AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Blood's Fished Invité ! Tu es à la recherche d'un forum très sérieux (aa) où passer du bon temps ? N'attends plus & rejoins-nous car tu es à la bonne adresse. ♥️

Partagez | 
 

 Tout ce que tu crois savoir est faux (Sissy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Tout ce que tu crois savoir est faux (Sissy)   Dim 27 Fév - 2:23

Encore une journée avec un temps des plus mauvais. La pluie tombait sur les carreaux, il semblerait qu'elle ne s'arrête jamais de tomber ici. C'est malheureux parce qu'au total rester enfermé ici, ça nuit au moral de tous le monde sauf de Sixteen. D'un côté c'est la seule à être toujours joyeuse, du coup rester avec elle à quelque chose de joyeux. Ewan tourna la tête pour regarder ce qu'elle faisait. Elle semblait concentré sur un livre ou alors c'était des devoirs pour les études qu'elle voulait faire. Il se leva du canapé que Lirose lui avait gentiment cédé après qu'il l'est supplié, menacé, embêté et j'en passe. Pas la faute d'Ewan si l'ancien canapé de sa tante était le meilleur canapé qu'il n'est jamais vu, n'empêche elle avait été bien gentille de le lui donner car à sa place vu le canapé que c'était il l'aurait gardé pour lui mais bon Lirose semblait d'humeur généreuse. Il passa derrière Sixteen et observa par dessus son épaule ce qu'elle marquait. C'est fou, ça n'avait pas l'air très intéressant vu de loin. Pourquoi elle travaillait c'était pas drôle, Ewan la regarda encore un instant puis déposa un léger baiser sur son cou pour lui faire comprendre qu'il voulait faire des trucs avec elle ou tout simplement qu'elle se détourne de ses devoirs pas drôle pour communiquer avec lui mais aussitôt la main de Sixteen se posa sur son torse pour lui intimer de se taire et de la laisser tranquille. Diable pourquoi était il tombé sur Sixteen? Pourquoi l'avait il emmené ici, elle en faisait qu'à sa tête et pire encore c'était la seule petite humaine du clan et du coup tous les vampires la pourri gâtaient et à chaque fois Ewan en prenait plein la tête quand il contredisait mademoiselle Bright. Sale petite humaine incontrôlable la prochaine fois qu'il déménagerait avec sa famille et bah il la laisserait ici et elle se débrouillerait toute seule, quoi qu'en fait non, il voulait pas vivre loin d'elle et puis il l'aimait malgré son caractère tout pas bien.

Bon allez il fallait la laisser tranquille pauvre petite, il alla pas chercher d'autres baisers et lui fit un sourire avant d'annoncer en prenant un imperméable histoire de ne pas avoir l'air d'un taré au milieu de tous ces gens sous la pluie, bien que lui ne la craignait pas vraiment, au contraire, sentir l'eau couler sur ses cheveux le rendait presque euphorique même si la comparaison est un peu pitoyable et fait penser à un gamin de dix ans mais bon personne ne pouvait reprocher à Ewan d'avoir la joie de vivre n'est ce pas

Je sors un peu si quelqu'un me cherche ou même toi j'ai mon portable à plus tard bon travail Six'

Il ouvra la porte, dire qu'en temps normal il aurait déjà été à l'extérieur profitant de sa vitesse mais en voyant la pluie devant lui Ewan eut l'impression de revivre la trouvaille du corps de son meilleur ami. Il avait encore cette boule amère en lui qui rappelait que rien n'est comme avant, toujours la vie reprend tout ceux qu'elle a donné. Le jeune vampire regarda le ciel gris avant de détourner le regard poussant un soupir démoralisé. Il lui manquait tellement, il l'avait perdu si tôt, cette journée avait été la pire de son existence, il avait eut l'impression que quelqu'un essayait de le tuer. La tristesse l'avait envahit ainsi que la rage envers ces sales Volturis, s'il n'y avait pas eu Sixteen il se serait jeté à la poursuite de cette famille espérant en abattre un ou deux avant de mourir. Surtout que son meilleur ami avait rien du leur faire et pourtant ses traits lorsqu'il l'avait vu mort étaient loin d'être paisible, ceux de sa cousine non plus. Les pauvres ils venaient de se retrouver mais Ewan comptait bien les venger même s'il fallait devenir plus méchant que n'importe qui et se nourrir de sang humain... euh non berk pas de sang humain il se débrouillerait avec du sang animal. Perdu dans ses pensées, espérant secrètement que quand il mourrait à son tour ils se retrouveraient, qu'il retrouverait Sixteen aussi, il avançait sous la pluie battante. Une odeur se fit sentir, il s'arrêta de marcher et regarda à droite puis à gauche. L'odeur de Fort Smith, une personne qu'il avait rencontré là-bas. Personne dont le coeur battait. Une mélodie rapide aux oreilles du vampire. Il fit volte face et la regarda fronçant les sourcils un instant. Euh qu'est ce qu'elle faisait là cette petite. L'avantage d'être un vampire, on peut traiter tous le monde de petit, pas mal non surtout qu'à priori Ewan faisait plus jeunes que tous le monde et sa joie de vivre le montrait assez souvent. Abandonnant ses pensées sur Jesse et Milie il s'approcha d'elle et demanda joyeusement sa bonne humeur revenue brusquement.

Sissy ? Qu'est ce qui t'amènes à Prague?

Elle était proche de Sixteen, et il l'appréciait assez il y a quelques mois mais bon du jour au lendemain elle s'était gravement refroidit, comme s'il lui avait fait quelque chose de mal mais bon comment expliquer que le seul fait d'être un vampire et d'exister peut être mal pour les personnes. Qu'est ce que ces personnes diraient en face d'être qui veulent tuer des humains, qui s'en délectent même? Parce qu'à côté les Denali ou les Cullen c'était des ours en peluches. Euh pas sur que la comparaison plaise à tous le monde mais bon c'était comme ça et puis voilà. A présent il regardait la jeune humaine immobile sur le trottoir, tout comme elle d'ailleurs. L'eau leur tombant dessus rapidement, il devrait peut être lui proposer d'aller à l'abri car si lui ne craignait ni la pluie, ni le froid il n'en était pas de même avec les humains. Il s'en apercevait avec Sixteen qui semblait avoir froid très souvent. S'il se souvenait de sa vie humaine ce serait plus simple mais c'était le trou noir complet et du coup tout ce qu'il apprenait sur les humains c'était grâce à sa petite amie. Étonnant d'ailleurs qu'il soit le seul vampire à devoir espionner les humains pour les comprendre.
Revenir en haut Aller en bas

REMEMBER a past happiness
with joy, love and friends


avatar




Féminin
Ҩ QUARTIER : Westside Vancouver & QG made in Europe
Ҩ CREDITS : starry eyes, arya_c, tumblr
Ҩ MESSAGES : 849


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE: chasseurs
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: Tout ce que tu crois savoir est faux (Sissy)   Mer 2 Mar - 2:37

&
Ewan Denali & Sissy R. Mac Aleese



Je levais la tête pour jeter un coup d'oeil à l'horloge accrochée depuis peu sur le mur. J'étais encore en plein dans les cartons. Il faut dire que contrairement à la dernière fois, je n'avais pas vraiment fait dans l'économie. Si la dernière fois je n'avais presque rien pris pour me rendre à Fort Smith ce n'était pas le cas cette fois-ci. Il faut dire que ces deux déménagements n'avaient strictement rien à voir l'un avec l'autre. Le premier n'avait été fait que pour une mission, juste pour le boulot. Là je partais pour vivre ailleurs. Le premier, je devais me faire passer pour quelqu'un en particulier, faire attention à tout ou presque. Celui je devais juste être moi et emmener ma vie avec moi. Bon bien entendu je ne devais pas faire trop gros non plus, parce que je savais que je risquais de re-déménager dans pas si longtemps que cela. Mais voilà, je n'avais pas pu me décider sur quoi prendre et quoi abandonner. Les déménagements, je ne les aimais pas et cela depuis que j'avais quitté mon pays natale. Alors je savais que je ne m'y étais surement pas prise de la meilleure manière, que j'avais surement pas rangé dans mes cartons comme il fallait. En fait, cela j'en étais même sure maintenant que j'avais commencé à les ouvrir. Sérieusement, vous pouvez m'expliquer ce que une casserole faisait dans le carton avec mes vêtements d'été ? Franchement, j'étais ici que depuis quelques jours et je sentais que mes cartons allaient s'accumuler encore un certain temps. Les premiers jours j'avais un peu eu la flemme de le faire. J'avais envie de me détendre et je devais aussi trouver des meubles pour pouvoir ranger mes différentes affaires. Bah oui, à quoi cela servait donc que j'ouvre mes cartons si c'était pour pouvoir poser mes affaires que sur le sol ? Oulà je le sentais mal ça. Me lever la nuit pour me retrouver à marcher su un stylo m'aurait passablement énerver. Et je le reconnaissais, faire le tri dans mes affaires, moi pourtant assez organisée en temps normal, me mettait peut être un peu le cafard. Alors j'y allais à petite dose. Hier j'avais juste sorti tout ce qui était dans les cartons qui étaient anedoctés comme ceux du bureau puisque celui était arrivé et que dedans il y avait mon ordinateur. Et que lui, il m'était tout de même utile. Et aujourd'hui j'avais fait un peu de tout : vêtements, cuisine, autre... En fait je n'avais pas fait grand chose pour tout dire, cinq ou six cartons tout juste. Je savais que mon côté manique finirait de toute façon par me rattraper et me forcer à ranger tout ce barda. Mais pour le moment j'en avais fait assez pour aujourd'hui et comme me l'indiquait ma magnifique horloge il était temps de prendre une pause. Une longue pause, jusqu'à demain par exemple.

J'avais la pause tôt, je ne le cachais pas. Mais en même temps, j'avais tellement envie de faire autre chose. Et puis surtout, je commençais à avoir légèrement beaucoup faim. L'effort devait m'avoir ouvert l'appétit. Ce qui voudrait dire que j'avais tout de même l'effort assez facile je le reconnais. Mais ce n'était pas comme ça en temps normal. Non ma faim soudaine devait plus être lié au fait que j'ai sauté les deux repas précédents par non-envie et manque de temps. En ce moment c'était un peut n'importe quoi tout le temps mais je savais que dans une semaine, ou peut être deux, quand je me serais réellement installée tout reviendrait à la normal. Souriant béatement à cette idée, j'ouvris la porte de mon frigo. Et c'est là que je me rendis compte qu'il était tout simplement... vide. Enfin pas totalement, il y avait une bouteille de lait, de la mayonnaise et de la moutarde puis quelques autres trucs du genre. Ah et un paquet de pâte fraiches mais je n'allais tout de même pas me faire cuir des pâtes pour le goûter. J'eus beau ouvrir mes placards à la recherche d'un paquet de biscuit ou de quelque chose du genre, je ne trouvais rien de plus pratique que ce fichu paquet de pâtes fraiches ainsi qu'un paquet de riz. Et bon dieu, qu'est-ce que j'avais faim ! Bon les cartons pourraient surement attendre encore un peu, et ce n'était pas du tout comme si je n'avais pas eu l'intention d'en faire plus pour aujourd'hui avant de me rendre compte qu'il serait grand tant que j'aille faire des courses. Je sortis de la cuisine, partant à la recherche de mon sac à main que je finis par trouver sur le canapé où j'avais du le jeter plus tôt dans la journée. Je pris également ma veste et sortit dehors.

Dehors, où il pleuvait averse. Je rabattis la capuche de mon sweat-shirt sur ma tête pour la protéger de la pluie mais celle-ci était assez... coquine dirions nous. Et cette fichue capuche ne l'empêchait pas de se faufiler jusqu'à mon visage. Si bien, que j'eus rapidement les cheveux collé sur le front mais aussi des mèches qui traversaient mon visage de part et autres. Aucun respect du code de la route vraiment ces cheveux. Oui ben sur Sissy. Mais bon, tant qu'ile ne me gênaient pas pour voir je ne voyais, justement, pas bien ce que je pouvais faire. J'aurais beau les rentrés encore un peu plus dans ma capuche, ils seraient toujours mouillé. Ce qui étai fait était fait. La prochaine fois, je regarderais avant de sortit le temps qu'il fait dehors et je m'attacherais les fenêtre si je vois qu'il pleut averse. Et peut être aussi que je pourrais pensé à prendre autre chose qu'une veste en jeans pour me couvrir. Mais voyons, Sissy on est en février ! Surement mes vieilles habitudes qui faisaient surfaces. J'étais tellement habituée à la pluie que j'ai subit pendant les douzes premières années de ma vie que cette pluie battante me paraissait presque de la rigolade. La pluie et moi, nous ne faisions qu'un. Un peu comme un super héros avec son pouvoir. D'ailleurs en parlant de cela, j'avais le pouvoir de faire stopper cette fichue pluie mais je n'avais pas envie, trop épuisant et lutter contre ma faim l'était bien assez. Souriant à cette blague stupide, j'accélérais un peu plus le pas, baissant la tête pour empêcher la pluie de fouetter mon visage.

Jusqu'à ce que qu'une ombre, terrifiant je sais, entre dans mon champ de vision. Doucement, et je ne le cache pas un peu exaspérée de voir mon projet de faire rapidement des courses dérangé, je relevais la tête. Devant moi, un jeune homme. Je ne le cachais pas : il était magnifique. A un point... que cela me paraissait étrange. Je trouvais bien des hommes magnifiques mais généralement ceux ci étaient plus âgés que moi ou minimum avaient mon âge, ce que Maxou avait découvert à ses dépends d'ailleurs. Mais lui étaient plus jeune, ou du moins le semblait réellement. Comment, je pouvais en être si sur ? Il était vrai qu'il devait encore croire que je n'avais que dix neuf ans là où finalement j'en avais vingt deux. Comment savait-il cela ? Par une raison très simple, il vivait dans la même ville que moi jusqu'à il y a peu. Et il me faut maintenant croire que cette cohabitation n'est pas finie. Si je savais pour les Cullen, je n'en avais pas été sure pour les Denali. Car oui, ce jeune homme était l'un des membres de cette famille, cette famille... rah je n'arrivais pas à le dire à et à l'admettre. Il me parla et je ne pus que sourire face à tant de joie dans sa vois. Il semblait réellement content de me voir. Au fond, je ne pouvais cacher que je l'étais également. J'avais toujours apprécier ce jeune homme. Et surtout sa petite amie, et quelque chose me disait qu'elle ne devait pas être bien loin si lui était là. Bonjour Ewan. Que d'enthousiasme. J'en déduis que tu dois bien te porter, j'en suis heureuse. Doucement, je lui souris. Oui, je détestais ce que je pensais qu'il était mais lui, lui en tant que personne, je l'appréciais. J'appréciais sa façon de positiver, chose qui m'avait tout de suite sauter au yeux la première fois que je lui avais parlé. Mon travail me donnait rarement l'occasion de rencontrer des gens joyeux et bien souvent après m'avoir vu, ils devaient triste ou maussades. J'apportais pas de bonnes nouvelles aux gens, je n'étais pas payée pour cela. Je l'avais été mais je ne regrettais pas ce temps révolu. C'est le travail qui m'amène ici. Je laisse rarement des affaires non résolues. Et encore moins pour la simple est bonne raison que mes principaux coupables ont déménagés. Et puis, je n'allais pas non plus laisser les Winchester filer sans moi. Je ne savais pas pourquoi j'ajoutais cela, chose qui ne le concernait pas vraiment. Durement pour apaiser la menace qui perçait dans ma voix. Et toi ? Pourquoi ta famille est partie si vite ? Son secret serait-il en danger ? Je serrais les poings. J'étais peut être allée un peu trop loin trop vite. J'accusais sans avoir de preuves, ou du moins pas celles que j'avais l'habitude d'utiliser pour condamner des personnes. Mais le meurtre me révulsait et je savais qu'ils n'étaient pas aussi innocents qu'ils le disaient. Pas aussi humains qu'on le pensait.


[hs : désolé de la piètre qualité de ce rp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: Tout ce que tu crois savoir est faux (Sissy)   Ven 4 Mar - 19:30

[La blague du jour XD]

Elle semblait se disputer avec ses propres sentiments à l'égard du jeune vampire qui du coup ne savait plus sur quel pied danser. Il n'arrivait réellement pas à comprendre comment du jour au lendemain elle ne le regardait plus avec ce regard de joie mais plutôt remplit de froideur, comme s'il allait lui sauter dessus et lui briser l'échine d'un simple coup de dents. Pourtant quand il lui parlait il semblait revoir cette bonne humeur qu'elle avait au début à son égard, elle souriait même alors pourquoi se montrait elle aussi distante tant qu'il ne parlait. C'était vraiment étrange, en tout cas même si ce n'était probablement pas réciproque, il était heureux de la voir dans la même ville que lui. Enfin il ne prenait pas réellement conscience de qui elle était que son déménagement n'avait rien à voir avec un quelconque hasard. Il pensait réellement qu'elle avait eu de la chance en déménageant d'arriver en République Tchèque. Il avait envie de courir jusqu'à chez lui pour prévenir Sixteen que Sissy avait fait le voyage de Fort Smith jusqu'à ici et il l'avait croisé. Deux petits légers détails qui l'empêchait de le faire, le premier il montrerait à l'humaine en face de lui qu'il était un vampire et qu'il avait une supériorité par rapport aux humains non négligeable. Le deuxième détail c'était que Sixteen travaillait et que s'il la dérangeait encore il allait finir par se prendre un oreiller dans la tête. C'était pas douloureux les oreillers mais bon c'était pas très drôle non plus d'en recevoir sur la tête, ouai mieux valait il rester ici avec la jeune fille et attendre de rentrer et que Sixteen pense à autre chose qu'à son futur métier et son avenir. D'ailleurs à ce sujet il aurait peut être mieux fait d'écouter ce qu'elle avait à lui dire ou plutôt de chercher à comprendre mais elle avait utilisé tellement de mots dans sa phrase, tellement de si qu'il avait rien comprit du tout au métier qu'elle voulait faire. Lui n'avait pas à se casser la tête, il recommençait éternellement le même parcours variant juste les établissements et les pays. C'était une certaine routine qui pouvaient très certainement énerver tous le monde mais il y avait toujours des personnes différentes, des caractères différents et Ewan était continuellement jovial, ça lui plaisait le lycée, en réalité, il n'était pas difficile tout lui plaisait en majorité sauf peut être le regard de Sissy sur lui. Quoi qu'aujourd'hui elle semblait être bien luné, ou alors la bonne humeur était une maladie contagieuse et elle avait attrapé le virus par sa faute.

Il posa un regard sur elle tandis qu'elle dit très justement qu'il se portait bien. D'un côté comment cela pourrait il mal aller, il était immortel et avec une famille soudée qui avait accepté sans trop se poser de questions la demoiselle d'Ewan dans la famille. En regardant Sissy il constata avec étonnement sa tenue. La pauvre elle devait être gelé sous cette pluie torrentielle, il n'empêche que ça la rendait magnifique avec ses cheveux bruns d'où coulaient de nombreuses gouttes de pluie et dont les pointes fines collaient à la peau de son visage. Il en aurait été de même pour Ewan si bien entendu il avait les cheveux longs mais comme ce n'était pas le cas lui ça coulait juste le long de son cou pour tremper le col de sa chemise. En parlant de tremper, elle c'était sa veste en jean qui était inondé, aussi quelle idée de sortir juste avec ça sur le dos. Il avait envie d'enlever son imperméable pour le mettre sur les épaules de son... amie. Cependant elle ne savait pas pour les vampires et du coup, elle le prendrait pour un fou et ne voudrait pas accepter son imperméable, il ne pouvait la mettre dans la confidence même s'il en avait envie. Il n'avait pas le droit et même si pour Sixteen le mensonge n'avait plus pu durer, Sissy n'avait aucun lien de près ou de loin avec sa famille et personne ne comprendrait le désir d'Ewan de la mettre au courant.

Elle lui expliqua pourquoi elle avait déménagé elle aussi. Pour son travail, il eut beau chercher dans sa tête ce qu'elle faisait rien ne lui venait à l'esprit. Non rien ne venait si un jour elle lui avait dit, il devait pas être très attentif pour avoir oublier comme cela. Il sentait que la discussion s'envenimait sans spécialement comprendre pourquoi, il ne connaissait pas les Winchester et finit par trouver une idée qu'il trouva très rationnelle elle était une policière et les coupables qu'elles suivaient, une famille, les Winchester comme elle l'avait dit précédemment avait prit le premier vol qui leur était tomber sous la main, donc direction Prague et si ça se trouvait ils avaient tous été dans le même avion. Tu parles d'un hasard c'était génial ça. Pourtant il ne s'attendait vraiment pas au ton froid qu'elle prit pour lui parler, il eut l'impression d'avoir vraiment fait quelque chose de mal. Son expression fut l'étonnement lorsqu'elle lui demanda pourquoi il était partit et qu'elle lui demanda ouvertement si c'était à cause de son secret. Il mit un instant avant de réagir, comprenant petit à petit qu'il s'était trompé sur elle, elle en savait beaucoup sur lui, l'avait espionné et lui s'était laissé avoir parce qu'en réalité elle était proche de Sixteen et qu'il l'aimait bien aussi. Il avait confiance en Sissy et en un instant elle venait de tout briser. Il espérait sincèrement qu'elle appréciait Sixteen à sa juste valeur et qu'elle ne s'était pas rapproché d'elle juste pour être proche d'Ewan et surveiller sa nature. Pourtant il avait été discret et savait qu'elle n'en était pas sur mais ne voulant pas du tout passer pour un menteur et puisqu'elle avait lancé le sujet il rétorqua froidement.

Tu parles sans être au courant des choses Sissy On a perdu deux membres de notre famille à Fort Smith et de ce fait il était impossible pour certains membres de rester là bas. Trop de souvenir ancré là bas, trop de tristesse quand on était dans certains lieux nous ressassions sans cesse les moments que nous avions vécu. Comme nous sommes tous solidaires nous sommes partis ensemble dans cette ville

Il ne mentait pas, oui ça avait trop dur de rester là bas. Il n'avait plus spécialement envie de parler là. Les souvenirs lui revenaient trop rapidement, pourquoi Milie n'avait elle pas pu se protéger, comment avait elle pu périr aussi rapidement, il aurait donné n'importe quoi pour que ce ne soit jamais arrivé, sa vie sans hésitation même si, faire bonne figure devant la famille était importante, même si Sixteen comptait sur lui et qu'il ne pouvait l'abandonner aussi lâchement. Il aurait réellement voulut pouvoir faire quelque chose plutôt que de tomber sur les corps après qu'on l'ait avertit. Il n'avait déjà pas voulut partir à leurs recherches certainement pour pas voir la vérité en face mais cela n'avait servit à rien vu qu'au total la mort avait bel et bien été là et que toute la bonne volonté du monde ne pourrait le changer. Et elle qui parlait de secret, certainement qu'ils auraient quitté Fort Smith quelques temps après même s'il ne s'était rien passé mais là, ça n'avait pas été la raison première et de toute façon, que savait elle des vampires au juste, ce que les livres disaient. Non ils ne craignaient pas le soleil et qu'elle essaie juste pour voir de lui planter un pieu dans le coeur elle allait le sentir passé. Ses traits s'étaient durcit mais en croisant le regard humain de Sissy, la compassion prit le dessus, elle n'avait pas fière allure sous cette pluie et il ne pouvait réellement lui en vouloir vu qu'elle avait certainement comprit beaucoup de choses. Il retira son imperméable et se glissa rapidement vers elle et lui mit sur les épaules pour pas qu'elle attrape froid.
Revenir en haut Aller en bas




★ je suis Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Tout ce que tu crois savoir est faux (Sissy)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout ce que tu crois savoir est faux (Sissy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOOD'S FISHED ℘ que la guerre commence... :: L'Apocalypse :: les oubliettes :: ⚡ RPG -saison 1&2--
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit