AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Blood's Fished Invité ! Tu es à la recherche d'un forum très sérieux (aa) où passer du bon temps ? N'attends plus & rejoins-nous car tu es à la bonne adresse. ♥️

Partagez | 
 

 I know now... [Feat Nouka Islanzadi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Runaway baby.


avatar




Féminin
Ҩ CREDITS : Bazzart
Ҩ MESSAGES : 405


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE: modificateurs
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: I know now... [Feat Nouka Islanzadi]   Dim 26 Déc - 19:40

    .
    Nouka & Savannah.
    C'est juste toi & moi, Près d'ici ou là-bas,
    Sans règles dignes et sans foi,
    Quand tu veux on y va...



    Les rayons doux du soleil caressèrent mes paupières alors qu'une éternité semblait s'être déroulée alors que je venais à peine de fermer les yeux. Sans un geste je les ouvris et apprécia la couleur bleue pâle de ce lever du jour. La rosée du matin transperçait à présent mon chemisier et rafraichissait mon dos brûlant. 40°C de température corporelle et toute source de fraicheur était bonne à prendre. Je me perdis dans le bleu azur du ciel, où le soleil commençait à se lever, quelques nuages se formaient mais il était encore trop tôt pour percevoir l'éclat majestueux de l'opposé de la terre. J'étais dans mes pensées, mes pensées toujours plus ténues, toujours plus complexes mais depuis quelques temps, moins tourmentées, comme je le disais souvent, moins hantées. Hantées de son image. Et c'était grâce à lui, Nouka Islanzadi, lui qui me suivait depuis maintenant une dizaine d'années, lui que j'avais pris sous mon aile. C'était à présent dans ses grands yeux noisettes que je me perdais, et non plus dans les méandres de mes souvenirs disparus. Couchée face à l'immensité du ciel, je pensais au bonheur retrouvé, juste passé à ses côtés. Au début, je pensais que ses attentions à mon égard n'étaient qu'une simple reconnaissance pour l'aide que je lui avais apportée. Ensuite quand vint le moment de le soumettre aux Volturi, il n'avait pas l'air ravi, mais il m'a suivie et m'avais juré de me suivre partout où j'irais. Je prenais encore une fois ça, pour de le reconnaissance, une sorte de merci. Mais au fil des années, je sentais son amour glisser sur moi, comme un châle de soie, comme la pluie d'automne. Je ne pouvais pas me résoudre à l'aimer, lui qui était à présent, mon frère, mon père, mon meilleur ami & mon confident. Mon coeur n'acceptait tout simplement pas. Deux amours dans une vie, ça semblait irréel. Aimer deux fois, aussi fort et aussi passionnément ?! Je ne voulais pas y croire, les images de mon mari me revenaient souvent en lourdes vagues chargées de regrets et de remords lorsque me prenaient ses réflexions, comme une sorte d'avertissement. Une interdiction planant au dessus de ma tête m'annonçant que ça ne serait que trahir mon engagement. Mais mon engagement était mort et je me sentais tellement attirée, tellement aimée par lui à présent. Je ne pouvais plus lutter, le bonheur ne frappait pas souvent à votre porte, surtout quand vous meniez une vie de mercenaire et que vous vous transformiez en louve quand bon vous semblait. Il était là, juste derrière moi et cela lui suffisait, enfin de ce qu'il me montrait, mais je ne pouvais plus le laisser souffrir, me laisser souffrir. J'avais succombé. Succomber à son charme en prise sur moi depuis tellement longtemps. Je m'étais laissée bercer par ses bras, ses mots rassurants et son amour toujours plus fort. Je savais maintenant que tout ce que je désirais le plus au monde se trouvait en lui. Ses lèvres, sa peau... J'en étais à présent droguée, comme si jamais je ne pourrais plus m'en passer, comme si je refuserais de me désintoxiquer. Je savais. Alors que le soleil se faisait plus chaud, le bruit d'herbe écrasée me fit sortir de ma rêverie tandis qu'un bras passait au dessus de mon ventre pour venir s'attacher à me hanche. Je réprima un soupir, et sa tête vint se poser sur mon épaule, ses cheveux bruns chatouillant ma joue. Dans un murmure, je prononça ces mots : "Promets-moi de ne jamais me quitter..." tandis qu'une larme perlait le long de ma joue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: I know now... [Feat Nouka Islanzadi]   Mar 28 Déc - 17:15

I know Now.




Nouka Islanzadi & Savannah J. Islanzadi
--------------------------------------------------



La nuit, aussi noir et ténébreuse que l’enfer, ainsi que sa fraîcheur, m’avait décidé à sortir pour me défouler un peu dans les alentours de Fort Smith. La forêt était un endroit tout a fait disposé pour cela et c’est en une fraction de seconde que je me retrouvais alors nue dans celle-ci et laissais mon coté animal prendre le dessus. L’adrénaline grimpa rapidement en flèche, mon corps frissonna et trembla de toute part avant qu’une explosion se fit et que j’atterrisse, sur le sol de la forêt, sous ma forme lupine. Mes sens s’aiguisant totalement, je voyais et percevais très clairement ce qui se trouvait autour de moi sur un rayon assez impressionnant. Hurlant alors ma présence en forêt, mes pattes s’ancrèrent dans le sol et mes griffes retroussèrent la terre sous chacune de mes enjambées, prenant un plaisir à dépenser mon énergie. Quel était le but de ça ? Aucun. Il n’y en avait pas vraiment. Etant à la solde des Volturi pour faire plaisir à Savannah, je n’étais pas de ces modificateurs qui régnaient sur un territoire et protégeaient les humains des sangsues qui pouvaient y roder. Fort Smith n’était pas ma ville. Je n’avais donc aucun droit d’action de ce type ici. Nous n’étions là que pour le plaisir d’Aro. Cela m’horripiler mais je devais m’y faire. Pour elle. Pour June.
Me fondant dans le paysage sombre de la forêt de Fort Smith, j’agissais alors tel un loup solitaire et un mercenaire, tel ce que j’étais, sauf pour la partie solitaire bien sûr, dans les bois. Je retrouvais mes sens et ma passion d’être sous cette forme et rapidement je pensais alors à Savannah et au plaisir que nous aurions pu partager tout les deux lors de cette sortie et de cette balade nocturne. Sondant mon esprit je ne ressentais aucune trace de sa présence, de sa conscience, ce qui signifiait alors qu’elle était tout simplement sous sa forme humaine. Que faisait-elle ? Où était-elle ? Je n’aimais pas faire le mec trop pot de colle avec elle, cependant être loin d’elle, même durant quelques secondes, cela m’était assez difficile et insupportable. Mais je devais la laisser libre de temps en temps, libre de tout mouvement et de toute envie. Une façon de la remercier pour tous ce qu’elle avait faits pour moi depuis notre rencontre. Elle m’avait « sauvé » en quelque sorte de ma condition. Moi qui ne comprenais rien de rien à ce qui m’arrivait, j’étais totalement perdu pendant plusieurs mois sus ma forme lupine sans réussir à calmer ma colère et ma peur. Puis elle arriva. Tel un ange, elle comprit ma détresse et m’aida du mieux qu’elle le pouvait. Grâce à elle, je fis des progrès fulgurant et pu rapidement me stabiliser et maîtriser tous les aspects de notre nature. Je lui en serais éternellement reconnaissant. Car oui, vivant avec des vampires, nous avions alors l’éternité devant nous.

Sortant de ses pensées qui me donnait la joie de vivre, je « souriais » tout en avançant toujours dans cette forêt, passant rapidement entre les arbres et retournant toujours la terre et le sentier sous mes griffes. Depuis plusieurs années maintenant, le bonheur frappait enfin à ma porte. La relation que nous avions Svannah et moi c’était bien développé au fil du temps et nous étions désormais plus proche que jamais. Un bonheur immense et une satisfaction m’habitait. Depuis des années, j’avais fait de la jeune femme le centre de mon monde. Tout tournait autour d’elle et je ne voyais plus ma vie sans elle. je m’étais résolu à ne l’avoir comme amie puisque c’était ce qu’elle désirait avant tout. Même si cela me blessais quelque peu, je ne devais pas être égoïste et devais simplement accepter son bonheur, sous n’importe quelle forme. C’est pourquoi la surprise fut grande et le bonheur encore plus intense lorsque nous nous rapprochâmes l’un de l’autre d’un seul coup, il y a maintenant quelques semaines.
Savannah. Son parfum commençait à remplir mes narines une nouvelle fois et je me surpris à repérer sa présence à quelques pas de là. Sans réfléchir d’avantage, tout mon corps détourna son chemin et s’élança vers elle à une vitesse hallucinante. Comme si j’étais sur le point de la perdre et qu’il me fallait à tout prix la retrouver et l’emprisonner avec moi. Égoïste ? Bien entendu. Je la voulais que pour moi et j’étais prêt à tout pour cela. Souriant d’avantage à ses pensées je continuais ma course, aussi vite que possible et me transforma de nouveau, reprenant forme humaine au fur et à mesure que je m’approchais d’elle. Le soleil se levait et ses rayons venaient réchauffer doucement la petite ville de Fort Smith et ses alentours. Reprenant forme humaine j’arrivais alors non loin d’elle et aperçus son corps allongé au sol, les yeux rivé sur le ciel bleuté coloré par ce levé de soleil. Souriant encore, je me rapprochais d’elle et m’installa à ses cotés. Passant un bras autour de sa taille, je vins me coller doucement à son corps en posant ma tête sur son épaule, respirant lentement ce parfum qui m’enivrait tant. Entendant ses mots, j’embrassais alors tendrement son épaule et remonta doucement mes lèvres le long de son cou, de sa gorge pour se déposer sur sa joue, sur le coin de ses lèvres. Comment pourrais-je la quitter ? Seule la mort était capable d’une telle chose.

« Je ne te quitterai jamais. Tu m’auras sur le dos à vie… » répondis-je dans un murmure, essuyant ses petites larmes du bout des doigts. Prenant son menton dans ma main, je retournais tout doucement son visage vers le mien et plongea mes yeux dans les siens pour lui montrer à quel point j’étais sincère et à quel point je l’aimais. Sans rien dire de plus, mes lèvres attrapèrent les siennes et je l’embrassais avec une tendresse insoupçonnée.




Revenir en haut Aller en bas

Runaway baby.


avatar




Féminin
Ҩ CREDITS : Bazzart
Ҩ MESSAGES : 405


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE: modificateurs
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: I know now... [Feat Nouka Islanzadi]   Ven 31 Déc - 21:43

    A ses mots j'esquissai un sourire. Sa réponse m'enchantait mais je ne devais pas redevenir l'adolescente abrutie par l'amour que j'étais quelques années plus tôt. J'avais grandis, mûris et maintenant je réagissais comme tel... "Pouah c'est bien ma veine..." dis-je en me retournant et en posant maintenant mon menton sur son torse, j'esquissais un sourire malicieux. Le pire enfin, plutôt le mieux c'est qu'il avait raison, pour la vie... "Tu sais que ce que tu dis est vrai ?! Pour toute la vie, mon petit gars. Tu sais ce que ça veut dire, j'ai l'éternité pour continuer à te faire devenir dingue !". Mon doigt remontait lentement sur ses abdos avant de s'arrêter sur ses lèvres. J'étais maintenant de très bonne humeur, Nouka avait toujours eu cet effet là sur moi, l'effet de m'apaiser, de calmer mes peines et mes angoisses... S'il avait été un vampire j'aurais juré qu'il avait le don de ce Cullen aux cheveux blonds, si le petit ami de la brune très bizarre et parfois flippante...Soit. Un oiseau s'envola d'un arbre tout proche et brisa la quiétude de cet instant. Cela faisait longtemps que je ne sursautais plus à ce genre de chose mais elle m'indiquait que quelque chose allait se produire. Je regarda vers le ciel et sentit les embruns du vent me chatouiller le nez. Aucune odeur de sangsues... Et puis nous ne risquions rien, nous étions ici aux yeux de tous les humains, des vacanciers venus se perdre dans la neige canadienne, pour les créatures, nous étions deux loups attirés par toute cette effervescence. Les Cullen, les Denali, les Black... Ces trois familles s'entremêlaient à l'infini. Même en suivant tous les épisodes comme dans les Feux de l'Amour il était quasi impossible de comprendre leur fonctionnement. Des hybrides sortaient avec des loups tandis que des loups fricotaient avec des vampires. A croire qu'en cette ville plus aucune raison n'avait d'emprises sur ces gens. Aro nous avait envoyé avec plusieurs autres Volturi pour surveiller la situation, pour avoir une place stratégique au milieu de tout ça. Et c'est donc pour cette cette raison précise qu'il avait envoyé ses modificateurs en première ligne, pour faire copain-copain. Cela se passait d'ailleurs plutôt bien. Un nuage en forme de coeur me fit sourire, ce que c'était niais. Je commençai à caresser doucement les cheveux de Nouka d'une main, tandis que l'autre reposait sur mon ventre entrelacée de ses doigts. Le moment était parfait, d'un calme rare et d'une sérénité reposante.

    Soudain, un bruit me fit bouger. Je me releva doucement, Nouka s'étant relevé aussi et nous attendions ce qui arrivait dans notre direction. On aurait dit, des bruits de pattes sur le sol, c'était très caractéristique mais c'était trop léger pour signifier que c'était les pattes d'un autre loup. Pourtant ce qui nous arriva ressemblait vraiment aux premiers abords à un loup, mais il était seul et hors, les loups vivaient en meute. Il avait une belle couleur chocolat au lait et son museau était crème, il était petit, plus petit que nous sous notre forme lupine s'entend. C'était un chien, un chien loup en fait. Il fonça droit sur moi et avant que j'ai pu faire un geste Nouka s'était mis en travers du chemin de l'animal. Il le retenait alors que le chien aboyait gaiement, son odeur était particulière, comme connue, comme celle d'un... d'un frère. Je souris devant ce spectacle et me m'accroupis finalement, genoux dans l'herbe. "Lâche-le mon amour, il veut simplement jouer..." Un énorme sourire fendait mon visage, j'avais eus un chien, toute petite, un labrador prénommé Simba. La sensation de sa joie m'envahissait peu à peu. Il voulait à tout prix me lécher le visage mais j'essayais de le garder à bonne distance, je riais tandis que je vérifiais qu'il n'avait pas de collier. Je regarda Nouka et murmura "Il n'a pas de collier, peut-être qu'il est perdu..." Mon ton était empreint d'une tristesse feinte, j'espérais que Nouka comprendrait où je voulais en venir tandis que je caressais l'animal tout en sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: I know now... [Feat Nouka Islanzadi]   Lun 10 Jan - 17:43

I know Now.




Nouka Islanzadi & Savannah J. Islanzadi
--------------------------------------------------



Allongé dans l’herbe, sentant les rayons du soleil commencer à chauffer mon épiderme, je souriais légèrement tout en sentant et en entendant le cœur de Savannah battre à mes cotés, tout en sentant sa présence contre la mienne, tout en humant délicatement son si doux parfum qui m’enivrait tant. Mes doigts passaient doucement dans ses cheveux alors que je sentais son souffle s’écraser contre mon torse. Alors que sa voix brisait le calme de la nature environnante, je souris en l’entendant avant de redresser mon visage pour planter mon regard dans le sien. Elle avait raison. Nous avions l’éternité devant nous. Me faire devenir dingue ? Elle avait déjà réussi et depuis de nombreuses années maintenant. Depuis la première fois que je l’avais vu j’étais devenu complètement dingue. Dingue d’elle dans tout ce qu’elle était et tout ce qu’elle faisait. Tellement dingue que je m’étais laissé aller chez les Volturi malgré le fait que je les détestais. Tout ça pour rester simplement avec elle.

« Oui, toute l’éternité. Mais tu m’as déjà rendue complètement dingue de toi, de ton être, de ta présence, de tes lèvres. »

Lui répondis-je alors en toute simplicité tout en la regardant dans les yeux et en lui souriant tendrement. Oui, j’étais dingue d’elle depuis longtemps et je n’avais jamais rien fait pour qu’elle le sache vraiment. Je ne voulais pas la bousculer là dedans, je voulais simplement qu’elle s’en aperçoive. Après tout, n’est-il pas vraie que La séduction suprême n’est pas d’exprimer ses sentiments mais de les faire soupçonner ? Du moins, c’est de cette façon que je voyais les choses avec Savannah. Je ne voulais pas lui dire clairement ce que je ressentais pour elle, au risque de la faire fuir. Je voulais être tous ce dont elle avait besoin et ayant l’éternité devant moi pour qu’elle se rende compte à quel point je l’aimais, j’étais prêt à attendre le temps qu’il fallait. Et cela avait fonctionné. Depuis peu, Savannah avait changé avec moi. Elle était beaucoup plus proche, plus envieuse et ses sentiments à mon égard croissaient et se faisaient voir de jour en jour.
Allongés ensemble dans l’herbe, je soupirais d’aise en sentant ses doigts passer dans mes cheveux alors qu’elle caressait doucement mon ventre de l’autre main, là où j’y avais joint mes doigts aux siens. Le moment était parfait, presque magique et je réalisais que c’était la première fois que nous partagions et que nous vivions ce genre de chose elle et moi. Cela marquait réellement un changement dans notre relation. Un changement que j’aimais énormément et qui me faisais plaisir.

Soudainement, un bruit au loin se fit entendre. Un bruit de course. Des pas, léger, bien trop léger pour qu’il s’agisse d’un animal assez imposant, venaient dans notre direction. Plissant les yeux, j’humais alors rapidement les odeurs environnante et ne pu rien sentir d’anormale ou de dangereux. Cela n’était pas une sangsue et encore moins l’un des nôtres. Même si son odeur se rapprochait étrangement de ce que nous étions. Laissant mes yeux se balader dans l’herbe je vis alors rapidement la forme de l’animal qui nous rejoignait. Il ressemblait étrangement à un loup cependant, il était bien plus petit que nous autres et était seul. Un loup, un vrai, pas comme nous autres, ne vivait pas seul. Si c’était le cas il pouvait rapidement mourir à cause de la dureté de ce monde. Je le laissais s’avancer jusqu’à ce qu’il nous saute dessus en aboyant. Rapidement, d’un geste précis et rapide, je l’attrapais pour l’empêcher de faire quelque chose d’inutile. Le retenant, j’entendis alors la voix de Savannah qui me demanda de le relâcher, se dernier voulant simplement jouer. Reposant mes yeux sur le chien, je ne vis aucun signe de méchanceté en lui et le relâcha alors qu’il s’avança vers la jolie jeune femme et lécha doucement son visage.

« Il est peut être perdu oui mais… j’ai l’impression de savoir ce que tu veux derrière cette moue à laquelle je ne sais résister. » dis-je en levant les yeux au ciel avant de regarder ma fiancé caresser l’animal tout en souriant. Elle avait l’air heureuse de l’avoir trouvé, ou plutôt, que ce dernier nous ai trouvé et je commençais à voir où elle voulait en venir. « Bon… très bien. Prend le. Comment tu vas l’appeler ? »





Revenir en haut Aller en bas

Runaway baby.


avatar




Féminin
Ҩ CREDITS : Bazzart
Ҩ MESSAGES : 405


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE: modificateurs
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: I know now... [Feat Nouka Islanzadi]   Lun 10 Jan - 19:46

    Nouka était décidément surprenant. Et c'était assez flippant la manière dont il connaissait chacune des émotions, chacun de mes sentiments lorsque je les exprimais. Par exemple, j'avais feint la tristesse pour l'attendrir mais il savait que bien au-delà de ça, je mourrais d'envie d'adopter ce chien... Je l'avais déjà trouvé terriblement craquant lorsqu'il m'avait protégé du presque danger qu'aurait pu être le chien, mais son air quand il m'annonça que je pouvais le garder me fit me jeter sur lui ! "Oh merci ! Merci, merci, merci !" Réellement, je n'attendais pas vraiment sa permission, enfin peut-être un peu car nous vivions ensemble depuis tellement longtemps que s'il avait été contre l'idée que je garde le chien et que je l'avais pris quand même, cela aurait engendré une dispute inutile. Et je ne voulais pas de ça, je m'étais enfin décidée à me laisser aller au bonheur en sa compagnie, je ne voulais pas avoir l'image mais pas le son pendant le reste de notre vie. Ca je le savais, il ne serait pas partit, mais il aurait fait la tronche, c'était indéniable. J'étais tellement contente qu'il ait accepté. Je lui donna un gros bisou sur la joue, tout en me relevant de sa prise le chien bondit sur moi pour à nouveau me lécher. Comment j'allais l'appeler ? Oh mon dieu, je devais trouver un nom à ce chien loup, tout ça était follement excitant, j'étais vraiment restée une grande enfant dans ma tête et avoir un chien était fascinant pour tous les enfants c'était bien connu ! "Euh... Calypso ? Luna ?!"Je m'arrêta un instant de caresser le chien et m'arrêta, perplexe. "Est-ce que c'est une fille au moins ?" Je me pencha pour regarder mais il bougeait tellement dans tous les sens que cela relevait de l'impossible, je me concentra et huma son odeur, pas de doute, celui là était bien un garçon ! "Un garçon ! On pourrait l'appeler Balto comme dans le dessin animé Balto chien des neiges !" Les idées se bousculaient dans mon cerveau, mon coeur battait rapidement et le chien semblait aussi ravit que moi ! On aurait dit qu'il avait compris qu'il venait de se faire adopter... Soudain, je me figea. Et si quelqu'un le recherchait, si on allait déjà me l'enlever alors qu'il venait à peine d'arriver dans ma vie. Je ne voulais plus de ça, plus d'une nouvelle déception. Sa petite queue s'agitait et il aboyait dans ma direction, je regarda Nouka et comprit aussitôt son inquiétude, j'avais encore du avoir un de ses fameux bug... "Désolée, tout va bien.." Je me força à sourire faiblement. Tout à coup, de nouveaux pas résonnèrent sur le sol, j'émis un soupir, que se passait-il encore ?! Un nouveau chien fit son entrée sur l'herbe, plus petit, plus beige, elle c'était une dame. Je me retourna vers Nouka et il avait l'air consterné. "Comment ?!" Tout comme le premier chien, elle vint près de nous et aboya lourdement de façon toute fois amicale envers le chien. Lui aussi semblait heureux. Apparemment il la connaissait. Mais comment se faisait-il que deux chiens aussi beau trainent dans la nature sans collier ? La chienne sauta après coup sur Nouka et voulut lui lécher le visage. "Là, je crois que c'est elle qui t'as adopté... Tu penses que je devrais être jalouse ?" dis-je en rigolant tandis que le chien continuait de tourner autour de moi demandant de l'attention. Un chien, c'était déjà quelque chose mais deux... Je risqua un coup d'oeil à mon loup préféré, demandant son approbation du regard mais il était hors de question qu'on sépare les amoureux ou bien les frères et soeurs, car à bien y regarder, ils se ressemblaient beaucoup et avait la même fragrance... "J'ai une idée, je trouve un nom à ta chienne et toi à mon chien ! Mais un beau hein !" le morigénais-je avant qu'il ne me sorte Rocky ou Chuck ou même Max... Je regarda la bête, elle était belle, fine, svelte et d'une couleur beige, ivoire... "Calypso, ton chien s'appellera Calypso !" Ce prénom était magnifique, j'espérais qu'il en trouverait un qui aille avec celui-ci maintenant, mais ma part du contrat était faite, j'attendais simplement en le regardant jouer avec la chienne, un sourire aux lèvres...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: I know now... [Feat Nouka Islanzadi]   Mar 11 Jan - 15:59

I know Now.




Nouka Islanzadi & Savannah J. Islanzadi
--------------------------------------------------



En voyant autant de joie sur le visage de Savannah, je ne pouvais m’empêcher de sourire et de rire légèrement, me disant alors que j’avais peut-être bien fait d’accepter qu’elle adopte ce chien. Même si nous ne savions pas vraiment d’où il venait et s’il appartenait à quelqu’un, il avait l’air d’avoir adopté Savannah et de vouloir rester avec elle, tout comme elle avait l’air de l’avoir adopté. Je voyais à sa joie et à son bonheur, l’envie de le garder et de ne plus le laisser partir dans la nature comme il avait l’air d’être depuis plusieurs jours maintenant. Son poil était assez rêche et on pouvait y avoir la présence de boue sécher et de terre ci et là le long de ses pattes et sous son ventre. Une bonne douche ne serait donc pas de trop pour l’animal.
Attrapant Savannah lorsqu’elle se jeta sur moi pour me remercier, j’en souriais et lui déposais un baiser sur le front tout en lui murmurant que ce n’était rien du tout. Après tout, pouvais-je vraiment le lui refuser ? Pas vraiment. Quand elle avait une idée derrière la tête, personne, pas même moi, était capable de la lui retirer. Et puis cela ne me dérangeait pas vraiment en fin de compte. Et puis, je ne voulais pas de dispute entre elle et moi.

Silencieusement, je me posais sur le sol une nouvelle fois tout en regardant Savannah jouer avec le chien, d’une humeur d’enfant à qui on venait de faire le plus cadeau de la Terre, alors qu’elle essayait de voir s’il s’agissait d’un mâle ou d’une femelle pour lui donner un prénom. Cela me faisait rire, elle venait tout juste de l’avoir que déjà elle regardait ses attributs. Puis elle commença à réfléchir à voix haute concernant le prénom du chien, qui était donc un mâle. Calypso, Luna… cela correspondait plus pour une femelle, du moins c’est ce que je pensais. Puis Balto, comme dans le dessin animé. Un dessin animé que je ne connaissais pas d’ailleurs mais ça, on s’en fichait. J’en souriais, me retenant de rire devant l’excitation et les souvenirs que cela lui rappelait. Elle était tellement enthousiaste que cela me faisait plaisir à voir. Jusqu’à ce que toute cette joie disparaisse et qu’elle se fige d’un seul coup, le regard vide et le cœur tambourinant fortement dans sa poitrine. Mon sourire disparue et je me redressais alors légèrement afin de venir à sa hauteur pour voir ce qu’il se passait. A quoi pensait-elle ? Qu’est-ce qui avait pu la mettre dans cet état de stupeur ? La regardant avec un air légèrement apeuré, elle m’assura cependant avec un sourire assez faux, que tout allait bien. Elle n’arrivait même pas à s’en convaincre elle-même et elle espérait me convaincre ? Enfin bon, cela passerait certainement.
Croisant mes bras derrière la tête je m’allongeais alors de tout mon être avant de me redresser une nouvelle fois en entendant de nouveau bruit de pas, encore un plus léger. Je soufflais doucement, me demandant si nous allions pouvoir retrouver notre calme ou si nous allions recevoir bon nombre de visite durant toute la journée. Pour coup sûr, la prochaine fois j’emmènerais Savannah un peu plus loin pour être de n’être dérangé par personne. Enfin, là ce n’était pas une personne, mais un autre chien. Ce n’était pas possible, cela me consternais. Alors que le chien, ou plutôt la chienne, arrivait vers nous en aboyant vers le mâle d’un air joyeux, je regardais Savannah qui avait l’air encore toute joyeuse, puis reçu l’animal sur moi ainsi que sa langue sur toute ma joue. Je grimaçais légèrement en repoussant doucement la bête tout en entendant Savannah rire et me dire que cette fois, c’était elle qui m’avait adopté. Rigolant sous ses paroles, je posais mes yeux alors vers elle tout en comprenant une nouvelle fois son regard insistant. Détaillant les deux bêtes, je ne pu m’empêcher de remarquer qu’il s’agissait d’une même portée et qu’ils avaient des liens familiaux. « Jalouse ? Peut-être… » Dis-je avec un petit sourire en coin et un clin d’œil en prime histoire de la taquiner quelque peu. « J’en étais sûr que tu allais vouloir qu’on les garde tout les deux. M’enfin… soit. Prenons les, ce n’est pas vraiment un mal. » Répondis-je alors à son regard tout en reposant mes yeux sur la chienne qui ne m’avait pas lâchée et rester assise entre mes jambes alors que son frère tournait autour de Savannah dans l’attente qu’elle le prenne dans ses bras.

« Ça marche. Je t’écoute. » Tout en attendant qu’elle réfléchisse à un nom pour la chienne, je réfléchissais à mon tour à un nom pour son chien, en essayant de faire original et de ne pas tomber dans le commun du quotidien. Mais ce n’était pas vraiment très facile. Moi et les noms… Mes yeux se reposaient alors sur le ciel, le regardant pendant que le soleil prenait de plus en plus place, jusqu’à ce que j’aperçoive au loin, une étoile disparaître. Cette étoile me rappela alors des souvenir et rapidement, un nom me revint en tête. Sirius… Sirius, est le nom de l’étoile principal de la constellation du chien. L’étoile qui, après le soleil, brille le plus et qu’on voit le plus depuis la Terre. Une étoile d’un éclat blanc magnifique et d’une beauté qui me rappelait sans cesse Savannah. Sa pureté, sa beauté… son éclat… Le sourire me revint alors que le prénom venait d’être trouvé, avec un double sens pour moi. Reposant mes yeux dans les prunelles de ma fiancée, je lui souris avant de lui dire le nom que j’avais trouvé. « J’adopte le nom pour la chienne. Calypso alors. Et j’en ai trouvé un pour ton chien. Sirius. Il s’appellera dorénavant Sirius. » Je souriais tout en regardant Savannah, espérant que ceci lui convienne.





Revenir en haut Aller en bas




★ je suis Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: I know now... [Feat Nouka Islanzadi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I know now... [Feat Nouka Islanzadi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOOD'S FISHED ℘ que la guerre commence... :: L'Apocalypse :: les oubliettes :: ⚡ RPG -saison 1&2--
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com