se sentait prête à aller plus loin ? J'avais plutôt l'impression que c'était quelque chose comme l'adrénaline qui la poussait, mais qu'importe, je ne l'empêcherai pas. Nos corps étaient enlacés l'un contre l'autre. On était tout les deux en sous-vêtements, ivres d'amour. Je ne maitrisait pas vraiment mes gestes, et je n'étais pas certain qu'elle maîtrisait ses gestes aussi. Une pensée étrange traversa ma tête. *Mon cœur …* La mienne ? La sienne ? Je ne savais plus. J'avais du mal à distinguer mes pensées des siennes, tout se mêlait. Nos pensées, notre amour, nos envies … plus de place pour la raison, mais qu'est ce qui prendra le dessus ? Et si elle me demandait d'aller plus loin maintenant, est-ce que je le ferais ? Peut-être bien … Je sentais que j'étais prêt à le faire. Mes mains s'aventuraient petit à petit en direction des attaches de son soutiens-gorges. Mes doigts jouaient avec les attaches sans pour autant les détacher. Mes lèvres s'occupaient des siennes comme elles se le devaient. Je ne cachais pas mon envie d'aller plus loin, mais je tentais de la freiner légèrement tout de même, préférant déposer des bisous sur tout son corps.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   Lun 23 Aoû - 23:41


    Tout aurait été plus simple si je n’en aimais qu’un. Ainsi je pourrais donner tout mon amour à un seul. Lirose me disait qu’il était temps de faire un choix. J’avais fini par le faire en choisissant Chris mais il faut croire que le destin n’est pas tout à fait de cet avis pour remettre Jesse sur mon chemin. Je faisais non de la tête. Je ne voulais pas qu’il s’approche de moi mais c’était plus fort que lui. Il savait comment me provoquer et me faire bouger pour me donner le goût de lui. Je n’aimais pas jouer à ce jeu avec lui. Je savais qu’il savait manipuler mes envies. C’est comme si j’étais complètement sous l’emprise et à sa merci. Je luttais… je résistais… mais pour combien de temps ? N’y avait-il pas quelque chose qui puisse m’éloigner de tout ça ? Je cherchais mais mon esprit était tellement embrouillé que j’oubliais une chose essentielle. Une chose pourtant pas négligeable… Mais Jesse était en train de me rendre mes pensées d’un flou total. J’hésitais… C’était mauvais. Je doutais… Au point d’en oublier certaines choses. Mais j’étais si jeune et Jesse ne m’aidait pas. Je n’étais pas capable de choisir en cet instant même alors que pourtant il y a quelque jour j’avais fait le plus grand choix que je puisse faire. C’est comme si je revenais en arrière et que je transformais ma décision en un « peut-être ». Comment lui résister quand tous les chemins me menaient dans ses bras ? Comment l’éloigner quand je m’y sentais à l’abri ? Comment le repousser quand mon corps était du même avis que lui ? Mes points de repère étaient complètement mêlés au brouillard. Si seulement je pouvais avoir en cet instant un conseil avisé… Si seulement quelqu’un pouvait me dire ce qui était le mieux. Je le savais au fond de mon cœur mais j’avais tant de peine à le voir…

    Jesse se redressa et plongea son regard dans le mien. Je n’aimais pas quand il faisait ça. J’avais le sentiment qu’il pouvait lire en moi. Comment me sortir de là ?! J’étais persuadée que c’était une bêtise s’il m’embrassait. Je savais que ce ne serait pas la raison qui m’y guiderait. Jesse posa ses mains sur mes hanches… Un frisson me parcourra complètement le dos. J’avais du mal à me détacher de son regard. Mon dieu que mon cœur cesse ! Il ne suivait plus un rythme normal et je me perdais complètement dans les battements de mon cœur. Me voilà complètement prise dans cette aventure et pas qu’un peu. Je l’avais peut-être cherché. Peut-être aurais-je du être plus attentive et faire attention. Maintenant ce jeu virait à une passion que je ne savais résister. Pour mon salut je devrais le fuir maintenant et partir loin. Mais j’étais complètement soumise à ses désirs… C’est comme si je perdais toute conscience et valeur morale. L’appel était trop fort. Sa main venait de se poser sur ma joue. Pas un instant je pensais à Chris… Pas un instant je pensais à tout ce que j’avais promis à mon père… Pas un instant je pensais à quelque chose autre que nous. Il caressait doucement ma joue… Son visage se rapprocha du mien. Mes lèvres étaient si près des siennes avec qu’une envie : les toucher. Seul son cœur agissait comme le mien… Ou peut-être qu’on se voilait la face et que ce n’était que nos instincts qui se trouvaient sur la même longueur d’onde ? Qui pouvait savoir qu’on parle d’amour ? Es-ce que cette envie venait vraiment du cœur ou plus ailleurs comme un instinct purement animal émanant simplement de l’imprégnation… J’étais destinée à être la femme parfaite pour lui donner des enfants. Qui peut savoir qu’il s’agit d’amour ? Je ne savais plus trop et je ne cherchais plus trop à comprendre. Ma conscience et ma raison était bien loin. Instinct ? Encore une fois ce serait la meilleure explication à ce qu’il était en train de se passer. Mes lèvres touchaient les siennes. C’était romantique et délicat pour commencer comme un avant goût de ce que pourrait être la suite. Mes mains passèrent dans sa nuque. Je ne pouvais plus résister… Mon corps et mes envies prenaient le dessus. Je ne pouvais pas être continuellement forte face à toute cette pression. Seule une chose pourrait me réanimer mais es-ce que ce ne sera pas trop tard quand ça reviendra ? Mes lèvres quittaient les siennes qu’elles les redemandaient déjà. Je sentais mon corps se rapprocher un peu plus du sien. C’était comme une évidence, je le désirais… Il ensorcelait complètement mes envies. Ses lèvres ne mirent pas longtemps à rejoindre les miennes vivement et ce fut la goutte de trop. Je lui répondis avec une telle passion complètement démesurée. Je ne répondais plus de mes gestes… Il finit par m’emmener dans le lit. Je ne protestais pas. je me sentais complètement fiévreuse et faible. Je ne voulais plus quitter ses lèvres. Je m’allongeais et il suivit pour se poser si près de moi. Ses mains capturaient mon bassin pour l’attirer contre lui. Si pour lui la chaleur commençait à monter moi j’étais déjà bien haut… Ses mots doux à l’oreille fut le coup de grâce. Je ne pouvais plus dire non. Je ne voulais plus dire non… Se fut instinctif… je lui enlevais son pantalon sans aucun remord pousser complètement par mes envies. Etais-je prête ? non… Le ferais-je quand même ? Oui… Pourquoi ? Parce que je ne pouvais plus résister à cet instinct animal qu’était l’imprégnation… *Mon cœur…* Se fut comme un réveil brutal. On dirait bien ma voie mais c’était comme si je ne faisais que répéter les paroles de Chris… je ne voulais pas les entendre… Je restais tout contre Jesse le laissant prendre complètement possession de mon corps. *Je t’aime et aimerais partager ma vie avec toi* Je restais sourde à ce flash-back. Mon cœur tentait-il de me prévenir ? Je ne voulais plus entendre quoi que ce soit mais simplement laisser mes envies prendre le dessus mais il faut croire que parfois le cœur est plus tenace que prévu… *mon éternité mon cœur mon âme sont déjà à toi j’aimerais juste officialiser les choses qu’en pense tu ? Je t’aime et je souhaiterais t’épouser !*

    MILIE « Attend… »

    Mes pensées étaient en train de m’échapper et Jesse les entendait. Je ne voulais pas qu’il voit cette demande en mariage. Ça le blesserait… Seulement lui était bien partit et m’embrassa refusant de me laisser parler. Mon hésitation ne faisait pas le poids face à son désir et il me renflammer en un instant. Mais mon esprit n’était pas prêt…

    MILIE « Je… Attend… Je… »

    JESSE « Qu’es-ce qu’il y a ? »

    MILIE « Je peux pas… »

    JESSE « Pourquoi ? »

    MILIE « Parce que… »

    JESSE « Pourquoi, tu ne veux pas me dire ? »

    MILIE « Je… Je ne peux pas faire ça à Chris. »

    JESSE « Tu n’es pas lié à lui pour la vie… »

    MILIE « Lié par quoi ? Par un instant animal comme entre nous ? Regarde la vérité en face Jesse… sans l’imprégnation on ne serait pas ensemble. Je ne serais même pas… dans cet état… je n’aurais pas du mal à te résister… je… Et… j’aime Chris. »

    JESSE « Ce n’est pas un instinct animal, c’est de l’amour. Dis ce que tu veux… Mais même sans l’imprégnation je serais tombé amoureux de toi. »

    MILIE « Je t’aime Jesse… Mais comme un frère… Je ne peux pas… J’en ai envi poussé par l’imprégnation sans doute mais je ne peux pas… »

    JESSE « Je pense que tu fais une erreur… »

    MILIE « Dans ce cas j’en payerai le prix, mais je serais que s’en est une qu’en la faisant… »

    JESSE « Dans ce cas fais là… »

    Je me dégageais pour prendre un veste qui passait par là et m’en couvrir pour me diriger vers la fenêtre et regarder dehors. Ma main se posa instinctivement vers ma nuque pour prendre mon pendentif dans mes mains. Je lui tournais le dos.

    MILIE « Tu mérites mieux que moi… »

    JESSE « Arrête de te dévaloriser, tu sais très bien que ce n’est pas vrai. »

    MILIE « Je suis qui je suis, rien ne pourra changer ça… Aujourd’hui, je suis une femme qui n’est pas prête à faire sa vie avec toi, qui en aime un autre, et qui si même elle le regrettera, se doit de faire ceci, juste par respect pour elle-même… Dis moi que je ne dois pas me respecter… dis moi que je ne peux pas faire moi-même mes choix… Ose me dire encore une fois que j’ai tort de faire ça… »

    JESSE « Tu as tort… Mais tant mieux pour toi si tu l’assumes… »

    MILIE « Si tu penses que j’ai tort alors prouve-le moi. »

    JESSE « comment veux-tu que je te le prouve ? Tu le sauras dans 5/6 ans, quand tu t’en apercevras. »

    MILIE « Alors rendez-vous dans 5-6 ans… »

    Je me tournais alors vers lui et pris le choix de sortir de la chambre… Peu importe la tenue que j’avais, peu importe mon choix je savais que ce que je venais de faire ne pourra être irréversible comme ça. J’avais été dur mais je ne me sentais pas prête pour Jesse… Mon cœur avait des tendances pour Chris un peu trop prononcées pour que je puisse aller plus loin par la raison et par le cœur. Pour l’instant seul l’instinct primaire et l’amour fraternel régnait entre nous. Es-ce que ça changera un jour ? Je n’ai malheureusement pas un tel don pour le savoir…
Revenir en haut Aller en bas




★ je suis Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ciné, baiser ... Rêver [Milie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ciné, baiser ... Rêver [Milie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOOD'S FISHED ℘ que la guerre commence... :: L'Apocalypse :: les oubliettes :: ⚡ RPG -saison 1&2--
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit