AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Blood's Fished Invité ! Tu es à la recherche d'un forum très sérieux (aa) où passer du bon temps ? N'attends plus & rejoins-nous car tu es à la bonne adresse. ♥️

Partagez | 
 

 fraicheur satinée [pv Andrew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: fraicheur satinée [pv Andrew]   Mar 14 Sep - 21:59


Fraicheur Satinée


    © Me


      Seras-tu celui qui me comdamnera ?
      Seras-tu celui qui arrêtera le dernier battement de mon coeur ?
      Ou seras-tu celui qui le fera revivre ...
      Me sauver une fois mais à quel prix ?
      Pour mieux me faire souffrir ?
      Je n'ai pourtant pas peur de toi...

    Etincelle me guidait vers mon endroit favori… J’adorais me retrouver entourée de cette odeur de vieux livres. Je pouvais même en lire certains qui m’emmenaient très loin. Entre combat de capes et d’épées ou même de prince sauvant la belle, ça avait tendance à me faire rêver. Et oui j’avais un point faible : les comtes de fées. J’aimais me laisser emporter par ces histoires, n’ayant pas de limites. C’est comme si je retrouvais la vue à travers toutes ces lignes… Je pouvais presque imaginer chaque détail. Malheureusement être aveugle ne me donnait pas accès à toutes ses histoires par le touché de mes doigts comme j’aimais tant. Je me procurais alors les bandes sons. Elles me faisaient presque autant voyager. J’avais l’impression de vive vraiment une aventure par toutes ses histoires. Je passais ma vie à fuir. Je ne pouvais me lier de peur de devoir avoir trop de mal à partir après. Je savais que si je voulais survivre je devais bouger constamment. J’étais loin d’être bête. Les volturis étaient sur mes traces. Pourquoi ne pouvais-je pas avoir le droit de me poser ? Ma prochaine destination ? Je pensais quitter le Canada et aller en Australie… Après tout du moment que je restais loin de L’Italie et même de l’Europe, je craignais déjà moins pour ma vie. Mais je restais un peu dans cette ville pour le moment. Je sentais ici que je pouvais être en sécurité. Je ne saurais pas dire pourquoi ni comment mais je le sentais au fond de moi.

    On arrivait au lieu dit. Je poussais la porte de la boutique. Je sentais cette odeur complètement m’envahir. Je souriais de plus belle. Le commerçant me reconnut aussitôt. Il était vraiment gentil. La présence de mon chien Etincelle ne le dérangeait pas. Même si je pouvais bouger sans mon chien par mes autres sens, je me sentais protégée par lui… C’était ma bouée de secours. Sans lui je ne serais rien. Il se baladait dans la boutique m’emmenant vers le fond. Je lui demandais d’y aller doucement. Je finis par poser ma main sur l’étagère. Etincelle bizarrement se mit à aboyer violemment quand la porte s’ouvrit une fois de plus. Un grogna quand je sentis une personne s’approcha de moi. Il voulut attaquer. Je le retenais par une laisse et ma main sur l’étagère. Il tira si fort et je me retenais si bien à l’étagère qu’il finit par nous entrainer. L’étagère commença alors à s’écrouler violemment vers moi. Le chien s’arrêta net pour se retourner. Es-ce trop tard ? J’avais une vague sensation de fraicheur… Serais-je morte ? Es-ce ça la mort ? Sentir le froid vous recouvrir ?! J’avais bien senti des livres tomber sur mon bras et pourtant je n’avais rien senti à ma tête ou même mon ventre. C’est comme si d’un seul coup je m’étais retrouvée protégée par une bulle. Le froid commençait à me glacer le sang. J’entendais Etincelle aboyer et s’énerver pas loin de moi. Suivit de cette fraicheur c’est ce parfum qui m’atteignit. Il était si puissant… si envoûtant… si parfait. Serais-je enfin arrivé au paradis ? Ou le cauchemar ne faisait-il que commencer ? J’étais loin de me douter que survivre à cette étagère le livre aura été ma plus belle erreur et que je risquais de le payer cher…

    Le commerçant affolé arriva à pas lourd mais pourtant rapide demandant si ça allait. Apparemment je n’étais pas encore partie pour l’au-delà… Je me sentis me faire relever. Je gardais ma main posée sur ce bras glacial un peu étourdie. Une voie étrangère répondit alors au commerçant…
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: fraicheur satinée [pv Andrew]   Mer 15 Sep - 21:09

Je l'avais cherché et je l'avais trouvé. Elle était là. Ma main c'était quasiment posé sur elle. Pourtant quelque chose m'en avait empêché. Cette chose m'était à première vue inconnue mais je pouvais me l'imaginer. Je n'étais pas inculte et avais déjà brièvement entendue parlé de cette bête. J'en étais presque sûr que c'était ce que je croyais. Ils étaient communément appelé des modificateurs ou alors des loups-garous. Mais pourquoi ce trouvaient-ils dans cette ville en particulier? Jamais dans les endroits que j'avais inspecter au cours des dernières semaines je n'avais sentit une telle odeur. Ma proie avait-elle chercher à ce faire protéger par ces grosses bêtes poilues où avait-elle simplement eue de la chance de tomber sur une ville ou il y avait des protecteurs d'humains? Je n'en savais absolument rien mais ce que je savais par contre c'est que ça me compliquait la tâche...

Malheureusement j'avais été dans l'obligation de m'enfuir de cette endroit. Il fallait tout de même être réaliste. J'étais peut-être un prédateur féroce mais croire que je pouvais vaincre un grand nombre de loup n'avait aucun sens. Un, un jeu d'enfant. Deux, ça passait encore. Mais ensuite ça devenait beaucoup plus corsé. Et maintenant je me trouvais dans une position peut favorable. Ces loups n'étaient pas prévue dans ce que j'avais concocté. Était-elle protégé en permanence? Y avait-il un loup qui restait toujours au près d'elle? Encore une fois je n,en savais rien. Je devais absolument trouver une solution.

Et pourtant, j'avais l'impression qu'il n'y en avait pas vraiment. Je n'étais certainement pas du genre à me trouver un quelconque allié ou peut importe ce que c'était. J'étais un solitaire et j'avais bel et bien la ferme intention de réussir mon contrat avec les Volturis. Bon, oui une horde de gros chien puant n'était pas prévue. Mais bon, je n'avais qu'à me dire que ça allait rendre cette `mission` que d'autant plus excitante. Je pouvais affirmer qu'éviter tout ces toutous allait être tout un défi. Tout ce qui m'était possible de faire était de me rendre à nouveau dans cette petite ville du Canada et de faire attention à mes arrières. J'allais devoir me fondre et éviter toute odeur de chien mouillé. Heureusement, mon don allait encore une fois être utile dans tout ça. Maintenant que je connaissait leur odeur, il allait être beaucoup plus facile de les éviter.

J'étais donc de retour pour une seconde fois dans cette petite ville nommé Fort Smith. À chaque fois que l'odeur infeste de modificateurs envahissait mon sens de l'odorat,je faisais toujours en sorte de m,en éloigner. Ayant les sens plus aiguisés que les autres vampires n'étant pas traqueurs, je me doutais bien que ces bêtes ne me sentaient pas dès que j'étais assez éloigné.
Mais c'était beaucoup plus complexe que ce que j'imaginais. Retrouver l'humaine au parfum si exquis était donc beaucoup plus difficile à atteindre. Mais je savais que j'allais y arriver, je le sentais.

Après plusieurs tentatives en quelques jours, j’eus enfin l'occasion de m'approcher très près. Je ne savais pas si j'allais être capable mais je n'avais jamais été aussi loin. Je me laissais guider par mes sens restant cependant toujours alertes à d'autres odeurs que celle qui m'intéressais vraiment. Il m'étais absolument vitale d'atteindre mon but dans un avenir proche. Et puis si jamais je tombais sur un de ces loups, un seul, il allait m'être facile de m'en débarrasser.

L'odeur de ma proie devenait de plus en plus enivrante. Je m’approchais de plus en plus. Je sentais ma soif augmenté à chaque pas qui me rapprochaient d'elle. Personnellement, jamais l'odeur d'une humaine m'avait affecté à ce point. J'avais alors été violemment frappé par son odeur. Une bâtisse se trouvait tout juste à ma gauche. Elle y était j'en étais certain. J'avais alors brusquement bifurquer pour entrer dans la bâtisse. L'odeur semblait me diriger vers ce qui semblait être une bibliothèque.

Dès que j'avais pousser la porte, l'odeur n'avait été que plus frappante.J'allais enfin l'atteindre! Mais une autre chose avait été frappante, et c'était ce chien complètement hystérique qui semblait vouloir m'attaquer. Mais qu'est-ce qu'un chien faisait ici au juste? Je n'avais prit qu'un instant avant de comprendre. Et c'était en fait que ce chien appartenait à ma proie qui était manifestement aveugle. Intéressant...À la vue de ma frêle humaine, j'avais fait plusieurs pas en directions d'elle mais son chien n,en était devenue que plus énervé. Elle tentait de son mieux de le retenir mais il tirait tellement fort que sa main accroché à l'étagère l'avait fait basculer. Il était hors de question que ma proie succombe à cela ou qu'alors elle se mette à saigner abondement et que je ne puisse me retenir de boire son sang. Et puis ça me donnais une bonne occasion de m'introduire dans sa vie.

Je m'étais alors précipité vers elle et avait retenue l'étagère. Mon bras droit retenait celle-ci et mon bras gauche tant qu'à lui l'avait mené vers moi. Mon corps empêchait les livres de lui tomber dessus. Une fois tous les livres tombé ou presque j'avais replacer l'étagère afin qu'elle ne tombe plus. Je m'étais alors pencher vers l'humaine et lui avait offert mon aide afin qu'elle se relève à l'aide de mon bras. Le bibliothécaire c'était précipité vers nous inquiet. Il avait demander à ma proie si elle allait bien. Je ne lui avais pas vraiment porté attention. J'allais maintenant devoir jouer.

- Es-ce que tu vas bien?!

J'avais utiliser ma voix la plus douce et inquiète. J'espérais maintenant réussir à faire ce que j'avais envie de faire avec elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: fraicheur satinée [pv Andrew]   Jeu 16 Sep - 14:50


    L’étagère tomba sur mon littéralement. J’aurais pu au mieux n’avoir que des bleus, au pire prendre un gros coup sur la tête et finir dans le coma. Mais mon destin en choisit autrement. Il mit sur ma route un ange gardien qui prit tout à ma place. Je me retrouvais protégée par un corps inconnu. Je sentis mon corps se faire ramener près du sien. Mon cœur devinait que je venais de frôler un accident qui aurait pu très mal tourné. Il battait et ma peur avait été tout de même présente. Je me suis alors laissé complètement protégée, n’ayant d’autres choix que de subir vu la rapidité des événements… Je n’étais même pas capable de dire s’il s’agissait d’un homme ou d’une femme. Tout ce que je pouvais dire c’est que j’avais échappé belle. Une fois les livres tombés, je sentis mon protecteur bouger un peu. Je ne savais pas trop ce qu’il faisait. J’étais loin de le voir remettre une étagère en place à lui seul. Heureusement d’ailleurs. Elles étaient vraiment lourdes pour une personne… J’aurais tiqué. Mon corps était alors entouré du bras de l’inconnu. Vu sa force à laquelle il me tenait et me protégeait je devinais qu’il s’agissait d’un homme. Mes mains se posèrent sur son bras après la catastrophe ou plus précisément sur le tissu de sa veste. Encore une fois heureusement… je reconnaissais que trop bien la fraicheur des vampires pour ne pas la deviner au touché. Il se penchait vers moi pour m’aider à me relever… Je n‘hésitais pas un instant. J’entendais alors Etincelle couinait, inquiet. J’entendis le commerçant me demander si j’allais bien. J’allais ouvrir la bouche quand la personne qui venait de me sauver prit la parole à son tour…

    ANDREW « Es-ce que tu vas bien?! »

    Au milieu des livres au sol et tenant toujours son bras je lui faisais oui de la tête. Sa voix paraissait si douce… si inquiète… Il s’agissait bien d’un homme. Un homme qui avait le timbre si envoûtant. Plus de peur que de mal en tout cas… Après tout c’est lui qui avait tout prit. Il m’aida alors à sortir de ce tas je sentis mon chien se précipiter sur moi. Je me baissais pour le rassurer. Je le caressais un instant. Du coup Etincelle sur l’instant ne tenait pas compte de mon sauveur me léchant les mains. Je me relevais alors pour faire face à cet homme. Malgré ma condition d’aveugle je pouvais repérer des choses qu’un humain ne pouvait entendre normalement. Chaque pas… chaque mouvement… me donnait une indication sur la position de mon interlocuteur. Bref je finis par dire en reprenant la laisse de mon chien qui restant méfiant vis-à-vis d’Andrew.

    CASSIE « Merci… Je ne sais comment vous avez fait mais merci. »

    Mon chien paraissait calme tout à coup. Peut-être réservait-il son jugement sur Andrew pour plus tard. Le commerçant fut rassuré en tout cas que personne ne soit blessé. Je m’excusais pour avoir fait tomber l’étagère. Il restait compréhensif et m’interdisait à l’aider surement à cause de ma condition. Je préférais alors sortir de la boutique pour éviter de faire plus de dégâts encore. Je me rendis compte à la deuxième clochette de la porte de la boutique que mon sauveur m’avait surement emboité le pas. Je reconnus son odeur tout de suite. A défaut de pouvoir imprimer les visages dans ma mémoire, c’est le parfum de chacun que je retenais et c’est comme ça généralement que je reconnaissais les personnes. Cet homme avait une odeur particulière… douce… qui vous met très vite en confiance. Agréable… Elle ne m’incitait pas à me méfier. Peut-être que justement mon instinct aurait du en crier mégarde mais je n’en tenais pas compte. Je me retournais vers lui.

    CASSIE « Je suis un peu mal poli… Je ne me suis même pas présentée. Cassie Newton. Et vous ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: fraicheur satinée [pv Andrew]   Ven 17 Sep - 0:26

Je le tenais mais elle pouvait me glisser des mains à tout moment. Je lui avais sauver la vie et elle ne semblait pas ce rendre compte de ce que j'étais. Enfin, je ne savais pas si elle avais un moyen de le découvrir. Après tout, perdre la vue décuplait habituellement les autres sens. Je ne pouvais être certain de rien mais pouvais bien m'imaginer qu'elle pouvait se servir de cet atout afin de reconnaître les vampires. Après tout j'étais envoyer dans le but de l'éliminer vue sa trop grande conaissance enver nous les vampires. Je devais donc rester très prudent et ne jamais la laisser me toucher ou faire quelque chose qui me traïrait. Il fallait bien que je gagne sa confiance. Tout dépendement du niveau de confiance qu'elle allait avoir en moi, peut-être allait-je lui dévoiler mon secret. Si elle réagissait avec peur j'allais tout simplement la manger sur le champs, mais si elle réagissait bien, il allait très certainement s'amuser encore lpus avec elle et la faire souffrir d'avantage à la fin.Rien qu'à y penser des pulsions animal m'envahissait. Elle m'avait alors remercier et je lui avais répondue avec une voix aussi douce.

- Je n'allais quand même pas vous laisser à la merci de cette étagère.

Je n'avais pu m'empêcher de humer l'aire ambiante afin de mieux sentir le parfum de proie qui était si parfait. Mais elle était déjà repartie. Je l'avais bien sûr emboité le pas. Je n'était quand même pas pour la laisser partir comme ça. Je l'avais sous ma main. Lorsque je l'avais rejoin, elle c'était arrêté. Elle avait du reconnaître quelque chose chez moi car elle s'avait qui était à c'est côté. Je me demandais comment elle avais fait. C'était plutôt intrigant. Enfin, elle avait alors dit qu'elle était malpolie et c'était présenté. Elle se nommait Cassie Newton. Cassie hen? Jolie...Je devais à mon tour me présenter, jouant le jeu.

- Et moi c'est Andrew Wells. Enchanté Cassie.

J'avais prit cette fois une voix gentille et enjouer pour lui démontrer que j'étais réellement ravie de la rencontrer. Et c'était bien vraie. J'étais bien content d'enfin rencontrer ma proie si délectable. J'aurais bien voulu lui baiser la main mais la froideur de ma main et de mes lèvres étaient manifestement un indice sur ce que j'étais alors je m'étais abstenue. Je devais me montrer tout aussi gentlemen par contre alors je lui avais propsé ceci :

- Dites moi Cassie, vous vous rendez loin? J'aimerais bien vous acompagner. J'ai peur que le choc ne vous ai dérouté un peut. J'ai confiance en votre ami canin ici mais je préfèrerais m'assurer que vous rentriez en sécurité chez vous.

Je ne s'avais pas si cette humaine, du fait qu'elle soit aveugle, n'aimait pas l'aide des autres voulant prouver aux autres qu'elle était capable de se débrouiller comme les autres. Par contre, le personnage que j'avais créé s'inquiétait du fait qu'elle ai eue un choc et qu,elle ai de la difficulter à ce rendre chez elle. J'espérais qu'elle allais comprendre ce point de vue qui étais celui de Andrew le gentil gentlement. Mon personnage joué à la perfection était vraiment sincère mais moi non...
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: fraicheur satinée [pv Andrew]   Ven 17 Sep - 15:18


    Je venais de me présenter alors que je ne savais même pas qui il était. Normal vous me direz mais je devrais apprendre parfois à plus me méfier. Mais c’était plus fort que moi. Quelqu’un qui me sauvait la vie gagnait ma confiance sans préambule tout comme celle d’Etincelle. Mais cette confiance était si fragile malgré tout qu’il pouvait la perdre d’un seul claquement de doigt. Il avait encore du chemin à faire pour que je me confie à lui. Pour l’instant je lui donnais seulement le droit de me parler. En effet je ne parlais que très peu aux inconnus voir pas du tout. Je fuyais généralement le monde. J’avais peur de tomber sur la mauvaise personne. Mais il m’avait sauvé la vie et j’avais donc une dette envers lui… Je le laissais mettre un pied dans mon monde. Et il se présenta à son tour…

    ANDREW « Et moi c'est Andrew Wells. Enchanté Cassie. »

    Je fis un signe de la tête qui voulait dire « de même ». Ainsi je pouvais poser un nom sur cette odeur. Andrew… Même le prénom m’inspirait confiance. Trop de confiance… là encore je devrais me méfier mais à croire que j’avais des moments de naïveté, je n’en fis rien. Sa voie douce et gentille ne m’aidait pas non plus. Je me focalisais beaucoup sur les odeurs, les sons et le touché pour apprendre à connaitre quelqu’un. Il avait l’air vraiment ravi de me connaitre. Il y mettait tellement de sincérité qu’il me fit sourire légèrement…

    ANDREW « Dites moi Cassie, vous vous rendez loin? J'aimerais bien vous accompagner. J'ai peur que le choc ne vous ai dérouté un peu. J'ai confiance en votre ami canin ici mais je préfèrerais m'assurer que vous rentriez en sécurité chez vous. »

    CASSIE « Je ne fais que les boutiques… Je ne compte pas rentrer chez moi et tout va bien je vous rassure. Mais si vous tenez vraiment vous en assurez alors pourquoi ne pas m’accompagner dans ma petite promenade ? Ainsi vous pourrez voir comment je suis en pleine santé… »

    Je ne tenais pas à ce qu’il me raccompagne chez moi. Je ne voulais pas savoir où était mon refuge. Il était si bien trouvé et si bien protégé des vampires… je n’avais pas encore assez confiance manifestement. Je lui fis alors signe de me suivre. Je pris la direction de la rue opposée avec l’aide d’Etincelle. Je le tenais en laisse et il me guidait sans broncher. C’était un peu étrange entre mon chien et moi. Je n’avais pas besoin de parler pour lui dire où je voulais aller. C’est comme s’il le sentait au plus profond de lui. Il prit la direction du parc. Je le laissais me conduire sans chercher à comprendre. Andrew marchait à mes côtés… Je finis par engager la conversation.

    CASSIE « Je ne crois pas vous avoir déjà croisé dans cette petite ville. Vous venez d’où ? »

    J’étais curieuse de savoir qui il était… d’où il venait, ce qu’il avait vécu. C’était ma façon d’apprendre à connaitre une personne et savoir à quoi m’attendre. Après tout je ne connaissais rien de lui. Seulement une impression de bien être… d’attirance même. Ce parfum avait un effet puissant sur moi. C’était comme si je ne pouvais que me laisser envoûter… Mes sens se perdaient dans cette odeur. Je me sentais complètement envoûtée. C’est comme si à son odeur le temps s’arrêtait… que ma main voulait se poser sur sa peau… comme si mon corps voulait se rapprocher. Je me tapais intérieurement à mes pensées un peu trop osées. C’était la première fois que ça m’arrivait autant que ça. Je n’aimais pas ça… Je finis cependant par me mordre les lèvres. On arrivait au lieu dit alors qu’il venait de répondre. J’enchainais par une autre question :

    CASSIE « Comment vous avez fait pour me sauver ? je veux dire, je n’ai rien pris et je suppose que les livres ont du vous donner un sacré coup ! Et pourtant vous avez remis l’étagère droite si mes sens ne me trompent pas. Vous n’avez pas trop mal ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: fraicheur satinée [pv Andrew]   Ven 17 Sep - 17:07

Je devais résister. Normalement, si une telle fragrance avait osé ce rendre jusqu'à moi, l'humain possédant cette odeur serait mort sur le champ. Je ne lui aurais laissé aucune chance, rien. Je lui aurais tout simplement soutiré son sang sans jeu sans temps perdu. Mais là, je m'étais juré que cette humaine allait être mon jouet. Que j'allais l'user jusqu'à ce qu'elle ne soit plus utilisable. Je devais donc rester concentrer à chaque moment où j'étais en sa présence. J'allais aussi devoir me nourrir beaucoup plus souvent afin de diminuer cette envie irrésistible de lui enlever la vie. Mais ça, ce n'était pas un problème pour moi. Tuer un humain de plus où de moins, qu'elle différence cela faisait? Pour moi, aucune. Est-ce que j'allais réussir à créer une relation amoureuse entre elle et moi? Si oui, je devais lui dire que j'étais un vampire. Lui dire que mon but était de lui enlever la vie? Non, je voulais pousser la relations encore plus loin. Par contre, il était impératif que je lui dise que j'étais un vampire dit végétarien si non elle risquait de comprendre que j'étais l'envoyé des Volturi. J'espérais que si j'arrivais à avoir une grande confiance en elle et que je lui disais ce que j'étais et sûrement ce qu'elle craignait le plus, elle allait m'accepter tout de même car je n'avais pas envie d'arrêter ça là. Je voulais que ça se rendre jusqu'à quelque chose de plus physique disons. Je ne m'étais jamais rendue jusqu'à un niveau si élevé. J'avais toujours succomber à la tentation au niveau du baisé alors cette fois puisqu'elle était si spéciale pour moi avec son odeur, je voulais pousser la chose encore plus loin. Ça allait être très certainement le plus grand défi que je ne m'étais jamais lancé jusqu'à maintenant.

Cette petite humaine m'avait alors informé qu'elle n'avait pas l'intention de retourner chez elle. Bon, si ce chez elle était bel et bien l'endroit que j'avais découvert, tant mieux, je n'allais donc pas retomber sur l'une de ces grosses bêtes poilues et puantes. Enfin, j'avais moins de chance que ça arrive. Elle disait aussi qu'elle se sentait très bien. Elle avait alors ajouter une phrase qui m'avait fait grandement sourire. Elle m'invitait en quelque sorte à l'accompagner. Allais-je refuser? Bien sûr que non voyons! Une belle occasion s'ouvrait à moi je n'allais pas laisser cette chance glisser entre mes doigts. Une réponse à cette phrase était de mise dans le contexte. Je devais bien lui dire si oui ou non j'avais l'intention de l'accompagner. Et bien sûr la réponse était oui.


- Ça me ferait grand plaisir de pouvoir vous accompagner Cassie
.

Encore une fois j'étais sincère dans tout les sens possible puisque mon but était de me rapprocher le plus possible d'elle alors qu'elle m'invite ainsi à l'accompagner me faisait bien plaisir. Elle et son chien se dirigeaient vers un parc et je les suivait, complètement concentrer sur mon envie de lui sauter dessus, je m'en empêchait le plus possible. Je ne pouvais cependant m'empêcher d'humer l'air de temps à autre afin de m'imprégner de son odeur. Après quelques pas, elle avait finit par engager la conversation me demandant ce que je faisais dans cette ville puisqu'elle ne m'avait jamais vue. Lui mentir? Ce n'était pas une obligation. Je pouvais très bien lui dire la vérité sans toute fois tout lui dévoiler. Ce n'était que de la subtilité. J'étais manifestement originaire d'Irlande et je voyage beaucoup à cause de mon emploie. Dire ce qu'est mon emploie? Si elle ne me le demande pas, pourquoi le lui dire? Mais si elle me le demande, j'allais sûrement être dans l'obligation de lui mentir mais bon, pour le moment ce n'était une obligation.

- Je viens de pas mal d'endroits je dois dire. Je suis originaire de l'Irlande mais je voyage beaucoup à cause de mon emploie.

Il n'y avait aucun mensonge dans cette phrase. Bon elle allait sûrement me demander quel était mon emploie mais bon, un petit mensonge allait être de mise dans ce cas. Je n'étais pas tant stupide. Une fois ma réponse terminé, elle avait continuer avec une autre question un peu plus délicate. Par contre, je pouvais très bien m'en sortir. Je devais cependant mentir maintenant car lui dire la vérité serait complètement stupide de ma part. Je devais trouver quelque chose de réaliste.

- He bien moi même j'ai été surpris de la force que j'ai exercé à ce moment. Je crois que ce devait être une poussé d'adrénaline. Je ne vois rien d'autre...Mais je vais bien. C'est un peu douloureux dans mon dos mais ça va merci de vous en inquiéter.

J'avais répondu avec ma voix la plus sincère. Je m'entais mais il m'était facile de faire croire aux gens que ce que je disais était vraie. Tout était facile pour moi en fait. Excepté résister à Cassie. Cette tâche était complètement ardue pour moi mais j'allais m'en sortir je le savais. Pour me garder concentrer je devais continuer la conversation. Son chien, qui ne m'aimait manifestement pas pourrait bien être un sujet de conversation.

- Il a un nom votre chien Cassie?
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: fraicheur satinée [pv Andrew]   Lun 4 Oct - 17:12


    Je ne l’avais pas encore vu dans le coin mais étant nouvelle depuis quelques mois déjà peut-être n’avais-je pas non plus croisée tout le monde. Allez savoir. Bref je me demandais s’il venait d’ici ou s’il était seulement de passage. Pourquoi cette curiosité ? Ce n’était pas mon genre. Généralement j’évitais la population et pourtant là c’était différent. C’est comme si malgré moi je me sentais complètement attirée. Comme si je ne pouvais résister à l’envie qu’il soit là. Je ne savais pas pourquoi je ressentais ça. Ça ne me rassurait pas je l’avouais. Bref je devenais curieuse. D’où venait-il… Irlande ? Apparemment oui mais il reconnaissait beaucoup voyager. Je me demandais quel emploi il avait… Je pourrais toujours lui poser la question plus tard. Il devait surement être un homme d’affaires. Hum… séduisant comme idée mais non. Cassie tu es recherchée par des vampires ce n’est pas le moment de t’égarer. Je lui demandais alors si ça allait bien. S’il ne souffrait pas trop… Je m’inquiétais mine de rien. Il m’avait sauvé la vie. J’en étais autant consciente que mon chien qui lui accordait la possibilité de se rapprocher de moi.

    ANDREW « He bien moi même j'ai été surpris de la force que j'ai exercé à ce moment. Je crois que ce devait être une poussé d'adrénaline. Je ne vois rien d'autre...Mais je vais bien. C'est un peu douloureux dans mon dos mais ça va merci de vous en inquiéter. »

    CASSIE « C’est normal… Vous m’avez sauvé la vie. M’inquiéter est si peu à côté… »

    ANDREW « Il a un nom votre chien Cassie? »

    CASSIE « Etincelle… Il est la lumière qui guide mes pas. C’est la raison pour laquelle je l’ai appelé comme ça. Il est tout pour moi. C’est marrant parce qu’au début je ne le voulais pas. Je ne désirais pas qu’on me considère comme faible et la présence d’un chien aveugle pour moi était signe de faiblesse. Pourtant je m’y suis attachée et maintenant je ne sais pas ce que je ferais sans lui. C’est un peu mon ange gardien. Vous avez de la chance d’ailleurs qu’il ne vous grogne pas après. Je pense que c’est parce que vous m’avez sauvé la vie tout à l’heure mais je doute qu’il ne reste pas sur ses gardes. Après tout il a été formé pour me garder en vie… »

    Je tenais visiblement à mon chien. On finit par arriver au parc. Je le sentais à l’odeur d’arbre qui venait doucement effleurer mon nez. Je laissais Etincelle nous guider dans le parc tout en continuant à parler avec Andrew. J’avais tendance à oublier de rester sur mes gardes. Etincelle le faisait pour moi. Je finis alors par me poser près d’un banc après avoir demandé à Etincelle de m’y guider. Je replaçais mes cheveux en arrière avant de me tourner vers Andrew. C’était incroyable la précision avec laquelle je devinais la position des autres. Mes quatre autres sens étaient si bien développés. Le médecin m’avait dit que ce n’était pas courant chez un aveugle d’avoir les quatre comme ça aussi bien développé. En général ça ne s’arrête qu’à un ou deux… Je sentais le doux parfum d’Andrew si rassurant m’entourer. Je finis par réengager la conversation…

    CASSIE « Es-ce le travail qui vous a aussi mené ici ? Je suis curieuse de savoir ce que vous faites exactement dans la vie… »

    C’était ma façon de lui demander son emploi. Il fallait bien qu’il se doute que je finirais par lui demander. Je replaçais une mèche de cheveux derrière l’oreille. Je finis par fermer les yeux en respirant ce mélange de nature et de lui… c’était un doux mêlement de parfum. Je m’efforcais de ne pas me mordre les lèvres. Je finis par me lever. Je n’aimais pas cette façon qu’il avait d’avoir une certaine emprise sur moi par son odeur… Je n’osais même pas imaginer ce qu’il pourrait me faire éprouver par le touché. Mais je ne voulais pas. Je ne pouvais m’attacher à quelqu’un. Je savais très bien où ça mènerait. Tous ceux que j’ai aimé ont fini mort par ma faute… Je refuse de faire subir ça à quelqu’un de plus.

    CASSIE « Je… Désolée je dois y aller. »

    Je demander à Etincelle de m’emmener plus loin. Mais Andrew me laisserait-il faire ? A voir…
Revenir en haut Aller en bas




★ je suis Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: fraicheur satinée [pv Andrew]   

Revenir en haut Aller en bas
 

fraicheur satinée [pv Andrew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOOD'S FISHED ℘ que la guerre commence... :: L'Apocalypse :: les oubliettes :: ⚡ RPG -saison 1&2--
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit