AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Blood's Fished Invité ! Tu es à la recherche d'un forum très sérieux (aa) où passer du bon temps ? N'attends plus & rejoins-nous car tu es à la bonne adresse. ♥️

Partagez | 
 

 Première rencontre {PV}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

    Ne te fie pas aux apparences ..


avatar

★ je suis Aleksey S. Volturi



Féminin
Ҩ QUARTIER : university downtown
Ҩ CREDITS : (c) Faith
Ҩ MESSAGES : 200


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE: hybrides
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Première rencontre {PV}    Sam 17 Sep - 16:04



Vancouver. Ses habitants, son climat, ses cultures, son université. & le parc. Le fameux parc universitaire. Un par où l'on croise, en permanence des jeunes. Seul, en couple, entre amis, tous viennent ici se détendre après une dure journée de cours. Parmi eux, un jeune homme. Aleksey. Humain d'apparence, hybride biologique, vampire carnivore en réalité. Notre jeune Volturi, faisait tourner les têtes sur son passage. D'un autre côté comment ne pas tourner la tête lors de son passage le long de ces arbres ? Lui qui détint sur cet environnement vert. Habillé totalement de noir, une chemise dégrafé sur un slim, allié à de belles chaussures italiennes font de lui un être que l'on remarque. Ses cheveux blonds, indisciplinés lorsqu'une rafale de vent les fait voltiger, étaient, une nouvelle fois, la seule touche de couleur dans sa tenue. Aleksey, de part son apparence, est le genre d'homme que l'on remarque. Mais il n'y a pas que ça. Se dégage de lui, une grâce, une classe et une autorité naturelle. Mais ce qui perturbent étonnamment les gens, c'est la maturité qu'on lit sur son visage. 19 ans dites-vous ? On lui en donne plus. Pas beaucoup plus, non, mais plus.
Étudiant depuis peu à l'université de Vancouver, Aleksey s'est déjà fait remarqué. Son comportement, sûr de lui, fier, orgueilleux, dérange. Mais c'est surtout l'incapacité des gens à lui sur son visage ses sentiments qui déroutent. Comme voudriez-vous ne pas l'être quand un jeune homme ne réagit pas à vos piques, pas une ride creuse son visage de porcelaine, pas une remarque acerbe, pas un compliment, aucune parole ne change son masque d'ange. Estimez-vous heureux d'arriver à le faire parler. Mais bon, passons. Aleksey, est un homme de parole, fier mais humain. Du moins, autant que peut l'être un hybride.
Il avançait, les mains dans les poches, de manière décontractée, sans faire attention aux gens qui le suivait du regard. Il avait qu'un objectif en tête, trouver la petite végétarienne. Car oui, Aleksey ne se déplace pas sans raison. Si aujourd'hui, il se déplace dans ce parc, ce n'est pas pour « casser une croute » avec comme repas, essentiellement des animaux, oh non vu qu'il est carnivore ! Et puis, il a certains goûts en matière de repas, alors se servir dans un parc universitaire n'est pas vraiment pour lui. Les sens développés ainsi que les investigations menées par le jeune homme, lui avaient appris, qu'elle serait dans ce parc, cet après-midi. Allait-il la trouver ? Pouvoir lui parler ? Évidemment. Il était là pour ça, et il ferrait même mieux que ça. Après tout, il était le meilleur pour accomplir cette mission. Aleksey, avança encore de quelques pas, puis, sans laisser ses émotions interagir sur son comportement, il sentit Renesmée. Elle avait une odeur particulière, qui lui était familière, après l'avoir autant pisté. Droite. Il tourna. Encore quelques mètres. Ses sens lui apprirent qu'elle était seule. Dans une clairière. Parfait. Un frisson parcourut l'échine de notre bel homme. Il avait hâte de la rencontrer, pour la première fois depuis un petit moment, il avait envie de la voir. De lui parler. De la faire craquer. Car oui, il n'avait qu'une envie, celle de se moquer d'elle. De devenir son ami, son confident, puis, sans prévenir s'en prendre à elle. Il avait déjà un plan, si jamais il doit se présenter, il ne lui dira que son prénom. Elle n'a pas besoin de connaître son nom. Non, pas maintenant. De toute manière, elle le saura suffisamment tôt.
De sa poche, il sortit une cigarette ainsi qu'un briquet. Si jamais on lui demandait ce qu'il faisait là, il dirait qu'il s'était isolé pour fumer, histoire de déranger personne. Crédible ? Peut lui importait, tant qu'il pouvait la voir. Un rictus apparut sur les fines lèvres d'Aleksey. Il sentait Renesmée. Plus précisément, il la sentait .. Déboussolée, stressée .. Pas dans son assiette quoi. Ses ne le trompaient jamais, pourquoi ça changerait ? Il fit encore quelques pas, et il se retrouva à la lisière d'une petite clairière, où, en son centre, l'on apercevait une silhouette recroquevillée.

Aleksey huma l'air. Oui, c'était bien elle. Il aurait put reconnaître son odeur entre mille. Son entraînement portait enfin ses fruits. Il réfléchissait à toute vitesse, et, grâce à ses sens vampiriques, il vérifia qu'ils étaient seuls. A vrai dire, il préfèrerait ne pas être dérangé. C'est toujours mieux pour aborder une fille. Il sourit intérieurement. Comme s'il allait la draguer .. Quoi que, c'était une bonne possibilité. Enfin, non. Car il y a ce fameux cabot dans cette histoire. Et autant éviter de compliquer les choses. Il vaut mieux qu'il n'aille pas à se débarrasser du chiot. Ça pourrait faire capoter sa mission. Et puis, il n'a pas vraiment envie de se salir les mains.
Debout à la lisière de la clairière, il prit soin de la détailler du regard, avant d'avancer encore un peu. De manière humaine .. En faisant un boucan d'enfer selon ses oreilles vampiriques. Il avança encore à quelques pas et s'arrêta net. Il hésita. Ou du moins, stimula. Car Aleksey ne doute jamais. Comme s'il y avait quelque chose qui pourrait le faire douter. Non, rien. Jamais.
Il apporta sa cigarette à ses lèvres, fit jouer son briquet puis, pris d'un subit doute, il arrêta son geste, et d'une voix qui se voulait douce, gentille, aimable, humaine, il souffla du bout des lèvres, une phrase qui se voulait, normale.

« Je te dérange ? »


Il prit soin d'avancer encore de quelques pas. Il n'était plus qu'à une dizaine de mètres de la jeune fille. A sa réaction, il comprit qu'elle ne l'avait, peut être pas, entendu arriver voir sentit. Il se rengorgea intérieurement. La jeune fille fit un mouvement, puis un autre. Le jeune homme la regardait.
Il avait qu'une hâte, croiser son regard. Lorsqu'elle comprendrait qu'il était bien un hybride. Car il le savait, son odeur le disait. Il sentait un mélange d'humain et de vampire. Comment le sait-il ? Il le sait car Renesmée sent comme ça. Plus un mot ne franchit les lèvres du jeune. Il n'avait qu'une envie pourtant, c'était d'y poser des questions, des tonnes. Et puis, il y avait cette haine, qui couvait en lui, ce monstre féroce qui n'avait qu'une envie, celle de voir la vie quitter le corps de la belle. Mais il se maîtrisait, il savait qu'un jour son heure arriverait, et ce jour là, c'est lui qui provoquera sa mort. Il attendit encore quelques minutes. Longues. Interminables. Il resta inexpressif. Ne parla plus. Puis le moment arriva enfin. Il croisa son regard. Son fameux regard.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

f o n d a
je veux bien faire la belle,
mais pas dormir au bois...


avatar




Féminin
Ҩ QUARTIER : -
Ҩ CREDITS : enjoy, silly love & tumblr
Ҩ MESSAGES : 2348


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE: « I am a hybrid »
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: Première rencontre {PV}    Ven 23 Sep - 21:07



« Viens Ness on va manger un truc ensemble ? » Je voulais accepter mais trouvais déraisonnable de le faire. Le problème n'était nullement que je ne pouvais manger, car oui ma nature d'hybride me le permettait et j'aimais plutôt ça pour dire vrai. Non le problème c'était surtout que j'avais soif. Soif de sang humain. Depuis quelques jours maintenant et pour une raison qui m'échappait, cela me hantait. Pourtant je n'avais jamais ô grand jamais bu de sang humain. Mais étrangement j'en ressentais le manque. Comme si ma nature de vampire, faisait tout à coup surface, après cinq ans. Une nature de nouvelle née qui éveillait en moins le besoin de gouter à ce liquide vermeille qui coulait dans les veines de chacun des humains qui m'entouraient ici. Afin d'éviter d'être tentée j'avais dis à ma mère que je ne désirais pas aller à l'université en fin de compte. Que je n'étais pas prête, que j'étais trop jeune. Mais alors que j'avais fini fin juin mes années lycée, elle tenait absolument à ce que je suive mon premier cursus scolaire de façon "normale". Certes elle savait que par la suite j'aurais toute une éternité pour aller encore et encore à l'université, mais malgré tout elle voulait que ma première fois se fasse dans les règles. Cela s'expliquait sans aucun doute par le fait qu'elle voulait m'offrir une vie aussi normale que possible. Mais comment vivre une vie normale alors qu'on a cinq ans, qu'on en fait une petite vingtaine et qu'en plus de cela on rentre à la fac alors qu'on commence à peine à goûter à la vie ? Oui ça me semblait impossible de me sentir "normale". Bien plus maintenant que cette terrible envie de boire du sang me hantait. J'avais donc répondu à mon amie le plus naturellement possible « Désolée mais je dois passer chez moi ce midi, Jacob m'attend. » Je lui avais alors fait un clin d'œil, et comme je le voulais elle s'était mise en tête que je voulais faire mon affaire avant les cours de l'après-midi. Bien entendu je mentais. Ces derniers j'avais très envie de quelque chose, mais certainement pas de sexe. D'autant que Jacob et moi n'étions pas vraiment un couple. Je savais pourtant que nous étions plus que des amis. Mais nous n'étions pas ou pas encore un couple et tout était très confus entre lui, d'autant que nous nous faisions passer aux yeux de tous avec ma mère et mon père comme deux couples colocataires. Donc il fallait bien avouer que ça ne facilitait pas les choses entre lui et moi.

Après être donc partie dans la direction opposée de mes amis, je me demandais bien ce que j'allais pouvoir faire. Après quelques instants de réflexion une idée me vint. Si je ne pouvais pas satisfaire ma soif de sang humain je pouvais au moins essayer de me contenter de sang animal. Après tout, cela me permettrait peut-être de tenir le reste de la journée sans avoir envie de sauter à la gorge de chaque personne que je croiserais cette après-midi. Bien entendu je ne misais pas trop dessus. Depuis que cette envie de sang humain était apparue, je me nourrissais peut-être dix fois plus que d'ordinaire et ça ne diminuait aucunement la force de mes envies. Bien au contraire, au plus le temps filait, au plus j'en avais envie et moins je me contrôlais. Autant dire que devoir aller à l'université était de plus en plus un véritable supplice pour moi.

Une fois arrivée dans le parc naturel, j'avais regardé autour de moi afin de m'assurer que personne ne m'avait suivie puis m'étais enfoncée dans la forêt. Durant quelques minutes j'avais établies mes repères et lorsque j'avais enfin trouvé ma proie, j'avais alors couru derrière celle-ci avant de me stopper net. Non je n'avais pas faim. Pas de ce truc en tout cas. En colère contre moi-même de ne pas réussir à redevenir ce que j'étais et surtout découragée à l'idée que j'allais devoir passer encore une demi-journée à essayer de me contrôler avec beaucoup de mal, j'étais sorti de la forêt et m'étais posé dans un petit coin d'herbe, contre un arbre.

Au moins ici, il n'y avait personne, les étudiants se trouvaient plus proche des murs de l'université et moi j'étais dans un coin bien trop reculé de ces derniers, pour sentir leur odeur. J'étais donc tranquille. Du moins c'est ce que je croyais, car tout à coup une odeur me vint. C'était doux et enivrant. A moitié humain et à moitié vampire. Comme si, il y avait deux personnes. Seulement je pouvais bien sentir que ces deux odeurs étaient mélangées entre elles. Un mélange des plus réussi. Me rendre compte de l'odeur agréable de cettte créature me fit sourire. Pourquoi ? Pour la simple bonne raison que pour la première fois je savais enfin quelle odeur je dégageais. Du moins, quel genre d'odeur je dégageais. Et c'était assez plaisant. Bien entendu, je savais qu'il y avait d'autres hybrides, Nahuel par exemple, mais j'étais autrefois bien trop jeune pour m'arrêter sur son odeur et encore plus pour m'en rappeler. Il s'était passé tellement de choses depuis ce temps là...

Malgré tout, je ne voulais pas être dérangée. Même par un hybride. J'avais besoin de décompresser vue l'après-midi qui m'attendait. Je décidais donc de faire comme si de rien était et de rester concentré sur moi-même. Seulement l'hybride s'approchait de moi, je pouvais bien le sentir et cela m'agaçait quelque peu. Que me voulait-il ? Était-il intrigué de croiser un autre hybride ? Si tel était le cas, je n'étais certainement pas d'humeur pour jouer à ce petit jeu. Je n'avais nullement envie de faire une nouvelle connaissance et encore moins de se confier l'un à l'autre sur notre expérience en tant qu'hybride. Je feintais donc toujours de ne rien sentir. Seulement il semblait que l'inconnu n'était pas prêt à baisser les bras. Effectivement, même en voyant que je ne lui montrais aucun intérêt, il avait jugé malgré tout nécessaire de m'interpeler. « Je te dérange ? » Oui t'as tout compris avais-je eu envie de répondre. Mais ce n'était pas moi ça. Je n'étais pas ce genre de fille qui se défoulait sur les autres parce qu'elle avait des problèmes. Alors je préférais ne pas répondre. Seulement il insista d'une manière bien différente. En silence cette fois, oui. Mais plus désagréable car je pouvais bien sentir son regard sur moi, tandis qu'il se trouvait à quelques centimètres de moi.

Oui à cet instant je n'avais plus le choix, je m'étais donc relevé puis tourné vers mon inconnu. Il était blond et était plutôt bien habillé. Pas déplaisant du tout à regarder mais il avait cet air froid qui me troublait malgré tout. Je ne l'avais jamais vu et pourtant j'avais l'étrange sensation de le connaître. Je me disais que ceci venait sans aucun doute du fait que lui aussi était un hybride. Puis après quelques instants je lui avais alors tendu la main afin qu'il la serre et lui avais répondu « Un peu mais... Ce n'est pas grave. J'ai quelques soucis en ce moment et... Enfin bref. Oublie. Je suis Renesmée. Enchantée... ? » Mon ton indiquait clairement que je voulais connaître quel était son prénom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

    Ne te fie pas aux apparences ..


avatar

★ je suis Aleksey S. Volturi



Féminin
Ҩ QUARTIER : university downtown
Ҩ CREDITS : (c) Faith
Ҩ MESSAGES : 200


What do you say about me ?
Ҩ GROUPE: hybrides
Ҩ A SAVOIR:
Ҩ CHRONOLOGIE:

MessageSujet: Re: Première rencontre {PV}    Mer 28 Sep - 18:48



« Un peu mais... Ce n'est pas grave. J'ai quelques soucis en ce moment et... Enfin bref. Oublie. Je suis Renesmée. Enchantée... ? » « Un peu ». N'importe qui d'autre se serrait excuser, ou du moins, aurait laisser entendre une trace de désarroi, d'excuses dans sa voix ou son comportement. Mais pas le jeune homme. Non. Lui, tout ce qu'il retenait c'est qu'il avait un drôle de sentiment. En effet, entendre sa voix l'avait déranger, comme si elle était différente. Aleksey sentit une boule de haine croitre lentement en son ventre. Dans ses pensées, ses souvenirs lui revinrent. Il ne savait pas que le simple fait de savoir qui elle était, et de lui parler, le remuerait autant. Comme s'il y avait quelque chose entre eux. Une drôle de sensation emprisonna son être. Celle d'avoir déjà croisé ce visage, il y a de cela un moment. * Mais oui, je l'ai déjà vu. En photo bien sûr ! * De nature calme, il s'autorisa un petit regard autour de lui. Puis sur son interlocutrice. Il revient à son visage et finit par lui répondre. « Enchanté Renesmée. Moi c'est Aleksey. » Enchanté ? Non il ne l'était pas. Pas du tout. En fait, c'était tout le contraire, et puis il connaissait déjà son prénom. Il voulait aussi lui dire qu'il savait qui elle était, comment elle vivait. Mais il se retint. Il voulait prendre son temps. Et sa patience, une nouvelle fois, pris le pas sur sa curiosité. Certes, un jour ou l'autre, cette même curiosité prendrait le pas et lui ferrait faire, peut être, des bêtises. Mais ce jour là est loin d'arriver. Et puis ce serrait beaucoup plus drôle de voir comment il apprendrait, au fur et à mesure, toutes les informations qu'il connaissait déjà. C'était fou comme ce petit jeu avait l'air de déjà, beaucoup l'amuser. Aleksey était quelqu'un de très joueur, mais en ce moment, ce mot -ci, ce qualificatif de joueur, n'était qu'un doux euphémisme.

Un léger vent venait déranger nos deux jeunes gens. Aleksey ne s'en préoccupa point. Il cherchait à savoir ce qu'il pourrait dire pour engager la conversation. Lui demander des renseignements ? Lui demander si elle « va bien » ? Mais il n'y voyait aucun intérêt. A vrai dire, il ne s'était jamais, au grand jamais, encombré de telles phrases, de telles politesses. Comme si c'était nécessaire. Mais il allait devoir s'y habituer. Les humains avaient l'étrange habitude d'en abuser. Et pire encore, ils prenaient un malin plaisir à poser des questions sur des sujets qui ne les regardait pas. En aucun cas même. Mais à quoi cela pourrait-il leur servir ? Il faut tout lui expliquer. Une visite à Anna s'imposait. Elle connaissait beaucoup mieux que lui le mode de vie humain. Il allait devoir lui rendre visite. Et vite. Avant qu'il ne fasse une erreur. Et grossière en plus. Ce qui ne lui ressemblait gère.

Sa main parcourut ses fins cheveux. Il plaça à ses lèvres sa cigarette. Il fit jouer son briquet. « Ça te gêne si je fume ? » Comme s'il en avait quelque chose à faire. Rester calme. Voilà ce qu'il devait faire. Car il faut l'avouer, Môsieur avait bien du mal. C'est à dire que ce sentiment de déjà vu venait le tarauder. Comme s'il avait déjà, une fois dans sa vie, rencontrer voir parler à la végétarienne. Chose, bien sûr, improbable ! Il ne faisait pas partie de ces gens là, lui il avait vécu à Volterra, chez la plus grande famille Italienne. Il se rengorgea une nouvelle fois, intérieurement. Bon Dieu, ce qu'il aimait être fier de lui. Il passa sur son état morale et attendit patiemment la réponse que Renesmée allait, peut être lui fournir. En attendant, il coinça sa cigarette derrière son oreille et mit son briquet dans sa poche, à côté de son paquet. Il avait eu la « politesse » de lui demander si cela lui dérangeait qu'il fume, il devait donc avoir la patience d'avoir sa réponse avant de fumer. Chose dont il avait déjà fait l'expérience par le passé. Et a vrai dire, cela l'amusait de fumer. Car oui, il ne souffrirait jamais d'aucune maladie et la nicotine n'ayant qu'un petit effet sur lui, dut à sa nature mi-humaine, il s'amusait. Pas autant que pendant une chasse certes, mais il s'amusait quand même.

Une chasse. Oui c'est cela qui lui ferrait le plus grand bien. Chasser. Une humaine bien sûr. Ou alors, appeler quelques une de ses anciennes connaissances. Il devait bien avoir quelques unes des filles qu'il avait fréquenter à Vancouver. Oui. Sans doute. Il n'aurait qu'à passer quelques coups de téléphone. Sans s'en rendre compte, la fin venait progressivement en lui. Rien que le fait de penser à chasser, de penser à s'alimenter au coup d'une belle demoiselle, lui donnait envie. Envie de faire souffrir. Car oui, il aurait besoin de se défouler après avoir parler avec Renesmée. D'ailleurs, combien de temps cette rencontre allait-elle durer ? Aleksey voulait savoir ce qu'il tirerait de cette première rencontre. Si seulement l'un des Volturis pouvait voir l'avenir. Il n'aurait pas eu besoin de se demander ces choses-ci. Passons. Il n'avait qu'une chose en tête, enfin, deux plutôt. La première était de faire moult connaissance avec la demoiselle Cullen et l'autre concernait son envie de se nourrir. Oh non, pas de ces aliments que les humains prenaient plaisir à ingurgiter. Certes sa nature d'hybride, lui permet d'en manger. Ce n'est pas déplaisant mais rien ne vaut une bonne partie de jambe en l'air avec un casse-croute à la fin. Il salivait rien qu'à l'idée de passer une telle nuit. Pourtant ce n'était pas vraiment l'instant. Des problèmes plus urgent aurait dut occuper son esprit. Enfin, un problème plus urgent. Celui de se rapprocher de la demoiselle. Comme si cela allait se faire en un claquement de doigt ! Il lui fallait un plan. Bien sûr il y avait sa technique d'approche déjà au point, mais si cela échouait ? Certes il n'y avait aucune raison, mais il lui fallait quand même un plan B. Et puis, il fallait qu'il se renseigne sur cette « université » qu'il devait intégrer. Bon Dieu. Il fallait vraiment, mais vraiment, qu'il appelle Anna. Elle seule saurait le conseiller et lui dire comment on gérait une nouvelle vie humaine. Bien sûr il ferrait quelques recherches avant, histoire de ne pas paraître pour ce qu'il n'est pas, un moins que rien, voir un inculte. Il voulait à tout prix se débrouiller seul. Il savait que ces tâches dont il ne savait rien n'était qu'un prétexte pour voir Anna. Oui, il lui faut un prétexte. Aleksey n'est pas vraiment du genre à venir voir ses proches sur un coup de tête, comme ça, par pur plaisir. Non. Pas vraiment. Pas du tout même. Il est plutôt dans le genre distant lui. Alors aller voir Anna sans avoir une idée, sans avoir un prétexte, ou juste pour la voir, elle serrait contre la personnalité du jeune homme et bien sûr, il était beaucoup trop fier pour réagir ainsi. Jamais il ne se permettrait d'être aussi faible.

Finalement, après quelques minutes d'attente. Renesmée finit par lui répondre. Il écouta sa réponse. Pourtant, comme à son habitude, rien ne prouvait qu'il ai écouté, ne serait-ce qu'une seconde les dires de la jeune fille. Sa main droite attrapa son briquet et avec agilité il porta sa cigarette à la lèvre, l'alluma et tira une latte. Il était d'humeur joueuse ? Non, juste naturel. Avec ce qu'un humain appellerait « respect », il fit sortit la fumée de ses poumons à côté de la jeune fille, sans la lui envoyer dans le visage. Gentil ? Attentionné ? Oh non. Il voulait juste ne pas paraître trop grossier et garder une chance de pouvoir, plus tard, rencontrer une deuxième fois Renesmée, et donc, commencer à se rapprocher d'elle. Et il était conscient que ce n'était pas forcément une bonne chose de lui souffler sur le visage. Bien qu'il en meure d'envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




★ je suis Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Première rencontre {PV}    

Revenir en haut Aller en bas
 

Première rencontre {PV}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOOD'S FISHED ℘ que la guerre commence... :: Vancouver :: university endowment lands :: pacific spirit regional parc-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit