AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Blood's Fished Invité ! Tu es à la recherche d'un forum très sérieux (aa) où passer du bon temps ? N'attends plus & rejoins-nous car tu es à la bonne adresse. ♥️

Partagez | 
 

 Discussion père/fille || Milie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar

★ je suis Jacob Black



Féminin
Ҩ CREDITS : ....
Ҩ MESSAGES : 198


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE:
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Discussion père/fille || Milie   Ven 31 Déc - 2:16

    La famille Black n’était pas la famille parfaite que j’aurais voulu qu’elle soit. Quand Nessie et moi avions commencé à être ensemble pour de vrai et que nous avions passé plein de fois à l’acte pour me dire ensuite qu’elle était enceinte je n’avais pas pensé que ça se passerait comme ça. Que j’aurais des jumeaux et que ma fille finirait un jour par couper le cordon qui la reliait à nous en partant pour Volterra et s’allier à ces sales buveurs de sang, les Volturis. Je me demandais bien ce qui avait bien pu se passer dans sa tête pour qu’elle ose faire une chose aussi absurde ? La petite fille que j’avais connu n’aurait jamais agit comme ça et je remarquais enfin comme elle avait grandi. Mon petit bébé avait ne l’était plus ce qui était un vrai cauchemar pour un père comme moi qui surprotégeait sa fille. Le plus pire dans tout ça c’est que j’avais l’impression que si elle s’était éloigné de nous en partant c’était peut être à cause de moi, j’avais trop voulu la retenir, la garder encore un peu comme ma petite fille et c’était peut être ça qu’elle avait eu ce besoin de liberté parfois. J’avais trop du l’étouffer, avec son frère Matthew ce n’était pas du tout la même chose, c’était un garçon et il n’avait pas besoin que je le protège tout le temps mais s’il avait besoin de moi il pouvait toujours venir moi. On avait une relation un peu plus viril lui et moi et j’étais content qu’il ‘ait pas fait comme sa sœur et qu’il soit parti, je ne pense pas que j’aurais supporté le départ d’un autre de mes enfants. La personne qui m’inquiété le plus c’était Nessie, depuis le départ de Milie elle était dans un état de profonde tristesse et étant lié à elle je le sentais que trop bien, j’avais tout fait pour lui changer les idées mais rien n’y avait fait, elle restait complètement malheureuse à cause de Milie. Je me doutais pour elle que ca devait être encore plus dur puisqu’une mère et son enfant étaient assez proche, un lien s’était crée dès que le bébé était conçu. En tout cas je me sentais impuissant et le faite que ma fille soit revenu et que Nessie ait été lui parler était tout à fait compréhensible même si je n’approuvais pas vraiment l’idée puisqu’elle allait avoir encore plus mal si Milie repartait, mais j’avais quand même eu mal quand Nessie m’avait dit qu’elle pouvait facilement mettre une croix sur moi si je me mettais entre elle et notre fille. Tout ce que j’avais fait pour ma moitié était pour son bien, seul son bonheur m’importait et je n’avais même pas réussi à lui faire arracher, ne serait-ce qu’un petit sourire, depuis que notre bébé était plus là. J’étais toujours autant blesser de ce qu’elle avait pu sortir mais je ne voulais pas lui en reparler, son regard m’avait suffisamment fait comprendre qu’elle en aurait été capable. Ce qui ne m’empêchait pas de continuer à l’aimer et de vouloir la rendre heureuse, je ne voulais que ça mais ca ne marchait jamais comme le voulait. C’est comme avant sa naissance je n’avais pas réussi à avoir sa mère, j’avais bien essayé, j’avais juste réussi à l’embrasser et à lui faire avouer qu’elle m’aimait mais pas assez pour quitter Edward. Une époque qui m’avait fait assez souffrir, sauf que je n’étais pas imprégné et qu’à ce moment là la situation était différente. Enfin bref, j’avais décidé de sortir de la maison un peu et d’aller me balader, seul, dans la forêt. Je marchais d’un pas lent suivant le sentier, j’étais complètement dans mes pensées. Je me demandais combien de temps Milie allait rester et ce qui allait se passer si c’était le cas. Tout serait encore pire j’en étais certain, je soupirais en pensant ça, tout était si simple avant, enfin presque, alors pourquoi il avait fallut que tout se complique ? A croire que la vie avait décidé de nous faire chier et qu’il fallait qu’on fasse à nouveau nos preuves, comme si on en avait pas déjà assez fait. C’est sur cette pensée que je sentis une odeur familière, celle de Milie, tiens justement quand on pensait au loup on en voyait la queue, enfin, simple métaphore même si c’était en parti vrai puisqu’elle était à demi louve. Je me dirigeai donc vers l’odeur et vis ma fille qui était allongé, dans un petit coin d’herbe et avait l’air de se détendre. Elle avait surement du me flairer ou même m’entendre, ou alors elle était tellement concentrer à autre chose qu’elle n’avait pas fait attention à moi. Je m’approchais donc et m’allongea à côté d’elle, je ne comprenais peut être plus pourquoi elle agissait comme elle le faisait mais c’était ma fille et je voulais passer du temps avec elle. Je tournais la tête pour la regarder. « Je ne pensais pas te trouver ici... alors avec ta mère comment ca c’est passé ? »

    Depuis que j’avais vu Milie nu avec Jesse je ne savais plus trop comment agir, certes elle savait déjà ce que je pensais puisque je lui avais dis mais c’était la première fois que j’étais confronté à ce genre de chose. Je repensais à ce que m’avait dit mon père un jour, comme quoi quand j’aurais des enfants ça n’allaient pas être rose tous le temps, et il avait bien raison sauf que j’étais sûr qu’il n’avait jamais eu ce genre de problème avec mes sœurs auparavant. Quelque chose attira mon attention, je tournais la tête vers le ventre de Milie, sentant quelque chose de bizarre… qu’est ce que c’était ? Je pensais connaitre la réponse mais je n’osais dire le mot de peur que tout prenne un sens dans mon cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Ven 31 Déc - 18:26


    Allongée, les yeux fermés, je respirais l’air frais simplement et sans complication. Je m’étais éloignée de tout pour une bonne raison. Me concentrer sur le bébé. J’avais eu du mal à accepter mon état mais Jesse m’avait appris à aimer cette partie de moi et aujourd’hui je profitais de mon moment de solitude pour non pas fredonner, trouver un nouvel air ou pour faire de nouveaux pas de danse comme dans le passé mais poser mes mains sur mon ventre et le sentir. C’est comme si allongée là je retrouvais une espèce de symbiose que j’avais connu qu’une seule fois dans ma vie auparavant. Sauf que cette fois-ci ce n’était plus moi l’enfant mais bien la mère. Un lien me liait à ce bébé comme jamais je ne l’aurais pensé. Je le sentais grandir en moi et presque me parler. Mon don m’aidait à comprendre mon enfant plus qu’une autre mère. J’écoutais chacun de ses ressentis jusqu’à passer des heures là me coupant de tout ce qu’il pouvait y avoir autour de nous. Je voyais comme des images que le bébé m’en voyait. C’était étrange… C’est comme s’il faisait tout pour que je retrouve la paix entre Jesse et moi. Il aimait déjà son père à à peine deux mois. Les liens du sang ont toujours été très fort dans ma famille. Plus fort que tout… Moi-même je ne pouvais briser le lien qui me rattachait à ma mère. C’était autre chose que l’imprégnation encore. Bien plus fort. J’étais capable de me sacrifier pour que Jesse vive mais voilà que je gagnais une toute nouvelle faiblesse au fur et à mesure que le temps passait. Ce bébé était peut-être la clé qui me ferait rester ici. Il me rattachait à ma famille plus que mon ambition pouvait me rattacher aux Volturis. C’est comme une ombre quand je regarde le soleil. Comme un vertige… En pensant à cet enfant je perdais autant le contrôle de mon cœur que si je me retrouvais dans les bras de Jesse. Personne ne pouvait comprendre ce que je pouvais ressentir. Personne ne pouvait arriver à voir ce qui m’avait fait fuir comme ce qui me retenait. Ça paraissait pourtant d’une évidence… Ce besoin de liberté ne m’a jamais fait fuir comme la disparition de Chris… Seul Jesse pouvait le comprendre étant le lien direct avec mon départ comme de ma présence encore ici…

    Combien de temps encore j’allais rester dans les environs. Près de Jesse je disais pour toujours du moment qu’il n’était pas loin… Loin de lui je disais après l’accouchement. Je restais si instable. Mon côté trop ambitieux reprenait le dessus loin de l’amour de Jesse comme mon besoin de protéger cet enfant. Si je ne revenais pas à Volterra Aro se posera des questions. Je ne voulais pas qu’il blesse mon enfant. Le bébé était un futur loup, j’en avais presque la certitude par ce besoin qu’il avait de nourriture humaine et cette façon de m’empêcher d’attaquer des humains comme s’il était dans son instinct de les protéger. Je refusais qu’Aro attente à la vie de mon bébé. Partir et le laisser aux Ateara pour le protéger était une évidence pour moi… J’avais du mal à comprendre que la meilleure protection que cet enfant pouvait avoir était celle de sa mère et de son père et non de quelqu’un d’autres. Qu’y a-t-il de plus féroce et de plus cruelle qu’une mère qui voit son enfant blessé ? Mais ça je n’en étais pas non plus encore consciente. J’étais bien trop jeune… L’amour d’une mère envers son enfant pouvait être plus redoutable que l’amour d’une femme pour un homme. Il pouvait être plus puissant et destructeur… Et mon père devait en avoir conscience en ce moment même après la remarque cinglante que ma mère lui a lancé quand elle a su que j’étais dans la maison.

    C’est à ce moment précis de mes pensées qu’une odeur forte et bien familière atterrit à mes narines. J’étais si concentrée sur le bébé que je ne l’avais pas vu arriver. A vrai dire c’est l’enfant qui l’a senti d’abord… Il a du reconnaitre les liens de Jacob vis-à-vis de lui vu l’excitation que je ressentais et que je ne partageais vraiment pas. J’étais plutôt sur le qui-vive alors qu’il s’allongeait à côté de moi. J’ignorais à quoi m’attendre…

    PAPA « Je ne pensais pas te trouver ici... alors avec ta mère comment ca c’est passé ? »

    Je gardais les yeux fermés ne bougeant pas. J’entendais toutes les pensées de mon père et je me revoyais nu avec Jesse sous ses yeux. Si avec ça il ne comprenait pas de qui venait l’enfant quand il le sentirait… Je notais son attention sur mon ventre. Il ne lui avait fallu pas plus de temps qu’à Jesse pour le deviner. Il faut croire que sur ça je ne peux le cacher aux loups. Et pourtant il ne voulait pas avouer ce que ça pouvait être. J’avais comme le sentiment que mon père avait la même peur que moi sur le sujet. Il ne rajouta rien sur ça. Peut-être es-ce mieux… Je ne reste pas facile à aborder depuis mon retour comme sur la défensive. M’irriter serait me faire partir et il devait me connaitre assez pour s’en douter. Je respirais longuement en refusant d’ouvrir les yeux. Même si j’étais capable de lui tenir tête quelque chose dégageait de mon père qui me poussait à lui porter respect et ne pas trop oser le contrarier. Garder les yeux fermer après deux ans était un moyen plus facile de lui reparler pour la première fois… ça m’évitait d’être trop sur tension face à lui… Je choisis alors de suivre les besoins du bébé en restant calme avec mon père comme si loin de chercher un terrain de conflit, je favorisais peut-être une futur entente. Cet enfant avait vraiment un sacré effet sur moi.

    MOI « Plutôt bien… Elle est consciente que je ne resterais pas et c’est le mien pour tout le monde… »

    Le rappel des règles du jeu. Je ne resterais pas. je préférais que mon entourage se familiarise à cet idée au cas où je partirais vraiment. Pour l’instant ce n’était pas dans mon intention mais je préférais faire les choses moins en douleur que la dernière fois. Je finis par me redresser pour ouvrir enfin ce regard qui bien rouge vif dans le passé il y a à peine deux semaines, retrouvait doucement sa couleur d’origine… Es-ce parce que je changeais de bord ? La nourriture que le bébé m’imposait y jouait en fait bien plus qu’un changement de bord. Je m’asseyais tranquillement en tailleur à côté de mon père. J’étais consciente qu’il voulait éviter le sujet. Qu’il ne voulait pas que ce soit réel mais avait-il le choix ? Je finis tout de même par baisser les yeux.

    MOI « Je suis enceinte… »

    J’aurais pu dire n’importe quoi pour nos retrouvailles mais comment repartir sur de bonnes bases sans qu’il ne soit conscient de tous les changements dans ma vie jusqu’à mon état physique et mon futur proche ? Avais-je peur qu’il s’énerve ? Non… Je n’avais jamais eu peur de mon père. Il m’impressionnait juste parfois mais je préférais rester sincère. Jamais je n’avais menti à mon père et avec l’âme d’un vampire ou d’une hybride, ça ne changerait pas. Je réalisais que peu importe ce qu’il m’arriverait mon lien avec mon père ne pouvait se déchirer tout comme celui avec ma mère. Pourquoi ? Parce que les liens du sang dans notre famille sont bien trop puissants…
Revenir en haut Aller en bas



avatar

★ je suis Jacob Black



Féminin
Ҩ CREDITS : ....
Ҩ MESSAGES : 198


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE:
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Dim 2 Jan - 16:57

    Tout prenait un tournant dans notre vie, je me demandais combien de temps ça allait encore durer. Le faite que notre bébé, Milie, soit parti loin de nous pendant une longue période avait été une période assez dur et pas seulement pour nous mais aussi pour Matthew. Etant jumeaux il était plus ou moins relié à sa sœur dans un sens et ca avait été tout aussi difficile pour lui. Mais quand on avait appris qu’elle s’était allié avec les Volturi là ca avait été la catastrophe. Nessie n’avait pas supporté la nouvelle et avait encore plus désespéré qu’avant, ne souriant presque plus ce qui ne me plaisait pas. Elle me rappelait sa mère, il y a plusieurs année de ça quand son père avait quitté celle-ci. Bien sûr Ness n’avait pas agit pareille mais c’était quand même la souffrance, le même silence et si je continuais de la voir dans cet état je craignais le pire. J’avais beau comprendre et être là pour ma moitié je me sentais quand même impuissant face à ce qui se passer en ce moment. Surtout depuis que Milie était revenu et que j’avais été obligé de l’avouer à mon amour quand j’avais compris que notre fille était à la maison, chose assez difficile puisque je me doutais déjà de la réaction qu’elle allait avoir. Je me serais douté qu’elle serait mécontente que je lui aie caché le retour de Milie mais je me serais jamais douté que Nessie aurait osé me dire qu’elle pouvait facilement faire une croix sur moi. Ca avait été des paroles de trop, des paroles qui n’avaient pas quitté ma tête et avaient raisonné, comme un écho, pendant plusieurs heures. Avec Ness on en avait quand même parlé dans le garage, pendant que je tentais de me changer les idées, mais malgré cette discussion, malgré le faite que ses paroles avaient dépassé ses pensées et qu’elle m’aimait, je n’arrivais pas à mes les enlever de la tête. Je n’avais pas envie qu’un jour qu’elle mette ce genre de menace à exécution, je me doutais bien que se serait complètement impossible vu qu’on était complet que quand elle et moi étions présent l’un auprès de l’autre, que l’un sans l’autre nous n’étions rien, mais je ne pouvais m’empêcher d’avoir peur quand même. Sans ma Nessie je ne serais complètement plus bon à faire quoique se soit, surtout diriger la meute, je ferais ce que j’avais fait il y a longtemps. Je me transformerais en loup pour toujours, ne jamais revenir et tout oublier serait la meilleure solution si ca devait arriver. Bien sûr on en était pas là et jamais il ne se passera quelque chose de ce genre, du moins je l’espérais. Je me rachèterai auprès de Nessie pour lui avoir rien dit sur Milie, des bisous et des mots doux devraient surement arranger le problème, elle finirait bien par oublier complètement.

    Je m’étais donc allonger, près de ma fille, quand j’avais senti et que j’avais vu qu’elle était là, en pleine forêt, surement entrain de se détendre. Je me souvenais de tous les moments passé ensemble depuis sa naissance, la première fois que je l’avais tenu dans mes bras, la première aussi que je l’avais entendu prononcer le mot « papa » (l’un des plus beaux jours de ma vie), du loup en peluche que Nessie et moi lui avions offert, et tous les moments ou j’avais passé mon temps à la dorloter, lui raconter des histoires et la protéger. Je n’aurais jamais cru qu’être père c’était vraiment une chose assez cool, j’avais toujours voulu fonder ma propre famille et maintenant que j’avais réussi je ne regrettais pas même si en ce moment ce n’était pas du tout rose. Mais tout n’était jamais rose de toute façon, combien de fois j’avais eu des disputes avec mon père à propos des légendes Quileutes avant que je sois loup ? Et vu que j’étais instable à mes débuts j’étais toujours d’une humeur de chien, ce qui ne l’a jamais empêché d’être là, auprès de moi, lorsque j’en avais besoin. En repensant à mon père je fus triste, il me manquait beaucoup, il avait beau être mort il restait toujours présent pour moi, c’était grâce à lui si j’étais devenu ce que j’étais. J’avais donc posé mon regard sur ma petite fille, lui demandant comment ca s’était passé avec sa mère, tentant de ne pas penser à ce que j’avais vu entre elle et Jesse. Elle me répondit donc. « Plutôt bien… Elle est consciente que je ne resterais pas et c’est le mien pour tout le monde… » J’aurais du m’en douter, je l’avais dit à Nessie avant qu’elle me lance son regard en colère, un regard qui ne lui ressemblait pas d’ailleurs. J’avais peur que le départ de Milie la refasse souffrir une nouvelle fois. « Milie, tu n’es pas obligé de repartir. Reste, s’il te plait. » Je n’arrivais toujours pas à piger pourquoi elle s’était allié avec les Volturi.

    Puis j’avais senti quelque chose de bizarre au niveau de son ventre, j’en avais de suite tiré à la conclusion quelque chose qui était assez perturbante, une chose dont je n’étais pas du tout préparer. Ca ne pouvait pas être ça ! Ma fille était beaucoup trop jeune encore pour assumer une telle responsabilité, je n’osais pas du tout imaginer une chose pareille. Milie me confirma alors ce que je pensais « Je suis enceinte… » , j’étais limite devenu blanc sur le coup. Ma fille allait devenir mère, Nessie et moi grand parent. C’était trop tôt, beaucoup trop tôt. « Enceinte… tu es enceinte ? » Je me redressais, la regardant. « Milie regarde moi et dis moi que tu plaisantes, que ce que je sens dans ton ventre n’est rien qu’une indigestion ou je ne sais trop quoi mais que ce n’est pas ça ! » J’avais rien contre le bébé mais j’aurais préféré que ce dernier vienne bien plus tard, je n’étais pas encore prêt à entendre une nouvelle de ce genre alors que je l’avais vu en train de se donner à Jesse. Je ne voulais pas perdre ma petite fille, tout en sachant déjà qu’elle repartirait sans doute pour Volterra un de ces jours. D’ailleurs je n’avais pas envie qu’elle reparte, la première fois ça avait été difficile alors la deuxième n’allait pas être du gateau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Lun 3 Jan - 1:06


    J’étais enceinte… Pas de doutes là-dessous. Jesse et moi en avions discuté déjà de mon état. On s’était mis d’accord. Ou du moins inconsciemment. Ce bébé aura sa place entre nous. Il permettait aussi mon lien avec Jesse de se renforcer. Donc autant vous dire que Jesse était heureux. Je redevenais sa Milie qu’il a connu depuis toujours avec ce bébé. C’était étrange comme un enfant peut vous changer ou plutôt vous retrouver dans mon cas. Je ne savais pas trop ce qu’il m’arrivait ni l’ampleur des responsabilités qu’on allait avoir tous les deux mais Jesse en assumait les conséquences et mieux encore : je le laissais faire pour l’instant. On aurait pu se douter qu’un enfant me ferait fuir. Et c’est ce que j’ai fait au début. J’ai fui Jesse pendant trois semaines… puis j’ai pensé à partir et je suis tombée sur lui qui m’a convaincu de rester par l’amour qu’il me donnait. Mon choix était fait. Je ne partirais pas pendant la grossesse. Ça vaudrait mieux pour la santé du bébé. Et surtout au fond de moi je savais que j’allais finir par avoir du mal à gérer cette grossesse seule. Restons logique. Je n’avais que 6 ans et 18 ans dans ma tête… J’étais si jeune encore. Arrivée à mettre à terme cette grossesse normalement et sans danger pour le bébé et moi ne pouvait être possible que par la présence du père. Mais après ? Je l’ignorais encore. Il fallait déjà que je sois sûre des origines de l’enfant. Je supposais un loup mais rien n’était sûr… Il me restait alors trois mois avant d’accoucher si je ne me trompais pas. Trois mois… C’était si court. Assez pour ne pas éveiller les soupçons auprès des Volturis. Après je n’aurais pas le choix. Je devrais soit rester ici et prendre le risque d’éveiller les soupçons d’Aro sur mon absence qui se rallongeait ou y aller laissant l’enfant ici si c’est un loup ou l’emportant avec moi si c’est un hybride. La séparation sera terriblement dur. C’est là que je ne comprenais pas que jamais je ne partirais si l’enfant est un loup… Comment une mère peut arriver à abandonner son enfant ? Peut-être que certaines le peuvent mais moi j’étais plutôt pareil que ma mère au fond de mon cœur… je n’en serais pas capable et ça non plus je ne le réalisais pas encore… Enfin je n’y étais pas encore. Avais-je parlé de ça avec Jesse. Oh bien sûr que non… Il contrôlait ma présence ici pendant la grossesse mais après c’était une autre affaire. Je ne prenais bien évidemment pas tout en compte et je restais encore une enfant dans un corps de femmes avec bientôt des responsabilités de femmes. J’avais tant à apprendre et si peu de temps… Surtout que me connaissant mon entourage devait se douter qu’un enfant n’arriverait pas à m’assagir suffisamment… Jesse y arrivera-t-il ? Personne ne pouvait le dire… Et puis il faut avouer que je ne réalisais pas encore tout.

    En tout cas mon père avait du mal à avaler la nouvelle… Il trouvait ça trop tôt. Il aurait pourtant dû s’en douter. J’ai toujours fait les choses si vite… a à peine trois ans j’ai eu mon premier baiser avec Jesse et cette imprégnation qui l’avait tant mis en colère avant une longue conversation entre le père de Jesse et le mien pour que papa se familiarise à l’idée. Puis il y a eu cet innocent baiser qui s’est transformé en de l’amour… Un amour si fort… si puissant que j’en ai toujours eu peur. Et me voilà avec un autre à quatre ans et même fiancé sans même demander l’avis de mon père. Et me revoilà à six ans enceinte finalement de mon premier amour… Mais après tout le destin ne tentait-il pas de remettre les choses en place même par d’événements si soudains ? En tout cas il y en avait un qui avait encore plus de mal à le digérer que moi-même quand je l’ai appris…

    PAPA « Milie regarde moi et dis moi que tu plaisantes, que ce que je sens dans ton ventre n’est rien qu’une indigestion ou je ne sais trop quoi mais que ce n’est pas ça ! »

    MILIE « Je… Je… »

    *C’est pas de ma faute : Jesse m’a prise par surprise !* Hum… Si je sors ça à mon père il va vraiment aller tuer mon bien aimé… Mais la tentation est forte face au regard de mon père… J’avoue que j’avais peur que l’envie de tuer Jesse le prenne. Après tout il avait touché à sa fille et j’avais bien vu dans les pensées de mon père qu’il avait compris que l’enfant ne pouvait venir que de Jesse. De qui d’autres ? Je n’étais capable de me donner que pour l’homme que j’aime vraiment. Sur ce point j’étais comme ma grand-mère et ma mère…

    MILIE « Papa s’il te plait… Ne rend pas la situation plus difficile. Je suis enceinte de Jesse. Et l’enfant risque d’être un loup. Tu devrais être content ! Un petit loup de plus… Il m’empêche de boire du sang. Il me rend chaque jour plus humaine que je n’ai été jusque là. Et avec cet enfant je ne suis pas prête de partir… »

    J’adoucissais les choses comme je pouvais en espérant que cela passe mieux… J’espérais que le fait qu’il sache qu’un enfant plus humain et loup que vampire fasse mieux passer la pilule. Mais au fond soyons honnête. Qu’il accepte ou pas ça se fera quand même. J’ai été toujours comme ça à jamais demander l’autorisation de mon père, si rebelle… C’était souvent la source de nos disputes mais là le sujet était plus délicat… Je ne le savais pas encore mais j’avais besoin de mes parents plus que jamais. Que se passerait-il si jamais l’un des deux me rejetait ?
Revenir en haut Aller en bas



avatar

★ je suis Jacob Black



Féminin
Ҩ CREDITS : ....
Ҩ MESSAGES : 198


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE:
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Lun 3 Jan - 22:55

    J’avais toujours voulu protéger ma petite Milie, dès sa naissance j’avais toujours eu ce besoin de la prendre dans mes bras, lui dire à quel point elle était ma petite princesse. Bien sûr je n’avais pas tout le temps joué avec elle et ses barbies, je préférais laisser ce genre de chose à Nessie car j’avais déjà donné quand cette dernière était enfant et que je jouais avec elle à la dinette ou même au coiffeur et tout le reste. J’avais pas eu envie de revivre une secondes enfance de fille. Par contre je n’avais jamais dit non pour jouer avec son loup en peluche, j’avais toujours aimé le faire parler pour la faire rire ce qui avait toujours été le cas. Quand je repensais à ces moments là c’était toujours plaisant mais maintenant tout était différent. Ma petite princesse était devenu plus grande, elle ne jouait plus avec ses peluches, ne faisait même plus de câlin à ses parents pour nous prouver qu’elle nous aimait. C’était comme si on était délaissé et je comprenais entièrement la réaction de Nessie quand Milie était partie, une mère sans son enfant, c’est comme arraché une part d’elle-même, comme si elle n’était plus entière. Je ne lui en voulais donc pas quand elle m’avait limite fait du chantage l’autre jour et que je m’étais retrouvé blessé, à aller dans mon garage, je n’allais pas souvent la dedans, plus comme avant en tout cas. Mais quand j’étais mal c’était le seul endroit ou je me sentais plus ou moins bien, tenter de faire de la mécanique me changer les idées, du moins en partie, et je me sentais utile. J’avais été content de voir qu’après Nessie était venu me voir pour me consoler, je n’avais pas osé venir la voir tout en me rappelant de ses paroles et de son regard. Je me doutais bien que ca avait été sur le coup de la colère mais c’était la première fois que je la voyais dans un état de ce genre alors j’avais préféré attendre qu’elle soit plus ou moins calmé avant de faire quoique se soit, il faut croire qu’elle avait pris les devant. Même si on s’était expliqué j’avais toujours les mots dans ma tête qui refaisait surface à certain moment, je savais que Nessie ne ferait jamais ce genre de chose mais je ne pouvais pas m’empêcher d’imaginer ce que je serais si elle décidait du jour au lendemain, sur le coup de la colère de me quitter. Je ne le supporterais sans doute pas tout comme elle ne supportait pas l’absence de Milie. J’espérais vraiment que cette dernière resterait ici même si j’en doutais beaucoup, je me demandais quand même pourquoi elle était revenue ici. Etait-ce parce qu’on lui manquait ou rien que pour Jesse ? Pour l’instant j’optais plus pour Jesse vu comment je les avais trouvé la dernière, nu tous les deux, chose qui ne m’avait vraiment pas plus. Autant dire que quand on voit pas sa fille pendant deux et qu’on la revoit en train de se donner à un garçon c’est pas facile du tout, Quil avait beau me dire qu’ils étaient imprégné l’un de l’autre et qu’il fallait les laisser j’avais quand même du mal. Je ne voulais pas perdre ma petite princesse, je ne voulais pas qu’elle devienne une femme si vite, c’était trop tôt. Alors entendre la nouvelle du faite qu’elle est enceinte c’est vraiment dur. Je me demandais si Nessie le savait, pour sûr qu’elle devait savoir, elle était la mère de Milie et en tant que telle ma fille avait surement dut se confier. Pourquoi avait il fallut qu’elle s’imprègne si vite ? J’aurais tant voulu profité de ma petite fille encore. Je regardais ma fille quand je lui avais dit de me dire qu’elle n’était pas enceinte mais que c’était autre chose. D’un côté j’aurais tant voulu que se soit vrai mais je devais me rendre à l’évidence elle était bien enceinte, et de Jesse en plus, j’en connais un qui allait subir ma colère. Je leur avais fait confiance avant, mais là c’était plus du tout possible. Si je le voyais lui, ca allait barder.

    « Je… Je… » J’attendais qu’elle aille au bout de sa pensée, elle pouvait lire les miennes mais je ne savais meme pas ce que elle ressentait en ce moment et tout serait beaucoup plus simple entre nous si j’arrivais au moins à le savoir. « Papa s’il te plait… Ne rend pas la situation plus difficile. Je suis enceinte de Jesse. Et l’enfant risque d’être un loup. Tu devrais être content ! Un petit loup de plus… Il m’empêche de boire du sang. Il me rend chaque jour plus humaine que je n’ai été jusque là. Et avec cet enfant je ne suis pas prête de partir… » Enceinte de Jesse, je m’en serais douté vu ce que j’avais vu la dernière fois mais si vite ? Autant dire que maintenant je devrais en avoir l’habitude, Nessie avait aussi grandis vite dans le ventre de sa mère, j’avais assisté à tout ça, quant à Matthew et Milie ca avait été pareille. Au fur et à mesure je prenais enfin conscience du bien que ma petite princesse soit enceinte, ce bébé avait un effet bénéfique sur elle. Même si je n’étais pas prêt à devenir grand père, j’avais du mal à le penser, j’étais content si ca pouvait permettre à Milie de rester. Au moins on pourrait tenter de refaire comme avant, être une famille unis, avec bien sûr Jesse en plus. « Ma puce, je suis content ce que le bébé peut faire sur toi. Si c’est un petit loup c’est vraiment une bonne chose mais tu te rends compte dans quel pétrin tu te mets ? Tu es encore jeune, tu n’es pas encore suffisamment adulte pour avoir un enfant. Pourtant ta mère t’a parlé de la contraception, j’ai du mal à croire que tu ais oublié de te protéger, rassure moi… elle t’en a bien parlé ? » Je n’avais pas voulu m’en charger vu que c’était un sujet de conversation vraiment délicat pour un père et sa fille, avec Matthew je m’en étais mieux sorti. J’aurais bien voulu me montrer sévère mais j’avais peur que si je me fâchais avec elle, elle décide de s’en aller et je ne risquais plus de la revoir. Je tentais tant bien que mal de rester calme même si intérieurement j’avais envie d’aller voir Jesse pour le frapper et lui demander comment il avait osé dépuceler ma fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Mer 5 Jan - 20:20


    Sans y prendre garde… depuis que je suis toute petite il a rempli mon cœur d’amour… Cette façon de me protéger et de jouer avec moi. Je ne le savais pas encore mais il me l’avait transmis. Il ne se rendait peut-être pas compte mais il restait le premier homme de ma vie. Quoi que je fasse je serais son bébé… Et peu importe que Jesse prenne mon cœur. Il aura toujours sa place même si dis souvent le contraire. Comment un autre pourrait remplacer sa douceur et sa bienveillance ? Il était mon père… et il le sera toujours comme le gardien de mon cœur qui ne pense qu’à mon bonheur. Si seulement je le réalisais… Ce n’était pas évident tous les jours avec lui mais au fond et doucement je voyais qu’il m’avait manqué. Il s’étonnait que je sois enceinte si rapidement mais il oubliait que c’était dans nos gênes… Bella a eu à sa première fois maman… Maman à sa première fois sans protection moi et mon frère. Ça paraissait logique… On était des rapides à féconder il faut croire… Ah parce qu’à mon frère on a fait un topo de la contraception et pas à moi >.> ! J’étais en train d’écouter attentivement les pensées de mon père pour surveiller ses réactions. Connectée à lui de cette façon c’était plus facile de prévoir et de sortir les bons mots. Ce qui me rassurait c’est qu’il n’était pas totalement contre l’enfant le voyant comme bienveillant même si moi des fois j’aimerais bien évitée d’être limitée ! Ce qui me rassurait encore plus c’est que si je restais il était prêt à voir de nouveau une famille unie avec Jesse en plus… Il me tentait par ses pensées de tout simplement rester. Jesse en rajoutait souvent une couche ce qui ne m’aidait pas vraiment… Mais je n’oubliais pas pourquoi j’étais venue ici et même si j’ai un contre temps je ne zapperais pas mes projets comme ça. Il faudrait plus d’un enfant pour me faire rester ici définitivement…

    PAPA « Ma puce, je suis content ce que le bébé peut faire sur toi. Si c’est un petit loup c’est vraiment une bonne chose mais tu te rends compte dans quel pétrin tu te mets ? Tu es encore jeune, tu n’es pas encore suffisamment adulte pour avoir un enfant. Pourtant ta mère t’a parlé de la contraception, j’ai du mal à croire que tu ais oublié de te protéger, rassure moi… elle t’en a bien parlé ? »

    MILIE « Maman a du oublier de me parler de ce chapitre. » dis-je en grimaçant.

    Sinon franchement entre nous et bien il y a bien longtemps que je m’en serais servi. Oui je suis contente d’être enceinte mais si j’avais pu l’éviter je l’aurais fait. Il faut croire que maman pensait pas que j’irais si vite avec Jesse. Il faut avouer aussi qu’il y a deux ans j’avais promis de pas le faire avant le mariage à maman XD ! Je n’ai jamais su pourquoi mais bizarrement maintenant je comprenais mieux cette demande. De plus je n’ai pas vu ma mère pendant deux ans et après être revenue ici à vrai dire je ne lui en ai pas laissé le temps que c’était fait =D ! Je ne pus m’empêcher de sourire à la limite de rigoler quand papa s’imaginait frapper Jesse et lui demander comment il a osé xD ! C’est pile la réaction que j’avais eu après xD ! Comme quoi les chiens ne font pas des chats héhé !

    MILIE « N’en veut pas à Jesse. Il n’a rien fait de mal. Et puis on était deux dans l’affaire. J’aurais très bien pu, si je ne voulais pas, l’en empêcher. Il est peut-être fort mais un bon coup bien placer comme tu me l’as appris quand j’étais toute petite et il aurait vite remballé le tablier =D ! »

    Je finis par rigoler en me redressant pour m’asseoir enfin et me retourner vers mon père. Ça me faisait bizarre de rediscuter comme ça avec lui. Il faut croire que même si on s’est disputé parfois le courant ne peut que bien passer au fond avec lui.

    MILIE « Papa… Peux-tu me promettre une chose… ? Que s’il m’arrive quelque chose après la naissance du bébé, tu le protèges comme tu m’as protégé sans l’étouffer… Que tu lui apprennes ce que veut dire aimer… Je sais que Jesse est capable de s’en occuper mais il aura besoin de tout l’amour dont il pourra avoir… »

    Malgré moi une larme coula sur mon visage que je m’empressais d’essuyer alors qu’une autre coula de l’autre côté. Notons que les femmes enceintes sont particulièrement émotives mais je n’aurais pas pensé avoir les larmes si facile que ça… Mais je voulais qu’il me le promette. Il ne le savait pas encore mais je ne resterais pas… J’accoucherais ici et je laisserais l’enfant à la meute pour retourner à Volterra. Je ne voulais pas éveiller les soupçons des Volturis sur la naissance de mon enfant. Je tenais à le protéger. Etre là-bas pourra lui garantir une paix de la part de ce clan et être avec les siens ne peut que être mieux. Pour moi c’était la seule solution que je voyais pour pouvoir au mieux protéger mon enfant. Au fond je n’étais pas si différente de mon père… trop protectrice au point de me sacrifier.
Revenir en haut Aller en bas



avatar

★ je suis Jacob Black



Féminin
Ҩ CREDITS : ....
Ҩ MESSAGES : 198


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE:
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Dim 9 Jan - 17:36

    Quand Nessie m’avait annoncé qu’elle était enceinte j’avais soudain eu peur sur le coup, jamais je n’avais eu d’expérience avec un bébé, sauf bien sûr Nessie mais elle s’était bien différent, là c’était mes propres enfants. Il y avait de quoi se demander si j’allais réussi à bien mon rôle de père, ce que j’avais tenté de faire au maximum durant ces dernières années. J’espérais avoir bien réussi malgré que Milie soit parti pour Volterra pour s’allié avec ces sangsues italienne. La preuve elle était quand même revenu à Fort Smith c’est qu’elle avait toujours son bon fond, j’espérais à tout prix qu’elle reste, que le bébé qui était dans son ventre l’incite à ne pas l’abandonner et de rester ici, avec nous. Je ne voulais pas que ma fille reparte et suive encore ces saletés de Volturi, Ness ne le supporterait pas et moi non plus. Ca avait déjà été dur avant donc là j’osais même pas imaginer ce qui se passerait. Aussi j’avais beau ne pas appréciait Jesse mais je devais reconnaitre que pour le moment, grâce à lui, Milie ne partirait pas d’ici et n’irait pas flirter avec un Volturi. Autant dire que d’un côté je préférais largement Jesse à un buveur de sang, mais bon j’allais pas le dire, je ne voulais pas que ca se sache. Ainsi donc Nessie ne lui avait rien dit sur la contraception, j’aurais pensé que oui, à moins qu’elle avait peut être prévu de le faire mais vu que Milie était parti elle n’avait pas pu lui en parler comme il le fallait. Résultat Matthew avait eu le droit à plusieurs minute assez gênante pour nous deux, c’était jamais facile de parler de ce genre de chose à son enfant. Je comprenais maintenant à quel point mon père n’avait pas été à l’aise quand il avait du m’expliquer en détail comment on faisait les bébés, à l’époque je lui avais posé la question et il avait vraiment fait une tête assez comique. Il n’aurait jamais pensé que je lui demanderais ça, il n’avait jamais été préparé. Le pauvre. « C’est ce que je constate, maintenant il faudrait que tu en discutes avec elle. Entre fille ça sera plus facile qu’avec moi. » Je me rappelais de ma première fois avec Nessie, malgré que je savais déjà sur les protections à prendre on ne s’était pas protégé, autant dire que quand on est dans le feu de l’action c’était vraiment difficile et puis bon je suis assez impulsif dans mes sentiments, même si je me suis calmé pendant toute ces années. En tout cas ma première fois avec Ness avait vraiment été superbe, je ne connaissais pas encore toutes les parcelles de son corps à ce moment là mais ca ne nous avait pas empêché de rendre tout ça aussi sublime. Ca n’avait pas plus du tout à Edward quand il avait vu sa fille enceinte, déjà qu’il avait toujours du mal à mon imprégnation là il avait vu rouge sur le coup. Je comprenais désormais ce qu’il pouvait ressentir, ce n’était pas facile pour un père de voir que sa fille avait grandis et s’était trouvé sa moitié et qu’elle était enceinte. Je le comprenais mieux que jamais, il y a quelques années je n’aurais jamais imaginé que lui et moi on devrait cohabiter comme ça. Si on me l’avait dit j’aurais complètement ri au nez de la personne mais maintenant tout me paraissait plus logique. Je regardais Milie quand elle reprit la parole.

    « N’en veut pas à Jesse. Il n’a rien fait de mal. Et puis on était deux dans l’affaire. J’aurais très bien pu, si je ne voulais pas, l’en empêcher. Il est peut-être fort mais un bon coup bien placer comme tu me l’as appris quand j’étais toute petite et il aurait vite remballé le tablier =D ! » Ne pas en vouloir à Jesse ? Facile à dire qu’à faire, il avait dépuceler ma fille, il était en train de me la prendre et je n’aurais plus ma petite princesse. Sa dernière phrase me fit rire, la première chose que je lui avais appris pour se défendre c’était le coup bien placé dans le point faible des mecs, que se soit des loups, des vampires ou des humains ca ne changeaient pas du tout. « Tu aurais du l’utiliser ce coup bien placé, ca aurait marrant de voir comment tu te débrouilles. » Bon je sais c’était méchant mais je ne pouvais décidément pas le supporter, je faisais des efforts pour que ne gâche pas l’ambiance de la meute mais quand j’étais humain j’avais le droit d’avoir ma rancœur contre lui. En tout cas j’étais heureux, ca faisait longtemps que je n’avais pas eu une conversation comme ça avec ma fille. Une conversation sans m’énerver, sans lui donner des ordres pour éviter qu’elle fasse de connerie. Ca m’avait beaucoup manqué tout ça.

    « Papa… Peux-tu me promettre une chose… ? Que s’il m’arrive quelque chose après la naissance du bébé, tu le protèges comme tu m’as protégé sans l’étouffer… Que tu lui apprennes ce que veut dire aimer… Je sais que Jesse est capable de s’en occuper mais il aura besoin de tout l’amour dont il pourra avoir… » Je ne riais plus quand elle me sortit ça. Mais pourquoi il lui arriverait quelque chose ? Il était hors de question qu’il arrive quelque chose à ma fille. En la voyant pleurer je m’approchais un peu plus d’elle et la pris dans mes bras, lui caressant ses cheveux. Un geste tout à fait banal pour un père qui tenait de consoler sa fille mais pour moi ca faisait longtemps que je n’avais pas fait une chose pareille. « Je ne vais rien te promettre ma puce, il ne t’arrivera rien et tu élèveras le bébé ici, bien sûr avec ta mère on vous aidera toi et Jesse, il y aura aussi Quil qui sera de la parti. Je sens qu’il va être un grand père assez gaga. » Ca allait être dur pour moi de côtoyer Jesse toute l’éternité vu ma rancœur contre lui mais je ne voulais pas d’un côté que ca affecte Milie, elle n’avait pas besoin, étant enceinte, que je lui dise que Jesse ne serait pas le bienvenu dans la famille. Je connaissais les femmes enceinte, autant dire que Nessie avait été assez susceptible quand elle l’était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Dim 9 Jan - 23:13


    Hier j’étais encore si jeune… Il était si tôt pour moi de partir… Et pourtant je suis partie. J’étais si jeune… J’avais grandi si vite… J’avais muri d’une façon étonnante. Et pourtant malgré tout, je restais à quelque part innocente. J’avais pu beaucoup inquiéter mes parents. Mais j’ai tellement vu vivre mon destin si vite. J’ai été si impulsive… Et pourtant me revoilà. J’ignorais pourquoi j’étais revenue. J’avais voulu imposer la loi des Volturis un peu mieux aussi au Canada. Mais je savais au fond de moi que ce n’était pas la seule raison… Mes parents me manquaient-ils ? Regretterais-je d’être partie si vite… Une chose aujourd’hui m’empêchait de repartir tout de suite. Peut-être avais-je besoin de m’assurer qu’ils s’en sortaient sans moi, qu’il ne souffrait pas trop… Je ne savais pas trop. La curiosité de comment ça avançait ici peut-être. Voir maman et Lirose sans parler de Jesse me fit tout drôle et me radoucit. Mes yeux s’éclaircissaient même depuis que je suis enceinte quittant ce rouge vif pour ma véritable couleur que je possède depuis le régime alimentaire qu’on avait Mathew et moi… Papa a toujours insisté pour que je ne goutte pas trop au sang… Peut-être es-ce pour ça qu’aujourd’hui j’en avais pris trop vite goût privée d’une chose qui faisait parti de moi. Mais je savais aujourd’hui qu’il avait fait ça pour me préserver. A quel prix ? J’ai fini par prendre mon envol bien plus vite que mon frère et partir au-delà des frontières et des océans…

    Et aujourd’hui je pensais malgré tout y retourner après l’accouchement. Je voulais laisser mon enfant ici parmi les siens. Je tenais à ce que mon père promette de le protéger comme son propre enfant. J’avais si peur pour mon enfant mais il était bien d’un monde qui ne m’appartenait plus. Je ne me souhaitais pas de malheur mais je savais que quoi qu’il arrive cet enfant me sera séparé par mes choix. On ne pouvait combiner vampire et loup. Restons logique… Je ne pus retenir pourtant une larme en pensant à ce futur avenir. Je savais jour après jour que quitter cet enfant sera le plus dur que j’aurais à faire. C’est une partie de moi que je quittais après l’avoir porté pendant trois à quatre mois… Papa s’approcha alors de moi pour me prendre dans ses bras. Je me laissais faire sans rechigner. Il caressa mes cheveux alors que je tentais de ne plus penser à ça.

    PAPA « Je ne vais rien te promettre ma puce, il ne t’arrivera rien et tu élèveras le bébé ici, bien sûr avec ta mère on vous aidera toi et Jesse, il y aura aussi Quil qui sera de la parti. Je sens qu’il va être un grand père assez gaga. »

    Mais il ne comprenait pas… Ou il ne voulait comprendre… Il devrait pourtant s’en douter me connaissant. A moins que pour lui ça ne semble qu’impossible d’abandonner son enfant. Pourtant c’est ce que je ferais… Pour son bonheur… pour sa santé… pour le préserver… Je savais que mon père voulait bien faire en intégrant Jesse et j’étais touchée qu’il fasse cet effort. Je savais que pour lui c’était difficile à concevoir que la promesse qu’on avait fait Jesse et moi devant lui avait été bafouée. Je me souvenais très bien de l’interdiction tous les deux de faire des choses appartenant aux personnes plus grandes. On avait fait la promesse pas avant le mariage. Je savais dans ses pensées qu’il n’a jamais été pour un mariage entre nous et que du coup il savait que jamais on ne le ferait. Il voulait préserver son bébé… Dur alors d’imaginer qu’une fois qu’il n’avait plus d’emprise sur moi je n’oublie pas de déroger à cette promesse. Et en plus douée comme j’étais je faisais ça jusqu’au bout dans les règles de l’art en concevant en même temps un bébé. Si ça c’est pas faire les choses jusqu’au bout xD ! En tout cas je savais qu’il faisait tout ça pour mon bonheur… Et au fond de moi-même si parfois ça ne me convenait pas je le remerciais d’être trop attentionné. Après tout c’était une preuve d’amour, ce qui faisait battre mon petit cœur. Je me détachais de lui pour le regarder…

    MILIE « Je sais qu’on n’a pas tenu cette promesse qu’on t’avait faite… Je sais que je suis partie sans même prévenir. Je sais que ce bébé est soudain… Et je suis désolée papa mais si c’était à refaire je le referais… Parce que c’est moi. Et je sais que mon prochain départ risque d’être un autre coup dur mais je ne pars pas de votre faute… Tu me connais… Tu sais que je n’ai jamais su tenir en place. Je ne suis pas comme Mathew me contentant d’une vie heureuse avec une petite famille. J’ai besoin de voyager… d’avoir des convictions et de me battre pour. J’ai besoin de servir à une cause encore plus grande… Je repartirais… Et je sais que maman n’arrivera pas à comprendre mais je m’en irais. Ce n’est pas de votre faute mais de la mienne. Mais ne parlons pas de sujet douloureux… Je refuse de faire encore souffrir ceux que j’ai… je refuse de vous faire souffrir encore une fois… »

    Je finis par reculer et marcher un peu pour me dégourdir les jambes. Rien de tel que de marcher un peu et de s’évader pour l’esprit. Mon père me suivait. De toute façon mon but n’était pas de partir mais simplement de marcher un peu.

    MILIE « Raconte-moi notre naissance… Comment c’était ? Maman a eu mal ? »

    Je m’inquiétais tout de même un peu. Je savais que je ferais mieux d’en parler avec maman pourtant j’avais besoin aussi du regard de mon père. J’avais besoin de savoir comment lui l’avait vécu. On en a jamais vraiment parlé. Comment ça c’est passé quand maman était enceinte de nous ? Comment ils ont fait ? Y a-t-il eu des complications comme celles dont je dois faire face ? Je voulais savoir…
Revenir en haut Aller en bas



avatar

★ je suis Jacob Black



Féminin
Ҩ CREDITS : ....
Ҩ MESSAGES : 198


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE:
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Mer 12 Jan - 2:11

    Je me demandais parfois pourquoi tout devenait compliqué, quand on était heureux il y avait toujours quelque chose qui faisait que la vie devenait plus difficile à vivre pendant un temps avant de s’arranger ou alors pas du tout. Depuis tout petit ça avait été comme ça avec moi, à croire que la vie jouait au yoyo et se délectait du spectacle de voir les autres personnes se dépatouiller de leur problème et de leur peine. J’avais toujours espoir que Milie reste avec nous, je n’osais pas imaginer un seul instant qu’elle reparte, j’étais persuadé que le bébé qu’elle avait dans son ventre la retiendrait ici et qu’elle ne nous quitterait plus jamais même si pour ça je serais obligé de côtoyer Jesse tous les jours avec ses pensées amoureuse sur ma fille ce qui ne serait pas facile. Mais j’étais prêt à faire des efforts pour ne pas qu’elle parte, j’en faisais déjà quand on était dans notre rôle de loup. Je faisais comme s’il ne s’était jamais imprégné de Milie mais c’était quand même quelque chose d’assez dur à ne pas y penser, j’appréciai quand même les efforts qu’avaient Jesse de ne pas penser lui aussi à tout ça. J’avais beau ne pas vraiment l’aimer au moins je devais reconnaitre qu’il était intelligent. Je regardais ma fille dans les yeux, ses yeux était tel que je les avais toujours connu, je préférais les voir comme ça que rouge vif. Elle était beaucoup plus jolie quand elle ressemblait à une fille normale, elle avait l’air si fragile en plus que je n’avais pas pu m’empêcher de la prendre dans mes bras comme avant. Une marque d’affection qui m’avait tant manqué, je ne faisais pas ça souvent avec son frère vu qu’il n’avait pas besoin que je lui fasse de câlin. Nessie en avait vraiment eu besoin quand Milie était partie par contre. C’est pas possible comme j’étais devenu papa poule avec le temps, j’étais déjà assez borné quand j’aimais quelqu’un en voulant le protéger mais depuis que je m’étais imprégné de Ness et qu’on avait eu Matthew et Milie c’était encore pire. C’est bête que mon père ne soit plus là, je lui aurais demandé des conseils concernant les enfants, il en connaissant un rayon puisqu’il m’avait élevé mes sœurs et moi ce qui n’avait pas été de la tarte on peut dire. Je me demandais comment avait fait Edward pour rester si calme lui. On avait plus de point commun maintenant qu’il y a quelques années, quand je venais tout juste de m’imprégner de sa fille. « Je sais qu’on n’a pas tenu cette promesse qu’on t’avait faite… Je sais que je suis partie sans même prévenir. Je sais que ce bébé est soudain… Et je suis désolée papa mais si c’était à refaire je le referais… Parce que c’est moi. Et je sais que mon prochain départ risque d’être un autre coup dur mais je ne pars pas de votre faute… Tu me connais… Tu sais que je n’ai jamais su tenir en place. Je ne suis pas comme Mathew me contentant d’une vie heureuse avec une petite famille. J’ai besoin de voyager… d’avoir des convictions et de me battre pour. J’ai besoin de servir à une cause encore plus grande… Je repartirais… Et je sais que maman n’arrivera pas à comprendre mais je m’en irais. Ce n’est pas de votre faute mais de la mienne. Mais ne parlons pas de sujet douloureux… Je refuse de faire encore souffrir ceux que j’ai… je refuse de vous faire souffrir encore une fois… » En effet il n’avait pas tenu cette promesse, mais je me doutais bien que Jesse en était le déclencheur. J’avais été un ado, je savais comment on fonctionnait. La première fois que j’avais dormie avec Nessie je n’avais pas pu me contenir et voilà on en était maintenant, deux jumeaux et ma princesse qui est à son tour enceinte. Jamais je n’aurais imaginé qu’elle se serait laissé avoir. J’écoutais attentivement ce qu’elle me disait, tout était trop tôt de toute façon, le bébé, l’imprégnation avec Jesse. J’aurais voulu que ca n’arrive jamais. Je regardai ma fille dans les yeux au mot « je repartirais » Nessie allait vraiment avoir du mal je le sentais, pendant deux ans elle ne s’était pas remis du départ de notre fille et ca allait profondément la toucher. Si je m’écoutais je me serais laisser aller mais je ne voulais pas que Milie me voit en train de chialer. « Milie, je sais comment tu fonctionnes, je te connais par cœur et je sais que tu sauras prendre les bonnes décisions pour certaine chose. On pourra pas te retenir indéfiniment dans la maison familiale, je m’en doute mais ne repars pas pour t’allier avec ces Volturis. Ils ne sont pas comme les Dénali ou les Cullen, ils sont dangereux, réfléchis bien. »

    Quand elle se mit à reculer pour marcher un peu je me mis à la suivre, restant près d’elle pour continuer notre conversation. Une conversion père/fille qui avait souvent été mis de côté. Je mis mes mains dans mes poches regardant devant moi. « Raconte-moi notre naissance… Comment c’était ? Maman a eu mal ? » Je tournais ma tête face à Mili, surpris de sa question. C’était un sujet assez délicat, parlé de la naissance de son enfant à sa fille… surtout quand on a pas vraiment participé à l'événement. « He bien… c’était un accouchement tout à fait normale, enfin, je pense... je me suis évanoui au moment même ou Carlisle à fait coucher ta mère et lui a dit de pousser tandis qu'elle était en train de crier comme une martyre, j'ai pas supporter... » J'avais tellement été stressé que je n'ai pas vraiment su ce qui m'était arrivé sur le coup. C'est en ouvrant les yeux que j'avais vu Esmé penchait sur moi, l'air complètement inquiète par rapport à mon état, c'est là que j'avais compris que j'étais tombé dans les pommes --'. J'avais tout raté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Jeu 13 Jan - 17:17


    Comment expliquer ce que je ressentais… J’avais peur oui d’être mère et je voulais savoir comment maman a vécu notre naissance mais je savais au fond de moi que même si c’était tôt, je serais la plus heureuse au moment de prendre enfin mon enfant dans mes bras. J’ai toujours fait les choses si vite. Je ne sais pas me poser et prendre le temps… C’était un gros défaut que Jesse subissait… Le pauvre n’avait vraiment pas le choix dans tout ça. Jamais il n’avait le droit de dire son mot dans mes choix. Encore aujourd’hui même avec le bébé c’était moi qui décidais. Quoi que il m’influençait bien plus que dans le passé puisque sinon je ne serais plus là depuis bien longtemps et il serait mort. Bon ok autant le dire carrément : j’avais du mal à envisager sans Jesse. La séparation à mon accouchement allait être rude mais après tout c’était comme ça et pas autrement. On n’avait pas le choix. J’étais véritablement têtue sur ce point. Or je me trompais au fond de moi. Je savais tout au fond de mon cœur qu’une fois le bébé dans les bras je refuserais de m’en séparer. De plus je connaissais assez bien Jesse pour refuser de s’écarter de nous deux. Et on finira ensemble… C’était écrit depuis le début et j’ai beau me battre, ça se ferait… Jake marchait alors à mes côtés alors que je lui avais demandé comment la grossesse de maman s’était passée. Il tourna la tête vers moi. Je sentais de la surprise dans son regard. Sujet assez délicat ? Je le lisais dans ses pensées. Pourquoi ? Après tout jamais je n’avais posé la question et d’un seul coup ça devenait intéressant de savoir … Il a pas participer à l’événement ? O.o Comment ça ?

    JAKE « He bien… c’était un accouchement tout à fait normale, enfin, je pense... je me suis évanoui au moment même ou Carlisle à fait coucher ta mère et lui a dit de pousser tandis qu'elle était en train de crier comme une martyre, j'ai pas supporter... »

    XDDDDDD !!! Evanoui ?! Papa ?! XD J’allais pas m’en remettre. Moi rigoler xD ? Noooooon à peine !!! XD Petit regard de reproche de papa et je tentais de me contenir mais pas moyen je repartais de plus belle. Il finit par rigoler avec moi-même si je sentais que sa fierté en prenait un coup. J’avais le droit aux images de ma naissance par ses pensées. Je finis alors par dire en tentant de me calmer :

    MILIE « J’espère que Jesse n’aura pas la même réaction… Sinon il sera privé de… »

    J’allais dire de sexe devant mon père XD Hum… Milie ta gueule xD ! Je tentais alors de me rattraper en rajoutant :

    MILIE « Enfin bref s’il me laisse seule à l’accouchement il passera un sale quart d’heure après =D ! »

    J’avais si peur que s’il me laissait seule, je ne le supporterais pas. Enfin je pensais que Jesse arriverait à affronter ça. Quoi que si papa a pas supporter je ne savais pas si Jesse pouvait. Après tout papa est un dur à cuir à la base. Je finis par soupirer et m’arrêter pour me tourner vers lui.

    MILIE « Je dois y aller… On m’attend et je ne peux les faire attendre. Ne t’inquiète pas je ne quitte pas Fort Smith avant l’accouchement… »

    Je tentais de le rassurer pour qu’il ait la sensation d’avoir le temps et que ce ne soit pas trop douloureux. Je m’approchais alors de lui pour le prendre dans mes bras et lui dire au revoir… Me lâcherait-il pour me voir partir même pas très loin ?
Revenir en haut Aller en bas



avatar

★ je suis Jacob Black



Féminin
Ҩ CREDITS : ....
Ҩ MESSAGES : 198


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE:
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Dim 16 Jan - 2:29

    On pensait tous qu’il allait se passer dans la vie tel ou tel chose, on voulait tellement prévoir tout ce qu’on voulait mais il était impossible que tout se déroule selon le plan prévu. J’en avais suffisamment fait les frais à l’époque quand je croyais qu’avec Bella il y avait encore un « nous » qui pouvait marcher, j’y avais tellement cru mais en faite ca n’avait pas été ça. Nessie était née et tout avait changé, jamais je n’aurais prévu de m’imprégner de la fille de ma meilleure amie, celle qui, juste avant la naissance de Ness j’avais aimé plus que tout au monde. Bien sûr je continuais toujours d’aimer Bella mais d’une façon plus fraternelle qu’autre chose. Elle avait beau être ma belle mère, elle continuait d’être ma meilleure amie et en plus de ça une sorte de sœur pour moi. Je n’avais plus les miennes qui étaient surement bien trop vieille ou bien trop dans un cercueil donc avoir Bella près de moi compenser certaines fois ce genre de carence. Depuis deux ans je n’avais pu vu Bella aussi souvent que j’aurais voulu, Nessie avait été ma priorité. J’avais tout tenté pour qu’elle soit enfin beaucoup mieux et qu’elle sourit mais le départ de notre fille l’avait profondément attristé, ce qui m’avait beaucoup énervé, je n’aimais pas la voir triste. C’était bien la dernière chose que je voulais et si j’avais pu donner une chose en échange de son bonheur je l’aurais fait, quitte à me sacrifier. Au moins je me doutais que le retour de ma fille l’avait aidé à se sentir mieux, je l’avais senti et ce qui était bien pour elle. J’espérais tellement que notre famille serait comme avant, tout était passé tellement vite depuis la naissance de Matthew et Milie que j’avais l’impression de ne pas avoir profité du moment comme j’aurais du. Quand j’avais enfin dit à Milie que je m’étais évanoui lors de l’évènement elle m’avait regardé avec une tête choquée et elle se mit à rire. Je me mis à sourire de la voir aussi joyeuse puis je l’accompagnais, riant de bon cœur avec ma fille. Ca faisait longtemps qu’on avait pas partagé de moment comme ça. « J’espère que Jesse n’aura pas la même réaction… Sinon il sera privé de… » Je me doutais qu’elle allait dire un mot assez interdit venant de sa bouche pour mes oreilles et je lui en étais reconnaissante de pas continuer. Je n’aimais déjà pas sa relation avec Jesse alors si elle m’avait sorti un truc qui m’aurait pas plus ca n’aurait pas du tout était super. « Enfin bref s’il me laisse seule à l’accouchement il passera un sale quart d’heure après =D ! » « Les nouveaux père sont très émotif, tu comprendras quand tu arriveras enfin en salle d’accouchement et que Jesse paniquera pour un rien. » Je me demandais quand même si ce gamin serait pareil que moi, le seul moyen de voir vraiment c’était d’attendre la naissance de leur rejeton.

    Je gardai mes mains dans les poches tout en continuant de marcher, ce qui ne dura pas plus de quelques minutes étant donné que Milie s’était arrêtée et me regarder à présent dans les yeux. Je m’arrêtais, le fixant dans les siens. « Je dois y aller… On m’attend et je ne peux les faire attendre. Ne t’inquiète pas je ne quitte pas Fort Smith avant l’accouchement… »C’était beaucoup trop tôt, j’avais pas eu le temps d’aborder toutes les choses dont j’avais avec elle. J’avais envie qu’on retrouve notre complicité d’avant, celle d’un père et sa fille. Certes on l’avait surement retrouvé un peu tout à l’heure mais je voulais tellement plus que ça, j’avais toujours été comme ça. Même quand Bella ne voulait pas de moi j’avais toujours voulu avoir plus, à croire que je désirais toujours ce qui pouvait me paraitre inaccessible. « J’espère que tu ne le quitteras pas après non plus… réfléchis bien Milie. » Elle pouvait facilement avoir une vie de famille si elle restait, je ne voulais pas qu’elle décide de partir après l’accouchement, en tout cas j’étais quand même rassuré qu’elle ne s’en aille pas maintenant pour toujours. J’aurais encore le temps d’aller la voir et de parler avec elle. Elle s’approcha de moi et me prit dans ses bras pour me dire au revoir. Je la serrai dans mes bras, humant au passage son parfum, si elle devait partir un jour je voulais me souvenir de son odeur tant que je le pouvais. Je n’avais pas très envie de la lâcher, c’était dur pour moi de me dire qu’elle devait voler de ses propres ailes, ma petite princesse à moi. « Tu es sûr que tu ne veux pas les faire attendre un peu ? » Je sais, je n’étais qu’un égoïste mais j’avais envie de profiter de ma fille pendant tout le temps qui était nécessaire. Je finis par la regarder dans les yeux, défaisant difficilement mon étreinte. Même si je savais qu’elle restait en ville je ne pouvais m’empêcher d’avoir peur, de ne plus jamais la revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Lun 17 Jan - 12:54


    Je devais y aller sinon on allait m’attendre. Non seulement je devais voir Mike mais en plus j’avais promis à Jesse d’être avec lui pour cette nuit. Il n’aimait pas que je dorme loin de lui. Certaines nuits pourtant il n’avait pas le choix. Il devait faire avec. Je devais me partager entre lui et mon clan. Ce n’était pas évident. Mais Jesse était plutôt intelligent pour savoir comment me retenir. Et puis bon je n’aimais pas non plus le quitter comme ça. Après tout là où je me sentais le mieux c’était dans ses bras. Je pensais alors que le bébé aidait à ce confort… Je n’étais pas idiote, il aimait vraiment son père, pas de doutes là-dessus. Il sentait aussi la présence de Jake comme bénéfique même si personne ne pourrait égaler à ses yeux son père. Il était un peu le centre de ses appréciations et je le sentais à chaque fois que je me retrouvais dans ses bras ou qu’il m’embrassait. J’avais la sensation de recevoir des ondes positives. Et plus le bébé grandissait et plus je sentais ses émotions. Mon don était utile. Etre télépathe et un peu empathe aidait fortement. Et le bébé s’en servait aussi pas mal. Dès que je me retrouvais dans mes bras de Mike je me sentais physiquement mal. Ce petite crapule n’aimait vraiment pas Mike et je le sentais. Pourtant le bébé devra s’y faire. Mike était comme mon frère pour moi. Et Matthew ? Je ne l’avais pas encore vu et valait peut-être mieux pas. Si ça passait avec Jesse et mon père ou encore ma mère j’avais peur qu’avec Matthew ça soit différent. Au fond de moi et sans m’en rendre compte je vouais une certaine haine pour mon frère qui avait grandi ces deux années passées grâce à Mike. C’est un peu comme un bourrage de crâne. Une simple jalousie avait fini par virer en une agressivité sans pareil. J’ai toujours envié la liberté de Matthew à faire ce qu’il veut. Jamais papa a été sur son dos à l’embêter. Il faisait ce qu’il veut avec qui il veut alors que moi je n’avais pas le droit de voir Jesse au départ. Bon papa a fini par céder grâce au père de Jesse mais je savais que mon père n’aimait pas Jesse et j’en souffrais. Je voyais mon père ne jamais accepter mes choix alors que Matthew lui on s’en préoccupait pas. Il était libre. Et je le haïssais pour ça. J’ai toujours promis en revenant qu’il allait le payer. Autant vous dire qu’il ne valait mieux pas qu’on se croise… Il était peut-être celui que je haïssais le plus dans ma famille. Oh que oui j’avais aussi haïs dans le passé Jesse. J’avais voulu le tuer comme je veux en finir avec mon frère. Seulement Jesse avait une passion trop débordante pour moi et a fini par me la refiler. Comme il est si facile de passer de la haine à l’amour en fait… Tout comme je détestais les Volturi pour finir par m’allier avec eux. Ils étaient pour moi ma seule véritable famille. Ce que j’allais penser était peut-être dur mais mon père n’était plus mon père. Il m’avait donné la vie et je retrouvais cette complicité aujourd’hui du passé mais je ne m’attachais pas. Je ne voulais pas. Je savais qu’un jour je devrais retourner à Volterra. Je ne voulais pas en souffrir. Alors mon seul père était Aro point. Si mon père savait cette pensée, pour sur qu’il en souffrirait et qu’il vouerait une haine encore plus puissante pour mon clan. C’est pour ça que je préférais lui laisser cette image de complicité. Je n’étais plus cette enfant innocente. Oui j’étais fragile et parfois inconsciente mais j’étais devenue manipulatrice aussi avec le temps. Heureusement qu’il ne pouvait lire en moi. Il ne comprendrait pas. je préférais alors le laisser dans l’illusion que peut-être je resterais. Ça évitait les complications. De toute façon je ne partirais pas avant l’accouchement.

    JAKE « J’espère que tu ne le quitteras pas après non plus… réfléchis bien Milie. »

    C’était déjà fait. J’allais me répéter mais voici comment ça se déroulera : J’accoucherais ici avec Jesse. Et dès que Jesse s’endormirait avec le bébé dans sa chambre je partirais lui laissant un mot pour lui expliquer pourquoi je faisais ça. Je laisserais alors le bébé à ses soins et je retournerais à Volterra sans préambule. Je connaissais Jesse pour ne pas lâcher l’affaire malgré tout. Mais il ne risquerait pas la vie de notre enfant pour nous retrouver. Je devais alors tenter d’intégrer le conseil pour imposer une alliance entre les vampires et les modificateurs. Je ne savais pas trop encore comment j’allais m’y prendre mais pour mon enfant et pour Jesse je le ferais. Je voulais qu’ils vivent dans un monde en paix. J’étais loin de cette fille qui voulait faire un massacre à fort smith en venant. Serais-je en train de murir ? Pas assez surement pour décider de tout simplement penser au bébé et à Jesse et rester ici pour fonder une famille. Je m’approchais alors de mon père pour le prendre dans mes bras et le serrer fort. Je n’aurais peut-être pas l’occasion de le revoir d’ici là. Après tout l’accouchement arrivera vite. Je ne réalisais pas encore que même si pour moi Aro était mon seul père, au fond de mon cœur Jake l’était véritablement…

    JAKE « Tu es sûr que tu ne veux pas les faire attendre un peu ? »

    Je sentais la difficulté de mon père de s’écarter de moi-même s’il le fit. C’était à contre cœur. Je le sentais bien plus que je ne voulais l’admettre. Je finis par baisser les yeux réfléchissant. Si je reste je retarde Mike et donc je retarde Jesse. La première solution arrangeait le bébé mais la deuxième l’énervait. Héhé ben vi petit chou on peut pas tout avoir. Je réussis alors à trouver un compromis à la situation.

    MILIE « je dois retourner en ville… Si tu veux tu peux m’accompagner mais à condition que tu me promettes de ne faire du mal à mon clan. Ça pourrait déclencher une guerre précipitée et n’espère pas que je serais de votre côté… Je n’hésiterais pas à défendre les miens même si je dois faire du mal à la meute… »

    Je préférais le prévenir. Attaquer un des miens pourrait risquer une riposte et Mike voudra surement précipiter les choses. Nos plans étaient clairs : soumettre la meute. Pourtant je tentais de modérer et de ralentir les projets le temps que le bébé naisse et que je trouve une autre solution. Une part de moi ne voulait voir mon ancien clan esclave des chaines des Volturis. Une part de moi bien trop humaine que j’avais pendant deux ans refoulé et qui était revenu grâce à Jesse. Seulement je savais que si je devais faire un choix, la partie vampire l’emporterait…
Revenir en haut Aller en bas



avatar

★ je suis Jacob Black



Féminin
Ҩ CREDITS : ....
Ҩ MESSAGES : 198


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE:
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Mar 18 Jan - 1:42

    Je ne voulais pas que ma fille s’éloigne encore de moi, bon, je me doutais qu’elle allait encore rester vu qu’elle était enceinte et qu’elle n’avait pas trop le choix mais j’aimerais tellement qu’elle ne reparte pas là bas. Que le bébé lui fasse comprendre qu’il avait besoin d’elle et qu’elle décide de rester ou tout pourrait être plus tranquille. Je me fichais bien des raisons qui avaient poussé Milie à revenir mais quel qu’elles soient j’étais content qu’elle soit là, j’étais peut être moins content qu’elle ait couché avec Jesse et qu’elle était enceinte mais c’était quand même quelque chose qui pouvait la faire rester. Je croisais les doigts intérieurement pour qu’elle reste, je ne voulais pas la voir repartir encore une fois. Ce que j’espérais c’est que Nessie arrive à surmonter ça si ca devait encore arriver, je ne voulais pas du tout revoir ma moitié triste, impossible à consoler malgré mes efforts. On avait quand même réussi à être heureux tous les jours dans le garage, à rire et à s’embrasser comme jamais depuis deux ans. Elle m’avait reformulé son je t’aime avec tant de classe que je ne pouvais que l’aimer encore plus qu’avant, j’étais totalement fou de Nessie et si jamais elle devait encore être triste je ne pourrais pas le supporter. Je tenterais au mieux de la réconforter même si je doute parfois d’y arriver, on verra bien comment tout allait se dérouler mais j’espérais vraiment qu’elle reste. Malgré qu’elle se soit alliée avec ces saletés sangsue Italienne elle restait ma fille, ma petite princesse que j’aimais, celle à qui j’avais donné le bain quand elle était petite, celle avec qui je m’amusais à jouer avec sa peluche, celle à qui je donnais à manger et border le soir avant de dormir. Ce passé était révolu, ma petite princesse avait bien grandi et malgré qu’elle soit maintenant une jeune femme qui voulait prendre ses décisions toute seule je ne pouvais m’empêcher de revoir la petite fille qu’elle était autrefois. Il y avait tant de souvenir auquel j’étais rattaché alors la voir après deux ans sans nouvelle c’était comme la preuve qu’elle tenait quand même à nous plus que ce qu’elle ne se le doutait, j’en étais sur. On ne reni pas sa famille, on ne l’oublie jamais. J’avais tenté d’oublier ma mère et mon père qui n’étaient plus vivant mais c’était l’une des choses la plus difficile, ma mère je ne m’en souvenais pas vraiment mais avec mon père j’avais vécu beaucoup de moment fort alors le faite qu’il ne soit plus était encore plus difficile. Milie devait comprendre qu’elle devait profiter de nous tant qu’il était encore possible, Ness et moi on ne vieillira jamais mais on pouvait facilement mourir autrement. Le non vieillissement était un retard des choses, tôt ou tard on allait surement mourir, j’espérais quand même que se soit le plus tard que possible et tous les deux ensembles. Je ne pourrais jamais survivre sans ma Nessie. Enfin… pour le moment je profitai de ma fille, la gardant dans mes bras mais j’arrêtai de le faire avec difficulté, ne voulant pas paraitre trop collant. C’était dur quand même, j’avais toujours cette peur en moi de la voir partir.

    « je dois retourner en ville… Si tu veux tu peux m’accompagner mais à condition que tu me promettes de ne faire du mal à mon clan. Ça pourrait déclencher une guerre précipitée et n’espère pas que je serais de votre côté… Je n’hésiterais pas à défendre les miens même si je dois faire du mal à la meute… » Je grimaçais, promettre de ne pas faire de mal à son clan ? J’aimais pas vraiment ça. Je n’aimais pas le faite qu’elle me dise qu’elle n’hésiterait pas à défendre les siens. Parce que nous on était quoi ? De la merde peut être ? Je fronçais les sourcils. « Et la meute c’est quoi pour toi ? Tu te rends compte de ce que tu dis ? Tu serais capable de faire du mal à ta véritable famille ? Celle qui t’a élevé ? Mais d’accord, je promets de pas faire de mal à tes buveurs de sang. » Et bah voilà, elle venait de me mettre en colère, j’arrivais pas à croire ce qu’elle venait de dire. On l’avait nourri, choyé, logé et voilà comment elle nous remerciait. En trainant avec la vermine qu’elle considérait comme une sorte de famille…. Super belle la famille, franchement… J’avais quand même envie de leur dire deux mots, je resterai sage le temps qu’il faudra mais il fallait absolument que je leur dise ma façon de penser. Je tiendrais quand même ma promesse de ne pas leur faire de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Mar 18 Jan - 16:57


    Je ne voulais pas qu’il fasse du mal à mon clan. C’était peut-être dur de dire que je les favorisais à ma famille mais qui avait été là pendant deux ans ? Qui m’avait soutenu ? Qui m’avait retenu ? J’étais partie oui mais personne n’était venu me chercher… Les Volturis m’ont trouvé et m’ont accueilli là où ma famille a failli. Voire une partie de ma famille refusait ma liaison avec Chris et de proposer son aide avait été dur et c’est pour ça qu’aujourd’hui j’avais fait mon choix. Qu’es-ce une famille qui refuse vos choix ? Mon père a toujours refusé que je grandisse alors qu’Aro m’a donné les pleins pouvoirs d’une troupe pour grandir comme bon me semblait. Je me sentais moins bridée avec eux. Aujourd’hui encore quand j’avais fait le choix pour Jesse pour père s’y refusait encore. Comment arriver à revenir dans une famille qui tente de vous barrer le chemin dès que vous devenez heureuse ? Mais ça mon père ne le comprenait pas… En tout cas il ne prit pas bien mes paroles. En même temps je n’en attendais pas moins. Il avait du mal à concevoir que dans mon cœur des vampires sanguinaires peuvent y résider. C’était dur de comprendre pour lui que je pouvais tenir à cette race. Je sentais sa colère face à moi et mon avis sur la meute.

    PAPA « Et la meute c’est quoi pour toi ? Tu te rends compte de ce que tu dis ? Tu serais capable de faire du mal à ta véritable famille ? Celle qui t’a élevé ? Mais d’accord, je promets de pas faire de mal à tes buveurs de sang. »

    MILIE « La meute ?! La meute était où quand Chris a disparu ?! La meute était où quand j’ai voulu partir à sa recherche ?! La meute était où quand je n’étais pas bien et que je souffrais de l’absence de Chris ?! le seul qui a tenté de me suivre c’est Jesse ! Pour moi c’est le seul qui a toujours été là quoi qu’il arrive ! Et je ne te laisse pas le choix. C’est le promesse d’une entente où je met une croix sur la meute. »

    Je ne mâchais pas mes mots mais j’étais bien connue pour avoir le même tempérament que mon père et je n’en démordrais pas. J’étais têtue sur ce point. Pour moi la meute n’avait aucune importance. Quand j’avais eu besoin personne n’avait été là. Tout le monde avait fait comme si de rien était et avait continué à vivre. Le seul que je considérais était Jesse pour avoir abandonné la meute pour moi. Il en faudrait du boulot pour rattraper la rancœur que j’avais accumulé avec ma nouvelle famille. Je ne portais pas vraiment la meute dans mon cœur. Je pouvais discuter avec mon père mais ce genre de sujet sensible risquait de tout bousiller. Et je ne parlais même pas de mon frère. On a toujours été proche et il s’est entêté à refuser ma relation avec Chris comme papa. Pour moi ce n’est plus mon frère. Je le déteste en tout point. Je les détestais tous ! je finis par m’emporter comme mon père et dire violemment :

    MILIE « Tu sais quoi ? On va en rester là ! je n’ai pas envi de te voir détruire ce que j’ai réussi à construire en deux ans. Je te laisse papa ! »

    Et je partis en colère le laissant en plan. Hum… Oui j’étais vraiment en colère. Hormone de femme enceinte ? J’ai bien peur que ça y joue. La moindre contrariété me mettait dans des états pas possible et là, j’étais contrariée…
Revenir en haut Aller en bas



avatar

★ je suis Jacob Black



Féminin
Ҩ CREDITS : ....
Ҩ MESSAGES : 198


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE:
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Dim 23 Jan - 18:18

HJ : Comme je sais pas exactement ce qui s'est passé avec la disparition de Chris si y a des choses qui vont pas tu me dis et je changerais ^-^

    Je n’avais pas du tout envie que ma fille parte, s’il le fallait je l’aurais bien attaché à un arbre ou à son lit pour qu’elle reste avec nous mais ca lui donnerait encore plus envie de fuir, je ne voulais pas ça. Elle comptait tellement pour moi que si elle repartait à cause du faite que je voulais trop la protéger, comme je l’avais toujours fait, ca serait quelque chose d’assez dur à gérer. Mais ce n’était pas ma faute si dès le départ il avait fallut que je sois une sorte de papa poule envers ma fille, contrairement à son frère elle était plus fragile qu’elle ne paraissait, j’avais peur qu’il arrive quelque chose d’assez grave et que je ne puisse absolument rien faire. Protéger ma famille était la seule chose qui m’importait, ma Nessie mes enfants, les Cullen (Et oui même Blondie, j’adorais toujours lui lancer mes blagues sur les blondes), la meute… s’il arrivait malheur à l’un des miens je ne le supporterais pas, j’avais déjà perdu mon père à cause de la vieillesse et vu que j’avais la possibilité de garder les autres près de moi vu qu’ils étaient figé dans leur jeunesse je ne laisserais rien me les enlever. Je pouvais paraitre un peu égoïste mais quand j’aimais quelqu’un j’étais capable de tout, j’avais bien tout tenté pour avoir Bella quand je n’étais pas encore imprégné. Il faut croire que j’avais été attiré par elle tout bonnement parce que Nessie viendrait plus tard. Je m’en voulais toujours quand même d’avoir détester Ness quand elle était dans le ventre de sa mère, je ne lui avais jamais dit que je m’en voulais et c’était surement mieux comme ça. Enfin bref, j’aimerais quand même que tout soit comme avant, quand Nessie venait tout juste d’accoucher et que j’apprenais à m’occuper d’un bébé. Ca n’avait pas été facile parfois mais grâce à Nessie j’avais pu remplir mon rôle de père correctement, même si je reconnaissais qu’être trop protecteur était assez étouffant.

    Même si je n’aimais pas du tout le faite que Milie ait perdu son innocence avec Jesse j’étais plutôt content que ce bébé lui permette surement de rester, elle ne retournerait pas voir ces Volturi de suite et on aurait largement le temps de lui faire changer d’avis pour qu’elle reste pour plus longtemps, tant que ces italiens ne seront pas mort je ne permettrais pas qu’elle quitte Fort Smith. Je préférais qu’elle reste avec Jesse plutôt qu’elle retourne en Italie, sauf que ça je préférais le garder pour moi. Je me doutais que si j’arrivais à tuer ces italiens Milie m’en voudrait mais je le faisais pour elle, ils avaient une trop mauvaise influence sur sa personnalité, je préférais qu’elle me déteste et qu’elle vive une vie sans devenir un monstre plutôt qu’elle retourne avec eux. Pour l’instant c’était mal partie vu ce qu’elle m’avait dit, elle préférait les protéger quitte à blesser quelqu’un de la meute, j’avais toujours du mal à comprendre ses paroles. « La meute ?! La meute était où quand Chris a disparu ?! La meute était où quand j’ai voulu partir à sa recherche ?! La meute était où quand je n’étais pas bien et que je souffrais de l’absence de Chris ?! Le seul qui a tenté de me suivre c’est Jesse ! Pour moi c’est le seul qui a toujours été là quoi qu’il arrive ! Et je ne te laisse pas le choix. C’est la promesse d’une entente où je mets une croix sur la meute. » J’étais complètement sur le cul de la façon qu’elle avait de me parler, comment pouvait elle me parler sur ce ton alors que j’étais quand même son père ? Quand Chris avait disparu qu’est ce qu’elle aurait voulu qu’on fasse ? Il n’y avait aucune trace, aucune piste à suivre, on ne pouvait pas aller à sa recherche. J’avais un regard sévère, celui d’un père en colère qui ne supportait pas de voir sa fille lui parler sur ce ton et encore moins préféré des buveurs de sang dangereux qui tuaient des humains plutôt qu’à son père et sa mère. « Et comment voulais-tu qu’on fasse avec toutes les odeurs de vampire à Fort Smith ? Difficile de partir à sa recherche dans ces conditions, autant chercher une aiguille dans une meule de foin ! Et moi j’étais là pour toi, quand tu n’étais pas bien je suis toujours venu pour te réconforter, il faut croire que tu ais oublié ce détail ! » Je n’avais jamais supporté de voir Milie, Nessie ou même Matthew triste. Si Milie avait oublié le faite que j’avais toujours été là pour la réconforter c’est que désormais il y avait un gros problème. « Je refuse de faire une entente avec eux, tu crois quoi ? Qu’on va devenir de super pote à la longue et les laisser boire du sang humain ? Plutôt crever ! »

    Si elle ne mâchait pas ses mots et bien moi non plu, j’étais tellement remonté que j’avais les poings qui me démangeaient. J’avais toujours eu cette mauvaise manie, quand j’étais en colère de vouloir me défouler sur quelque chose ou quelqu’un. Je sentais une brulure au niveau de ma colonne vertébral… mon côté lupin avait senti ma colère et voulait faire surface, je ne me laisserais pas me transformer, même si j’avais appris à me canaliser au niveau de mes pulsions de loup c’était toujours aussi douloureux de se retenir de ne pas obéir à son instinct animal. Le faite que Milie s’emporte tout comme moi ne m’aidait pas du tout à me calmer. « Tu sais quoi ? On va en rester là ! je n’ai pas envi de te voir détruire ce que j’ai réussi à construire en deux ans. Je te laisse papa ! » Et elle parti, me laissant là. Je l’avais mis en colère mais c’était elle qui avait commencé… avant que je ne puisse plus la suivre je la rejoignis et lui pris le bras, l’empêchant de partir plus loin. « Milie attend !!! Il faut qu’on discute, maintenant !! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Dim 23 Jan - 22:14


    Je voulais partir de colère. Je ne supportais pas qu’on veuille menacer ceux qui m’ont aidé là où j’en avais le plus besoin. J’avais une certaine rancœur pour mon père. Il ne supportait pas ces vampires. Pour moi il ne me supportait pas non plus de ce fait. Je faisais parti d’eux. Je buvais aussi du sang humain sans le bébé. Et je ne changerais pas cet état de fait pour le plaisir de quiconque. J’étais en partie louve et humaine mais il oubliait que j’étais aussi vampire par papi Edward et que même si lui avait décidé d’être végétarien moi j’avais fait le choix de ne pas suivre ce régime. Je préférais ôter la vie de criminel en me nourrissant que d’attaquer un animal qui n’a rien demandé. Ainsi je m’en allais. Il vint pourtant me retenir malgré tout. Il saisit mon bras et me fit me retourner.

    PAPA « Milie attend !!! Il faut qu’on discute, maintenant !! »

    MILIE « Pour dire quoi ?! Je refuse de continuer de te parler tant que tu n’accepteras pas mon côté vampire ! Oui je suis en partie humaine et en partie louve comme toi mais tu oublies aussi que le sang m’anime ! Tu m’accuses et n’aime pas mon nouveau mode de vie ? Mais tu n’en connais même pas la moitié ! Je ne bois pas le sang de n’importe qui mais simplement les criminels. Mais c’est un mode de vie que tu ne peux comprendre ! En tout cas sois-en sûr que ton petit fils lui le vivra ! Tu sais quoi ? Je ne sais même pas pourquoi je m’obstine à essayer de vous expliquer à toi et maman. C’est comme ça et pas autrement ! Je me plierais au besoin du bébé mais après ce sera lui qui se pliera à notre mode de vie. Il sera le premier loup allié des Volturis et je n’en démordrais pas. Il est temps que quelqu’un essaie d’allier nos deux camps au lieu d’un bain de sang entre nos deux peuples ! »

    J’étais en colère pas de doutes. Je venais de changer d’idée pour l’avenir. Je voyais non plus l’enfant rester ici pour toute sa vie mais me suivre. Je trouverais une nourrice qui m’aidera à s’en occuper et à ses ans quand il aura l’âge de 18 ans physiquement je tenterais une alliance entre nos deux races. Les loups pouvaient être un grand atout pour les vampires et vice versa. En créant une alliance on éviterait un bain de sang des deux côtés. J’étais loin de l’idée de Mike dont je ne connaissais même pas d’imposer les hybrides comme nouvelle race puissante mais mon idée en avait certains attraits comme de rendre les hybrides non pas comme une anomalie mais bien une nouvelle race tout aussi importante comme les vampires, les loups et les humains. Le bébé, malgré mon énervement tentait alors de me calmer un peu. Papa avait de la chance que le bébé soit un peu de son côté. Je finis par soupirer tentant de me calmer à mon tour.

    MILIE « N’essaie même pas de m’en empêcher, c’est inutile et tu le sais très bien. Si je l’ai décidé, je le ferais… »
Revenir en haut Aller en bas



avatar

★ je suis Jacob Black



Féminin
Ҩ CREDITS : ....
Ҩ MESSAGES : 198


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE:
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   Mar 25 Jan - 1:54

    J’avais beau être en colère, même terriblement en colère contre ma fille et ce qu’elle venait de me dire je voulais quand même arranger les choses. Je ne voulais pas qu’elle reparte voir ces sangsues qui lui avaient bourré la tête de conneries, je voulais retrouver ma petite princesse à moi, celle qui avait toujours été de bonne humeur et avec qui on pouvait plaisanter et rire. Quand elle n’était pas encore parti de la maison ca n’avait pas toujours été aussi facile de l’élever mais là j’avais l’impression que c’était devenu complètement impossible. Elle suivait encore plus ses idées avec détermination, elle était encore plus pire que moi. Pourquoi avait il fallu qu’elle hérite de ce trait de caractère qui était aussi le mien ? Je ne me rappelais pas d’avoir été aussi casse pied avec mon père. Peut être quand j’avais eu mon caractère de loup qui avait pris les dessus certaine fois mais sinon je n’avais jamais osé lui parlé sur ce genre de ton, surtout pour lui parler de chose déplaisante. Je tenais toujours le bras de Milie, l’empêchant de partir immédiatement. Elle ne comprenait pas que tout ce que j’avais pu faire c’était pour elle, accepter son côté vampire en buvant du sang humain n’aurait pas été la bonne solution pour elle quand elle était encore qu’une enfant (à mes yeux elle serait toujours une enfant, ma fille). Avec Nessie on l’avait élevé comme des parents élevaient leurs enfants, on avait tenter de faire au mieux, on leur avait donné tout notre amour et maintenant que Milie agissait de la sorte j’avais vraiment du mal à croire que c’était ma fille qui me parlait en cet instant. A croire que j’avais quelqu’un d’autre devant moi. « Pour dire quoi ?! Je refuse de continuer de te parler tant que tu n’accepteras pas mon côté vampire ! Oui je suis en partie humaine et en partie louve comme toi mais tu oublies aussi que le sang m’anime ! Tu m’accuses et n’aime pas mon nouveau mode de vie ? Mais tu n’en connais même pas la moitié ! Je ne bois pas le sang de n’importe qui mais simplement les criminels. Mais c’est un mode de vie que tu ne peux comprendre ! En tout cas sois-en sûr que ton petit fils lui le vivra ! Tu sais quoi ? Je ne sais même pas pourquoi je m’obstine à essayer de vous expliquer à toi et maman. C’est comme ça et pas autrement ! Je me plierais au besoin du bébé mais après ce sera lui qui se pliera à notre mode de vie. Il sera le premier loup allié des Volturis et je n’en démordrais pas. Il est temps que quelqu’un essaie d’allier nos deux camps au lieu d’un bain de sang entre nos deux peuples ! » Elle buvait peut être le sang des criminels mais c’était de humains, c’était pareille… je me mis à trembler, je ne supportais pas ce qu’avait pu faire les Volturis contre Milie. Ils l’avaient complètement changé, ils lui avaient fait comme une sorte de lavage de cerveau ou je ne sais quoi. Jamais elle ne se serait permise de tuer un humain, même si ce n’était qu’un pauvre type, il y a quelques années. Mais c’est sa dernière phrase qui me fit l’effet d’un gros choque, elle voulait ramener le bébé à Volterra, elle voulait qu’il s’habitue à leur mode de vie. Un loup allié des Volturis, si je n’avais pas été en bonne santé je crois que j’aurais fait une crise cardiaque à cette annonce. Mais qu’est ce qui lui passé par la tête bordel ?? Les Volturis n’avaient aucun respect pour les autres vampires, ni même pour les loups d’ailleurs, il n’avait pas hésité à tuer les enfants de la lune parce qu’ils en avaient peur. J’étais sûr qu’intérieurement ils s’en foutaient d’une entente avec nous, tout ce qu’ils voudraient c’était surement notre mort ou alors nous tenir en laisse, hors de question ! « Je peux accepter ton côté vampire, j’accepte déjà celui de ta mère, mais je ne peux accepter le faite que tu tues des gens pour te nourrir !! Même si ce sont des criminels se sont avant tout des êtres humains Milie !! N’emmène surtout pas ton bébé là bas ! Les Volturis se foutent largement d’une entente, ils aiment créer des problèmes et avoir le monde à leur pied. Ils n’ont pas hésité à vouloir nous tuer tous il y a des années, ils s’en fichent complètement des loups ou même des vampires. Tout ce qui les intéresse c’est d’avoir des gens qui ont peur d’eux, qui se soumettent. Je parierais même qu’ils se servent de toi mais tu es trop aveuglé pour t’en apercevoir ! »

    Je ne voulais pas qu’elle emmène le bébé là bas, je ne voulais même pas qu’elle aille elle-même. Si elle faisait ça c’est qu’elle était pire que moi, j’avais toujours tenté de diriger un peu sa vie, ses relations avec les garçons, autant dire que je n’avais pas eu envie de voir ma fille grandir si vite. Mais si elle obligeait son enfant à aller à Volterra et vivre avec les Volturi je sentais que ce ne se passerait pas bien, qu’il ne serait pas vraiment à sa place et que tôt ou tard tout allait déborder. Je n’avais pas lâché ma prise du bras de Milie quand elle m’adressa à nouveau la parole, juste après avoir soupiré. « N’essaie même pas de m’en empêcher, c’est inutile et tu le sais très bien. Si je l’ai décidé, je le ferais… » Je savais comment elle était, têtu, aussi têtu que moi ou sa mère… « Je le sais… tu n’as jamais pris compte de ce qu’on pensait ta mère et moi, tout ce qu’on a fait c’était pour toi et tu es entrain de tout gâcher… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




★ je suis Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Discussion père/fille || Milie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Discussion père/fille || Milie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOOD'S FISHED ℘ que la guerre commence... :: L'Apocalypse :: les oubliettes :: ⚡ RPG -saison 1&2--
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit