AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Blood's Fished Invité ! Tu es à la recherche d'un forum très sérieux (aa) où passer du bon temps ? N'attends plus & rejoins-nous car tu es à la bonne adresse. ♥️

Partagez | 
 

 My so-called life ▬ L U D M I L A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: My so-called life ▬ L U D M I L A   Lun 28 Fév - 14:36


LARSEN LUDMILA ELORA
feat Gemma Arterton



(c) Lylice

« Do you believe in vampire? »
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

238/18 ans (p) ♦️ Vampire Carnivore ♦️ En couple ♦️ 19 décembre 1824, Prague, Rep. Tchèque
Etudiante ♦️ Pražský hrad, Prague, Rep. Tchèque

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬





(c) inconnueôbataillon - blood's fished



    ♔ Entretien.

(c) inconnueôbataillon - blood's fished

♦️ CARACTÈRE
En un minimum de 15 lignes vous devrez présenter le caractère général de votre personnage. : Le sourire aux lèvres, elle évite les questions. Toujours aussi secrète, elle ne dit rien sur son passé. Certains mots, certaines phrases la trahissent. Elle laisse filtrer certaines informations, l'air de rien, toujours en riant, peut-être volontairement, peut-être pas. Mais on n'en saura jamais plus sur elle. Ne cherchez jamais à en connaitre davantage, elle ne vous dira rien. Et si vous lui posez trop de questions, elle ira même jusqu'à bouder et sans rire cette fois.
Toujours le sourire aux lèvres, c'est ce qui la qualifie. Les yeux qui pétillent, l'air malicieux, elle aime jouer avec vous. Elle aime jouer avec tout. Aucune limite, sinon celle de l'amusement. Elle aime rire, elle rit. Comme nous n'avons qu'une seule mort, il faut la vivre. Son caractère joyeux, presque enfantin, son faux air innocent... C'est ce qui fait son charme. Elle est douée pour cela. Pour charmer. Personne ne lui résiste et cela, elle le sait. Elle sait s'en servir, si cela lui est nécessaire. Elle n'éprouve pas le besoin de manipuler, mais elle sait que cela peut être utile dans certains moments.
Elle n'est pas quelqu'un de très émotif et ne montres jamais ses sentiments, à part la joie. D'ailleurs, elle rit tout le temps, même quand elle est triste ou en colère. Elle fait un point d'honneur à ce que jamais, on ne voit autre chose d'elle que de la joie et de la bonne humeur. Jamais devant témoin, elle montrera ses coups de blues. Sa vie humaine l'as traumatisé des émotions négatives et depuis, elle s'applique à ne jamais montrer ce genre de faiblesse.
Sensible, elle l'est aussi. Elle peut être sans pitiée, surtout vis-à-vis de ses repas -ou futur repas. Mais son coeur humain n'a pas completement était détruit à la transformation. Il lui arrive d'avoir ces instants de faiblesses. Elle serait bien capable d'éxecuter un couple composé d'une hybride et d'un modificateur sans le moindre remord, mais ne pas arriver à tuer leur enfant, si petit et si innocent...
Elle n'hésite pas à aller vers les autres et à leur parler et on a tendance à la trouver sympathique. Enfin, tant qu'elle ne se moque pas de vous. Après des débuts cahotiques dans sa vie vampiresque, où elle restait plutôt réservée et introvertie, du jour au lendemain, elle s'est mise à devenir ainsi, extravertie et sociable. En particulier avec des vampires et les humains qui pourraient leur servir. Ou encore avec ses futurs proie, qu'elle aime mettre en confiance. Ainsi, sans aucune raison apparente, elle changea du tout au tout. Mais personne ne s'en plaint.
Amoureuse de Mikael, c'est l'homme de sa mort, comme elle ne peut s'empêcher de dire en riant. C'est lui qui l'a trouvé dans cette forêt, blessée, en tant qu'humaine. C'est lui qui l'a sauvé, autant physiquement que mentalement. Lui qui l'a aidé à échapper de cette triste vie humaine qu'elle détestait tant et qui l'a amené à Pavel, pour qu'elle est droit à cette renaissance vampirique. Ce moment le plus magique de sa vie, malgré la douleur. Et pour cela, elle lui sera surement éternellement reconnaissante. Depuis ce jour, on peut dire qu'elle croque la mort à pleine dent. Entre elle et Mikael, c'est la passion. Elle ne peut s'empêcher de l'aimer, tout comme ne peut s'empêcher de le chercher. C'est un amour de vampire, un amour passionné, mais un amour vache. Et même si elle ne veut que s'amuser, sans réelle méchanceté, cela ne les empèche pas de se disputer violemment parfois. Mais de toute façon, leurs sentiments ne changent pas et ils se retrouvent toujours.


♦️ MANIES, CRAINTES, LOISIRS, PARTICULARITÉS, DON
Chaque partie doit être développée en un minimum de trois lignes chacune. Toutes doivent apparaitre sauf le don bien entendu pour ceux qui n'en ont pas. : Ses manies? Evidement qu'elle en a, qui n'en n'aurais pas. La manie de ne jamais rien prendre au sérieux. Sa vie humaine ne lui a pas permis de rire, aussi elle le rattrape aujourd'hui, même si cela agace certains. La manie de toujours chercher la petite bête, de tromper l'ennui en embêtant son entourage. Pas vraiment méchamment, mais cela n'empêche pas d'énerver. Non, sans doute, elle n'est pas pleine de qualités et a tendance à agacer les autres avec ses manies. Après, elle a plutôt des tics, comme celui de passer la main dans ses cheveux dès qu'elle est nerveuse, ou encore celui de croiser les bras et de se mordre la lèvre quand elle est vexée. Ou de baisser les yeux quand elle est triste. Bien qu'elle s'applique à ne jamais montrer autre chose que de la joie, ses petits tics trahissent toujours ses émotions. Elle a aussi tendance à se regarder dans toutes les surfaces réfléchissante qu'elle croise, comme si elle craignait de ne pas se voir dedans. Comme dans les anciens contes de vampires, où ils ne se reflètent pas.
Ses craintes? Un vampire est censé avoir peur de rien, non? Pourtant, elle a bien peur de plusieurs choses. Elle n'a pas peur de mourir, non. Elle n'a pas peur de perdre sa puissance vampirique, non plus. Elle n'a pas peur des Volturi, malgré leur puissance. Elle n'a pas peur de la torture, même de celle de l'implacable Jane Volturi. Elle tiendrait tout cela avec plus ou moins de sérénité. Mais ce dont elle a réellement peur, c'est d'une chose plus affreuse, plus horrible. Elle a peur de l'abandon. Elle a peur que les Larsen partent sans elle. Elle a peur qu'ils meurent. Elle a peur de rester seuls, sans eux. Elle a peur de la solitude, du vide éternel. Elle ne veut pas rester seule... C'est bien aussi simple que cela.
Ses loisirs? Embêter les gens? En même temps, c'est un peu vrai. Elle aime s'amuser. On l'aura compris. Et souvent, le rire vient au dépend d'autres personnes. Elle aime bien se moquer de certaines personnes, autant devant eux, que dans leurs dos. Mais elle ne se moquerait jamais méchamment des Larsen. Et des Cullen, Hale et Black, mais là, c'est simplement pour qu'ils restent leurs alliés.
Ses particularités? Vampire, cela ne suffit pas? Non peut-être pas. Bon, alors, elle est comme tout vampires, belle et dangereuse, avec sa peau blanche brillant au soleil et ses yeux rouges sanguinolents. Mais elle est également très grande, géante à son époque et grande à la nôtre. En plus d'être mince, ce qui fait que certains pensent qu'elle est mannequin. Elle possède un tatouage à l'épaule, une forme abstraite, qu'elle a elle-même fait, dans sa vie humaine, dans un dernier geste de rébellion.
Son don? Aucun. Cela auras au moins le mérite d'être rapide.

♦️ LE MONDE QUI M'ENTOURE
Dans cette partie vous devrez expliquer si votre personnage connait le monde dit surnaturel. Si c'est le cas vous devrez expliquer comment il l'a apprit puis comment il le perçoit (attitude et ressenti qu'il a avec chaque race) et ce en 15 lignes. Si ce n'est pas le cas vous devrez juste developper son comportement avec les gens qui l'entourent et ce en 7 lignes. : Les personnes avec qui elle sympathise ont tendance à la trouver gentille et à bien l'apprécier, malgré ses défauts. Il faut dire qu'elle, toujours avec le sourire, est un rayon de soleil ambulant. Elle met facilement les gens en confiance et malgré le fait qu'elle a tendance à chercher les gens, on l'aime quand même comme ça. Elle n'aime pas se faire des ennemis et c'est pour cela qu'elle ne se montre pas désagréable la plupart du temps. La mort est trop précieuse pour qu'on la gâche à se battre pour rien. Mais si quelqu'un a tendance à l'énerver un peu trop, elle a vite fait de vous prendre en grippe et de vous le faire regretter. Mais au fond, elle se fait plus des "alliés" que des amis. Elle n'est pas une apathique incapable d'aimer, non. C'est juste qu'elle ne voit pas l'intérêt de tenir à autant de personnes. Sa famille lui suffit largement et c'est les seules personnes irremplaçables à ses yeux et capable de lui causer de la peine, à leurs disparitions.



    ♔ Il était une fois ...

(c) inconnueôbataillon - blood's fished

♦️ HISTOIRE
Ici apparaitra ton histoire générale ou les événements importants de cette dernière. La forme est libre cependant le tout devra faire 25 lignes au minimum.

    25 juin 1834

Cher journal,

Aujourd'hui, mon père m'a envoyé dans le grenier pour le nettoyer. Il sait que je déteste ça. Il l'a fait exprès, j'en suis sûre. Je le deteste! Il fait tout pour que je le déteste. Depuis la mort de maman, il est insupportable avec nous. En plus, il passe sa journée dans le salon, allongée à boire de l'alcool. Enfin, c'est ce que me dit Mme Nováková. D'ailleurs, c'est elle qui écrit et moi qui lui dicte. Moi je ne sais pas lire ni écrire, mais elle si. Mais il ne faut pas le dire. Elle ne veut pas que mon père le sâche.

Pour en revenir au grenier, je l'ai rangé. Puis dans une malle, j'ai trouvé... un journal. Un journal qui avait l'air ancien. Mais il n'y avait rien d'écris dessus. Alors, je l'ai pris. Ce n'est pas du vol, il appartenait à personne. Et puis, plein de filles de mon âge ont un journal intime. Du moins, je crois. Moi aussi, je veux m'en faire un. Je ne peux me confier à aucun de mes frères et soeurs et je n'ai pas d'amies. Je passe ma journée à la maison, à faire le ménage, la cuisine, à m'occuper de mon père. Comme toute ma fratrie. Il n'y a personne a des kilomètres à la ronde. Je n'ai personne avec qui jouer. J'ai l'impression d'être déjà adulte à 9 ans parfois. Mon père m'oblige à grandir trop vite. Je le déteste...

    26 juin 1834

Cher journal,

C'est de pire en pire. Mon père ne tient même débout. Là, je suis devant lui, il est allongé sur le sol, les yeux clos, comme s'il dormait. Mais j'ai beau le secouer, il ne bouge pas. J'ai peur... Annika est allée chercher de l'aide, mais la prochaine ville se trouve loin. Mme Nováková a l'écriture tremblante, elle n'arrive pas à relire ce qu'elle a écrit sur mon journal. Elle aussi elle a peur, je le vois bien. Je ne vais pas l'obliger à écrire plus longtemps.

    27 juin 1834
Cher journal,

Je le deteste! Hier, il s'est réveillé au bout d'une heure, avec simplement un mal de crâne et il m'a envoyé dans ma chambre! Du coup, je n'ai même pas put écrire. Il devient de pire en pire chaque jour. De plus en plus violent envers nous. Hier, j'ai entendu Marinka crier depuis la chambre. Elle est arrivée en trombe, la joue rouge et elle pleurait. Mais quand on a voulu la consoler, elle nous a hurlé de partir, à Lenička et à moi. J'ai peur... Qui sera la suivante à subir les sautes d'humeur de mon père?

    28 juin 1834

Cher journal,

Lenička... Elle avait le poignet foulée aujourd'hui. Et des hématomes sur tous les bras. Mon père lui a tordu le poignet violemment, sans raison. On était tous là. Annika, Marinka, Ida, Karlík, Gábin, Mme Nováková et moi. On a tout vu. Lenička s'est mordu la lèvre jusqu'au sang pour ne pas hurler. Ensuite, mon père nous a hurlé de tous partir et on est tous partis. Là, Lenička a un bandage et gémit de douleur à chaque geste. C'est affreux. Je ne veux pas être comme ça. Je ne veux pas qu'il me frappe moi aussi. J'ai peur. Il me fait peur. Chacun de ses gestes me fait frissonner, je l'évite autant que je peux. Mais Lenička aussi. Et pourtant il a suffi de rien pour qu'il manque de lui caser quelques choses. J'ai trop peur...

    29 juin 1834

Cher journal,

Mme Nováková m'as dit qu'elle m'apprendrait à lire et écrire aujourd'hui. Comme ça, je pourrais vraiment garder pour moi mes sentiments, plutôt que de lui dicter en permanence mes pensées. Je pense que c'est la meilleure solution. De plus, je pourrais écrire davantage, plutôt que dans les brefs moment où moi et Mme Nováková avons le temps. Mon père m'appelle d'ailleurs. J'y vais. J'ai hâte de pouvoir t'écrire.

    30 juin 1834

Cher journal,

Ce n'est pas Ludmilka qui écrit, c'est Mme Nováková. Elle pleure beaucoup trop pour pouvoir me dicter quoique ce soit. Mais je pense qu'elle aimera avoir une trace écrite de ce jour. Et c'est pour cela que je me permets d'écrire dans son journal. Enfin, quand je dis qu'elle aimera c'est une façon de parler. Si elle pleure, c'est parce que ce qu'elle redoutait tant est arrivé. Džentlmen l'a frappé, comme ce qu'elle craignait. Au point que son nez à saigner. Il y a du sang partout sur ces draps, mais Ludmilka refuse que je les change. Elle dit que cela l'aide à se souvenir. Du moins, c'est ce que j'ai cru entendre entre deux sanglots.

    1 juillet 1834

Cher journal,

Il faudra que je pense à remercier Mme Nováková d'avoir écrit cela hier. Une trace écrite pour me souvenir. Me souvenir de ce que ce monstre m'a fait. En plus du sang sur mes draps. Ils n'ont toujours pas été changé. Je ne sais pas quand j'aurais la force de les changer. Pour l'instant je suis trop en colère. Je ne supporterais pas des draps immaculés. Des draps blancs, comme s'il ne s'était rien passé. Le sang séché, ces tâches bordeaux, formé en croute, au moins, me prouve que tout cela était réel. Que mon père est bien un monstre.

[...]

    19 decembre 1834

Cher journal,

Aujourd'hui, c'est mon anniversaire. J'ai 10 ans. Mais personne n'en a rien à faire. Tout le monde me passe sans un regard, sans un mot gentil. C'est presque s'ils m'évitent plus aujourd'hui que les autres jours. Je me sens seule... Il n'y a que Mme Nováková qui m'a souhaité un bon anniversaire. D'un côté, c'est peut-être mieux que je n'ai pas d'anniversaire. Qui voudrait d'un anniversaire avec la tête que j'ai? Avec mon oeil au beurre noir et ma mâchoire cassé? J'ai du mal à dicter à Mme Nováková à cause de cela. Je crois que je vais arrêter. De toute façon, je pourrai bientôt écrire mon journal moi-même. J'ai beaucoup progressé.

[...]

    28 decembre 1834

Cher journal,

Ca y est, la première fois que j'écris moi-même ce journal. C'est extraordinaire pour moi. Mon écriture est vraiment affreuse, par rapport à celle de Mme Nováková. Je ne m'en rends compte que maintenant. Mais je préfère malgré tout. Au moins, je pourrais écrire ce que je veux, sans contrainte, ni limite. Ca me rend tellement heureuse. A présent, ce journal devient vraiment intime. J'ai presque hâte d'exposer mes nouvelles pensées.

    29 decembre 1834

Cher journal,

Une semaine que mon père n'a touché personne. Il n'a frappé personne, je voulais dire. C'est presque la fête à la maison. Il n'y a aucune joie apparente, mais il suffit que nos regards pour que l'on comprenne. On panse tous nos blessures, en silence. Les bandages tombent, les hématomes disparaissent, les sourires reviennent. Peu à peu, on a l'air d'une famille normal. Mais la consommation d'alcool de notre père n'a pas diminué.

    30 decembre 1834

Cher journal,

Demain, c'est le nouvel an. C'est le jour de congé de Mme Nováková. Je suis triste, je me sens perdu sans elle. Mais de plus, tous mes frères et soeurs seront absents. Je ne sais pas comment ils ont fait, mais ils vont tous passer la nouvelle année ailleurs. Je serais donc seule. Avec mon père. J'ai peur...

    12 janvier 1835

//her j///rnal,

J// sui/ //solé de ne pas avo// écrit plus t// mais je n'avais p// la for//...Je n'arr///e touj///s pas à écrire d'ailleu///. Je pleur// /// larmes tom//nt sur le papier, souill/// mes mots. /// vais arrêter d'///ire...

    23 janvier 1835

Cher journal,

J'arrive enfin à en reparler sans pleurer. Je crois que je peux enfin écrire. Le 31 décembre, il s'est passé quelques de tellement affreux que je n'ai pas réussi à écrire pendant tout ce temps. Même le 12, c'était encore trop récent. J'aurais envie d'écrire cette chose affreuse, j'aurais envie de décrire tout ce que j'ai ressentit. J'aurais envie de vider mon coeur. Mais je n'y arrive pas. Je n'arrive pas à l'extérioriser. Tout est en moi, mais n'arrive pas à sortir. J'essaie de me forcer, comme dans un intérêt pervers, de tout réécrire. Mais je n'y arrive. Ce que mon père m'a fait est tout simplement horrible. Je pourrais me souvenir de tout. Tout ce qu'il a fait, tout ce qu'il a dit. Mais je n'arrive pas à le retranscrire. Tout ce que je peux faire, c'est fermer les yeux et espérer que tout ceci n'était qu'un rêve. Un rêve qui ne se reproduira jamais...

    24 janvier 1835

Cher journal,

Le temps passe, mais rien ne s'efface. Tout est toujours aussi frais que si cela c'était passé la veille. J'ai envie de mourir. J'ai envie que tout s'arrête. Que tous ces souvenirs qui m'assaillent tout le temps cesse de me harceler. Mon père m'a détruit ce jour-là. Il a détruit tout ce qui restait de joyeux en moi. Il ne reste que haine et désespoir. Je me raccroche à ces deux sentiments comme à une bouée de sauvetage. Je déteste cet homme, ce monstre qui m'a fait ça. J'ai envie de le tuer. J'ai davantage envie de le tuer que de me suicider. Et c'est peut-être cela qui me maintient en vie. La vengeance.

[...]

    25 février 1835

Cher journal,

Je ne sais plus quoi faire, je ne sais plus comment réagir. Je ne sais plus quoi répondre, je ne sais plus comment paraitre. A la simple question : "ça va" je n'arrive pas à y répondre. Je n'arrive plus à sourire, je n'arrive plus à rire. Je fais ce qu'on me dit, comme une morte, sans émotions, sans réaction. Je n'arrive plus à éprouver rien d'autre que de la haine. De la haine vis-à-vis de mon père. Mais aussi de la peur. La peur qu'il recommence.

    26 février 1835

Cher journal,

Je n'ai pas réussi à écrire avant. Je me fais peur à moi-même. Je ne pleurs pas cette fois. Je ne ressens rien, tout simplement. C'est vraiment effrayant. Je me suis vue dans le miroir. J'ai l'expression figée. Je n'arrive pas à sourire, je n'arrive pas à pleurer. Mais je n'écris pas pour dire cela. J'écris pour dire qu'il a recommencé. Ca était moins impressionnant que la première fois. Comme si je m'y habituais presque. C'est terrible. Je déteste penser ça. Je me relis et j'ai peur. Comment je peux parler de cela aussi neutrement? Je ne le sais pas. Mais j'y arrive. Peut-être que c'est ma façon de me protéger.

    27 février 1835

Cher journal,

Aujourd'hui, j'ai entendu Ida pleurer dans la chambre. Je suis allée la voir. Elle n'a rien voulut me dire au départ. Puis j'ai su. J'ai su que je n'étais pas la seule à avoir vécu ça. Qu'il l'avait fait à toutes mes soeurs. Quel genre d'homme peut faire ça à ses propres enfants? Je me le demande. Ce n'est pas humain, c'est tout simplement affreux. Il a commencé à nous battre, puis maintenant ça. Comment ma mère a-t-elle put l'épouser? C'est tout simplement...
...Horrible.

[...]

    4 mars février 1836

Cher journal,

J'ai du mal à écrire, mon poignet est cassé je pense. Ca me fait atrocement mal. D'ailleurs, ma main droite relaie la gauche de temps en temps, tellement c'est affreux. Gábin m'as fait une attelle improvisée, en disant que cela passerait, mais je n'ai pas l'impression que ce soit vrai. Mais je m'applique à ne pas gémir. J'ai trop mal. Je le déteste.

[...]

    16 novembre 1837

Cher journal,

Tous les soirs, j'entends Marinka pleurer. Je sais très bien pourquoi elle pleure. On le sait toute. Mais personne ne vient la consoler. Elle a un an de moins que moi, donc 13 ans. Elle est tellement mignonne, j'aurais tellement envie de la prendre dans les bas pour la bercer doucement en lui disant que c'est terminé. Mais je ne le fais pas. Personne ne le fait. On se contente de l'écouter pleurer, échos à notre souffrance commune.

[...]

    26 mars 1838

Cher journal,

Il se dégrade de jour en jour. Il n'a même plus la force de nous frapper. Il recommence, comme à ses débuts. Il reste affalée, au milieu du salon, la bouteille à la main, il ne bouge plus. Aucun de nous ne l'aide à se relever. Au contraire, cela nous arrange. On respire, de nouveau. Personne n'as envie de l'aider, au contraire. Pendant qu'il dormait, j'ai même entendu Annika lui dire qu'il pouvait mourir, cela ne ferait que la libérer. On est tous du même avis... Il faut se rendre à l'évidence. Il pourrait mourir, au milieu de ce salon, nous ne prendrions même pas la peine de l'enterrer. Et pour nous, ce serais une véritable renaissance.

[...]

    31 octobre 1840

Cher journal,

Les fantômes viennent me hanter... Jour d'horreur. Je ne trouve pas les mots pour décrire cette journée. Je me suis endormis. J'étais fatiguée. J'ai fait un rêve. Affreux. J'ai du mal à avoir une pensée cohérente. Ce que j'écris ne veut rien dire. Tans pis. Il y avait ma mère. Mon père. Créature de la nuit. La peau blanche, les yeux rouges. Il est mort. Elle l'a tuée. De notre faute. Je
Je vais arrêter d'écrire. Je n'arrive pas à penser de façon logique. Ce n'était qu'un rêve.

[...]

    14 avril 1841

Cher journal,

J'ai 18 ans... Et rien n'as changé. Mon père boit toujours. Il nous maltraite toujours, lors des rares moments où il tient debout. Mais à présent cela s'arrête là. Le vent tourne. Il ne fait plus les choses horribles qu'il nous a fait. La famille réapprend à vivre. Il s'affaiblit de jour en jour. Il vieillit, l'alcool le détruit. Je pense que sa fin. Nous le pensons tous. Et cela procure un soulagement collectif. Dans une joie silencieuse, nous continuons notre routine. En espérant les jours meilleurs que l'avenir semble nous promettre

    15 avril 1841

Cher journal,

Il ne se réveille même plus à présent. Depuis hier, il est dans un état comateux. Personne n'ose le réveiller. Personne ne s'est quoi faire. Il est là, toujours dans le salon, le visage rouge, les yeux clos, la bouche entrouverte, la bouteille d'alcool tenant dans sa main, au bout de son bras ballant. Je ne sais pas quoi faire. Je crois que je vais... partir.





_______________

«Une semaine qu'elle a disparue... Une semaine qu'elle est partie se promener et qu'elle n'est pas revenue. Ma Ludmilka. Je la considerais comme ma propre fille. Son départ m'a détruite. En rangeant aujourd'hui, je suis tombée sur son journal intime. Pauvre petite, si j'avais su... Je n'ai rien vu. Toutes ces années où j'ai côtoyé les Dvořák et je viens tout juste de découvrir le véritable enfer de ces petites. Si j'avais su... Mais je ne peux rien faire. La vie est ainsi. Ludmilka, où que tu sois, tu me manques ma chérie.

Hela Nováková »

_______________

    30 avril 1841

Cher journal,

C'est bien moi Ludmilka. Ou dans une version moins thèque, Ludmila. Je suis tombée sur toi, après une brève visite chez moi. Je crois que j'ai beaucoup de choses à te raconter. Pour commencer, je suis morte. Et pourtant, j'ai survécu. Marrant non? Je pourrais tout te raconter. Mais je ne m'en souviens plus. Je ne veux pas m'en souvenir. Comment je suis morte et pourquoi. Mais quelqu'un m'a trouvée. Mikael. Il m'a amenée à Pavel. J'étais mourante. Et Pavel m'a mordue. Deux jours. J'ai passé deux jours avec cette délicieuse souffrance. Le feu envahissait peu à peu mon corps. Et pourtant, je n'ai jamais été aussi heureuse de ma vie. On m'a tout expliqué à mon réveil. Une renaissance, comme j'en ai toujours rêvé. J'ai enfin la vie que j'ai toujours voulu. Le rêve, que j'ai toujours touché du doigt sans l'atteindre. Et maintenant j'ai bien l'intention d'être dans cette mort, ce que je n'ai jamais été dans ma vie.
C'est là que je quitte mon ancienne vie pour en commencer une nouvelle. Adieu Annika, Marinka, Ida, Karlík, Gábin et Mme Nováková. Adieu Ludmilka Dvořák. Vous me manquerez, sans aucun doute. Quant à mon père, la mort serait trop facile pour lui.

    5 mai 1841

Cher journal,

Un moment que je n'ai pas écrit. Pourtant, j'ai l'impression que c'était hier. La notion du temps m'échappe un peu. Beaucoup. On a des siècles, voire des millénaires devant nous, et jamais l'occasion de dormir pour rythmer nos jours. Le soleil se lève, se couche, se relève, se rechouche, et je n'y pense même pas. Je me rends compte qu'une semaine est passée, alors que j'ai l'impression d'avoir juste passé quelques heures! Être vampire, c'est vraiment....surprenant. Je suis ce que Pavel appelle une nouvelle-née. Je suis plus forte qu'eux. Ma nouvelle famille.... Pavel, Sven, Artur et Mikael. Pavel, c'est un peu notre père, notre chef, notre guide... Dur de décrire. Sven, je l'aime bien, même s'il est un peu...sournois. Artur, il m'aide beaucoup, je sens qu'on va vivre un bel amitié. Et Mikeal... C'est lui qui m'a trouvé après ma "chute", et je lui en serais surement éternellement reconnaissante. Et vu que je suis immortelle à présent, éternel est un mot que je n'emploie pas à la légère. Mais... C'est plus que ça. Il m'aide aussi, il est là pour moi, et même si on se cherche parfois, c'est plutôt pour rire. Je... je ne sais pas trop. C'est... un ami. Un très bon ami. Ce que je viens d'écrire est confus je m'en rends compte. Peu importe. Ce n'est pas comme si ce journal allait être publié, c'est tout l'intérêt du "intime". Bref. je vais aller chasser.

    12 mai 1841

Cher journal,

Décidément, c'est vraiment spécial. Perdre la notion du temps à ce point-là... Et encore, Pavel m'a dit qu'à son âge, ce n'est pas des jours qui se passent en un rien de temps, mais des année! J'imagine oublier d'écrire trois ou quatre ans en ayant l'impression que quelques jours venaient de se passer c'est vraiment... étrange. En même temps, le seul faire d'être vampire est étrange. Les sens amplifiés, la force, la résistance... Tout ça c'est vraiment impressionnant. Surréaliste. Incroyable. Dur de trouver les mots. Dur de trouver les mots sur tout ce qui m'arrive depuis ma transformation. Compréhensible. Je pense. Bref. Bon, être vampire, ce n'est pas que des avantages. On est quand même censé être des créatures maudites... Des créatures de l'ombre, obligés de vivre la nuit, l'obscurité est un royaume et nous sommes les rois. Ne pas pouvoir sortir au soleil me manque. Mais je ne peux sous peine de briller et de trahir ma vraie nature. Mais... c'est mieux que de brûler non? Au moins j'ai le loisir de profiter des rayons quand il n'y a aucun témoin. Mais je dois faire attention. Attention, Attention, toujours attention. Ma vie va se résumer à me cacher, à partir de maintenant. Changer de ville régulièrement pour que personne ne voit que nous ne vieillissons pas, faire attention au soleil, masquer les corps vidés de leur sang... Le sang, la soif, un autre problème. Tué pour vivre, je l'ai toujours compris. C'est la chaine alimentaire. Mais tuer des êtres conscients, c'est une autre histoire... Des gens qui ressentent, qui ont une vie, des parents, des frères, des soeurs, des amis, des amoureux... Ma première chasse, j'ai tué un homme. Je ne l'ai pas voulu. Enfin si. Non.... La soif a été plus forte que moi. J'ai flairé son odeur, je lui ai sauté dessus, j'ai bu son sang... Jusqu'à ce qu'il en soit vidé. Et une fois cela fait, je m'en suis rendu compte. J'ai failli pleurer. Mais je ne l'ai pas fait. Je ne sais même pas si les vampires pleurent. J'étais avec Artur et Mikeal. Ils m'ont aidés. Ils m'ont couvert, et ils m'ont soutenu. Je suis nouvelle-née. Je suis imprévisible. Donc je suis excusée. Eux, ils sont ce qu'on appelle végétariens. Ils ne boivent que le sang des animaux. Mais Sven et Pavel, ils sont carnivores. Moi.... je pense que je vais être carnivore. Tuer me dégoûte, mais Mikael m'a déjà emmené chasser des animaux, je n'ai pas réussi. Le sang des animaux me dégoûte. Et tuer des humains fait partie de mon instinct à présent. Je ne vais pas lutter contre. Il faut juste que j'arrive à me détacher de la sensation de culpabilité que j'ai après chaque mort...

[...]

    4 mars 1853?

Cher journal,

Je n'arrive même plus à être sur du jour qu'il est. Au fond, il m' importe peu. Déjà plus de dix ans que je suis vampire. Et le temps passe à une vitesse! J'ai du mal à le voir passer. Tellement d'années que je vagabonde de pays en pays avec Pavel, Sven, Artur et Mikael. Je ne vais pas me plaindre. J'adore ma nouvelle vie. Ma vie humaine était affreuse, ma vie vampirique est presque un rêve. En une décennie, j'ai pu voir d'autres vampires. Certains se détestent, se considèrent comme des monstres... Pavel m'as parlé de son "fils" Carlisle, qui a tenté de se tuer au début de sa nouvelle vie, et qui à présent ne boit que le sang animale, par respect de la nature humaine. Moi, je ne le comprends pas. Cette vie, c'est une nouvelle chance du destin, de tout recommencer. D'être ce que je n'ai jamais eu le droit d'être. Être infantile, malicieuse, rire, m'amuser, simplement, que de choses que je n'ai jamais pu faire. A présent, je peux, et je ne me retiens pas. C'est l'occasion d'avoir une famille, une vraie, des gens qui tiennent à moi, réellement. Qui me soutiennent, qui me protègent, qui... Bref. Je ne comprends pas ces gens-là. Moi j'aime cette vie. Mais au fond, je ne cherche pas à comprendre. Chacun à sa façon d'appréhender la transformation.

[...]

    8 décembre 1872?

Cher journal,

Je devrais arrêter de m'obstiner à écrire les dates, je ne connais jamais le jour. Et je m'abstiens de sortir pour dire "excusez-moi, vous pouvez me dire la date?". Je m'aide de ce que je peux pour avoir une idée approximative de la date. C'est pour ça que maintenant, je vais éviter d'écrire ça. Mais bon, je n'ai pas ouvert ce journal pour raconter cela. Enfin, en ce moment, je n'ai plus grands choses à raconter il faut dire. Comme quoi, on peut tomber dans la routine nous aussi. Si on oublie le fait qu'on est immortelle, on est quasiment normal. Des trahisons, des amitiés, des haines, des amours... Les vampires, ça aime? Oui. je ne l'aurais pas cru. Pourtant, ils aiment, passionnément, se mettent en couple, pour le meilleur et pour le pire... Est-ce que je suis vraiment apte à parler de l'amour? Je ne sais pas. Est-ce que j'aime au moins? Je ne sais pas... Je pense que oui. J'en suis sûr. Ou non. Mikael m'intéresse, c'est sûr. Est-ce que je l'aime? Oui. Non. Si. De toute façon, je ne sais même pas si je l'intéresse... Non franchement, je ne sais pas quoi faire. Je vais lui parler? Non. Je ne vais pas passer mon éternité à me torturer là-dessus! Je crois que je suis trop fatiguée pour parler de cela.

Cher journal

UC :021:





    ♔ TON NIVEAU

(c) inconnueôbataillon - blood's fished

♦️ Test RP. -pour les postes vacants, il sera donné par le staff une fois la fiche validée-
Ca viendra








EH TOI DERRIÈRE TON ÉCRAN, oui toi ! ♥️


♦️ PSEUDO : Allys
♦️ SEXE : Féminin
♦️ ÂGE : 15 ans
♦️ NIVEAU : 30 lignes
♦️ OU AS-TU CONNU LE FORUM ? Par Kelly... toujours xD
♦️ QU'EN PENSES-TU ? 8/10 car il est toujours en construction
♦️ AUTRE(S) COMPTE(S) :
♦️ ORIGINE DE TON PERSONNAGE : {X} SCENARIO {} INVENTÉ
♦️ CODE :
Spoiler:
 
(c) inconnueôbataillon - blood's fished





Dernière édition par Ludmila E. Larsen le Sam 19 Mar - 0:22, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas

    With you , I dream that eternity is even longer.


avatar

★ je suis M. Isabella Cullen



Féminin
Ҩ CREDITS : Bazzart
Ҩ MESSAGES : 573


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE: « I am a vegetarian vampire »
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: My so-called life ▬ L U D M I L A   Lun 28 Fév - 14:49

Encore bienvenue :024:
Si tu as la moindre question, n'hésite pas 001
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: My so-called life ▬ L U D M I L A   Lun 28 Fév - 15:11

Merci la plus bell(a) ♥
Revenir en haut Aller en bas

    Ne te fie pas aux apparences ..


avatar

★ je suis Aleksey S. Volturi



Féminin
Ҩ QUARTIER : university downtown
Ҩ CREDITS : (c) Faith
Ҩ MESSAGES : 200


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE: hybrides
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: My so-called life ▬ L U D M I L A   Lun 28 Fév - 16:32

Welcome ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: My so-called life ▬ L U D M I L A   Lun 28 Fév - 16:34

Ooooh une gentille petite proie humaine *-*

Merci ♥
Revenir en haut Aller en bas

f o n d a
je veux bien faire la belle,
mais pas dormir au bois...


avatar




Féminin
Ҩ QUARTIER : -
Ҩ CREDITS : enjoy, silly love & tumblr
Ҩ MESSAGES : 2348


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE: « I am a hybrid »
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: My so-called life ▬ L U D M I L A   Lun 28 Fév - 17:08

Rebienvenue & bonne chance pour le rôle *w*
GEMMA EST VRAIMENT TOP QUAND MÊME ! :052:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: My so-called life ▬ L U D M I L A   Lun 28 Fév - 18:20

OWIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIi *w* elle est super

Merci ♥️ j'espère que je vais y arriver ^^ je vais attendre sagement la fin de la fiche pour commencer 132
Revenir en haut Aller en bas

« Mon coeur me cri de t'aimer ! »


avatar

★ je suis Sixteen Bright



Féminin
Ҩ QUARTIER :
Ҩ CREDITS : (c)Teafor-tow
Ҩ MESSAGES : 385


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE: « I am a human »
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: My so-called life ▬ L U D M I L A   Mar 1 Mar - 15:22

Bienvenuuuue ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: My so-called life ▬ L U D M I L A   Mar 1 Mar - 21:45

Encore une petite humaine? Vous me faites tourner la tête *w* j'adore les buffets *SBAF*

Merci ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: My so-called life ▬ L U D M I L A   Jeu 3 Mar - 0:07

Pardon du DP

Vous savez quoi? J'ai finis x) Maintenant, c'est votre peine, bon courage pour lire ma fiche nullissime \o/

*jette un oeil à Effy et lui tire la langue : y a pas de kick ici*

Bref voila ^^
Revenir en haut Aller en bas

f o n d a
je veux bien faire la belle,
mais pas dormir au bois...


avatar




Féminin
Ҩ QUARTIER : -
Ҩ CREDITS : enjoy, silly love & tumblr
Ҩ MESSAGES : 2348


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE: « I am a hybrid »
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: My so-called life ▬ L U D M I L A   Jeu 10 Mar - 21:39

Houla décidément j'avais zappé la partie présentation moi =o
Honte à moi *tend le fouet aux membres pour qu'ils la fouettent*

Bref je lis tout ça après avoir mangé ma jolie (♥)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: My so-called life ▬ L U D M I L A   Sam 12 Mar - 2:10

Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas

REMEMBER a past happiness
with joy, love and friends


avatar




Féminin
Ҩ QUARTIER : Westside Vancouver & QG made in Europe
Ҩ CREDITS : starry eyes, arya_c, tumblr
Ҩ MESSAGES : 849


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE: chasseurs
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: My so-called life ▬ L U D M I L A   Sam 12 Mar - 2:47

Alors *O*
Tu maîtrise parfaitement Ludmila. Quant à sa vie humaine, parfaitement le genre de chose aux quelles j'avais pensé ♥
Cependant, tu pourrais nous parler un peu plus de sa vie vampirique ? Histoire que l'on comprenne la Ludmila de maintenant ♥
Bonne chance ma belle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

★ je suis Invité





MessageSujet: Re: My so-called life ▬ L U D M I L A   Sam 12 Mar - 17:01

Nessie -> Le fouet Twisted Evil non sérieux, c'est pas grave ^^

Lily -> Merci =D

Sissy -> Oh merci ♥️ j'avais peur d'avoir très mal cerné Ludmila >_> Bon, dès que ma connexion est plus table, je m'y met ^^
Revenir en haut Aller en bas

« Mon coeur me cri de t'aimer ! »


avatar

★ je suis Sixteen Bright



Féminin
Ҩ QUARTIER :
Ҩ CREDITS : (c)Teafor-tow
Ҩ MESSAGES : 385


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE: « I am a human »
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: My so-called life ▬ L U D M I L A   Sam 12 Mar - 22:03

REJOINT NOUS VITE LUDMI CHERIE ! :024:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




★ je suis Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: My so-called life ▬ L U D M I L A   

Revenir en haut Aller en bas
 

My so-called life ▬ L U D M I L A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOOD'S FISHED ℘ que la guerre commence... :: L'Apocalypse :: les oubliettes :: ⚡ PRESENTATIONS -saison 1&2--
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Forums RPG | Films